Alphonse Desjardins et le Catéchisme des caisses populaires

De
« Vous n'avez que des sous, me direz-vous. Je suis tenté de vous dire tant mieux, car c'est avec des sous que l'on fait des prodiges. »Fallait-il de la témérité, de l'inconscience ou de l'entêtement pour prétendre que le salut économique et spirituel de ses compatriotes passerait par l'épargne du sou ? Malgré les difficultés et les échecs des premières caisses populaires, Alphonse Desjardins croit fermement à son oeuvre. Habité d'une foi profonde en l'Église catholique et professant une dévotion envers le Sacré-Coeur, Desjardins songe à répandre sa bonne nouvelle. Il lui vient une idée : pourquoi un catéchisme des caisses populaires ne servirait-il pas à propager le message coopératif ? Sans attendre, Alphonse Desjardins confie à l'abbé Philibert Grondin la rédaction du catéchisme qu'on publie en 1910. Édité à 15 reprises jusqu'en 1961 et ayant atteint un tirage de 100 000 exemplaires, ce petit manuel influence des générations de coopérateurs.Inspiré par les travaux d'Umberto Eco, l'auteur place son analyse au carrefour de l'histoire, de la littérature et de la linguistique; il jette un éclairage singulier sur les antécédents religieux du Mouvement des caisses Desjardins, sur l'utopie sociale qui l'a fait naître et sur les idéologies qui ont marqué la société québécoise au début du 20e siècle.
Publié le : jeudi 7 septembre 2000
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896642427
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Alphonse Desjardins et le Catéchisme des caisses populaires
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant