Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 7,00 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

L'orage

de gaia-editions

Vous aimerez aussi

Chapitre 4. La catastrophe
Le lendemain matin, quand Yvan sort dans la brume matinale, une odeur désagréable le pique à la gorge. Grand-père scrute le ciel d’un air soucieux. Un héli-coptère passe et repasse au même endroit. La montagne est en feu. Soudain, on distingue de hautes flammes sur plusieurs centaines de mètres. Toute la joie d’Yvan s’évanouit. Il ne devine que trop bien ce qui se passe. Il ressent la douleur, le désespoir et l’incompréhension des animaux pris au piège du brasier infernal. L’incendie s’étend à une vitesse effroyable. Très haut dans le ciel, les oiseaux tentent de fuir. L’héli-coptère qui déverse inlassablement de l’eau sur le brasier ressemble à un jouet d’enfant au-dessus de cet océan de flammes. Une heure passe. Il semble que rien ne soit en mesure d’arrêter la langue de feu qui part dans tous les sens happant en une bouchée des sapins centenaires et se nourrissant d’arbrisseaux et de buissons d’épineux. Grand-père et Yvan décident de descendre vers la vallée pour en savoir un peu plus sur ce qu’ils appellent déjà la catastrophe. Au premier hameau, on les renseigne déjà. Le feu menace deux villages et s’étend sur plus de dix kilo-mètres. Il a pris à cinq endroits simultanément. Yvan entend ces mots monstrueux « Incendie volontaire, baisse du prix des terrains, foyers allumés avec des bonbonnes de gaz… »
21