Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Chronique du 20 septembre

de editions-chronique

Chronique du 6 juin

de editions-chronique

Vous aimerez aussi

LES ANNÉES 80 : LE QUIZ

de editions-chronique

Mitterrand

de editions-chronique

Made in France

de editions-chronique

suivant
Couverture

Chronique du 24 mars

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366020618
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1945 - Les Alliés franchissent le Rhin en nombre
Wesel, Allemagne

Après de minutieux préparatifs, Montgomery a finalement donné le coup d'envoi de la traversée du Rhin, une entreprise à grande échelle attendue depuis longtemps par ses partenaires alliés. Cent soixante kilomètres au sud, Patton l'a précédé d'une journée, soucieux de ne pas laisser au maréchal anglais l'honneur de « porter le ballon ». Patton a traversé le fleuve à hauteur de Nierstein et n'a rencontré qu'une faible opposition, ce qui lui a permis de faire route sur Darmstadt.

Patton fait la une des journaux, mais c'est l'opération massive de Montgomery qui a les plus grandes retombées stratégiques : son objectif est de pénétrer au cœur des plaines de l'Allemagne du Nord tandis que la 9e armée américaine a pour mission d'encercler la région industrielle de la Ruhr. Les troupes de Montgomery se déploient sur un front de trente kilomètres et regroupent des effectifs considérables : 1 250 000 soldats anglais, canadiens et américains ; 5 500 pièces d'artillerie, canons antichars et roquettes. À elle seule, la 2e armée britannique dispose de 120 000 tonnes de munitions.

Les Anglais ont traversé le Rhin la nuit dernière à hauteur de Wesel, réduit à l'état de ruines par un intense bombardement allié : la Wehrmacht y a tenu bon pendant près de 24 heures. Au sud, la 9e armée américaine n'a pas rencontré d'opposition notable : « Il n'y a pas eu de vrai combat, devait dire un...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin