Adieu Farewell

De
Publié par


" L'une des plus grandes affaires d'espionnage du XXe siècle. " (Ronald Reagan)
Au cinéma en septembre 2009.







Farewell, de son vrai nom Vladimir Ippolitovitch Vetrov, est une figure hors ligne de l'espionnage. Deux ans d'enquêtes à Moscou et en France par le journaliste écrivain Sergueï Kostine ont permis de reconstituer la vie de Vetrov. Bon étudiant d'une école technique de haut niveau, fils et père de famille modèle, il est recruté au KGB, opère avec brio en France où le contre-espionnage français, la DST, essaiera vainement de le recruter. À la suite d'un " incident de parcours " au Canada, il est rappelé à Moscou et affecté à un poste d'analyste qui lui permettra de faire le tour complet du renseignement technologique soviétique. Le sentiment de frustration et de haine envers son service sous Brejnev, les problèmes avec sa femme, Svetlana, et un penchant de plus en plus prononcé pour la boisson, provoquent en lui une crise profonde. Pour racheter sa vie ratée, il fait le saut : au printemps 1980, il renoue avec la DST et devient Farewell. Le lecteur apprend comment, à la barbe du KGB tout-puissant, des dossiers top secret se baladeront à Moscou dans des paniers de légumes, ou sous le bras d'agents de liaison. Il apprend aussi comment les documents les plus sensibles seront photocopiés et quitteront l'URSS par la valise diplomatique. La production de Farewell est sans précédent, à la fois par la précision de la documentation technique que par la révélation des noms, pays par pays, des agents occidentaux travaillant pour l'URSS. Dans ce jeu, la raison d'État l'emporte parfois sur la sécurité de la taupe... Mais ce n'est pas cela qui perdra l'impulsif et incontrôlable Vetrov. L'impossible choix entre sa femme et Ludmila, sa maîtresse, l'amènera à commettre l'irréparable : en février 1982, il tente de tuer cette dernière et abat un témoin de la scène. Condamné à quinze ans de prison, il se retrouve au Goulag. Il sera transféré à Moscou, passera en second jugement et sera fusillé en 1985, le tout à huis clos.





Publié le : jeudi 22 décembre 2011
Lecture(s) : 69
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782221123089
Nombre de pages : 443
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Adieu Farewell
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les Chirac

de robert-laffont

suivant