Yvonne-Aimée n'a pas son âge

De
Publié par

Yvonne-Aimée, mère et grand-mère, ne se sent pas « encore bien pour son âge », comme disent les consolants et les hypocrites. Elle est bien. Tout simplement. Et, refusant de passer la main, elle se montre prête à tout pour se rendre utile. Sans savoir que sa curiosité et sa volonté vont mener cette femme du Nord sur des chemins inattendus. Mais avec la certitude qu'il n'y a pas d'âge pour aimer et cesser d'aimer, pour déposer les armes ou pour se battre.
Un émouvant portrait de femme confrontée aux aléas du hasard, à la fragilité des destins, aux nouveaux rapports entre les générations et aux bouleversements de la société, esquissé avec justesse, sensibilité, humour. Sans que jamais l'espoir se perde.


« À travers ce portrait sensible, Jacques Duquesne porte un regard très juste sur les nouveaux rapports entre les générations, les bouleversements de la société. Avec un humanisme toujours teinté d'espoir et souvent d'humour. » Ouest-France.
Publié le : lundi 25 mai 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226338747
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Yvonne-Aimée, mère et grand-mère, ne se sent pas « encore bien pour son âge », comme disent les consolants et les hypocrites. Elle est bien. Tout simplement. Et, refusant de passer la main, elle se montre prête à tout pour se rendre utile. Sans savoir que sa curiosité et sa volonté vont mener cette femme du Nord sur des chemins inattendus. Mais avec la certitude qu'il n'y a pas d'âge pour aimer et cesser d'aimer, pour déposer les armes ou pour se battre.
Un émouvant portrait de femme confrontée aux aléas du hasard, à la fragilité des destins, aux nouveaux rapports entre les générations et aux bouleversements de la société, esquissé avec justesse, sensibilité, humour. Sans que jamais l'espoir se perde.


« À travers ce portrait sensible, Jacques Duquesne porte un regard très juste sur les nouveaux rapports entre les générations, les bouleversements de la société. Avec un humanisme toujours teinté d'espoir et souvent d'humour. » Ouest-France.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant