Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 25 janvier

De
11 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Petite chronique du 25 janvier

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366024524
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1990 - Ava Gardner for ever
Londres, Grande-Bretagne

L'actrice Ava Gardner vient de mourir à Londres d'une pneumonie. Parfois scandaleuse, souvent décriée, longtemps adulée, et solitaire à la fin de sa vie, la «  plus belle femme du monde  » a eu trois maris, Mickey Rooney, Artie Shaw et Frank Sinatra, avant de vivre une grande passion pour le torero Luis Miguel Dominguin.

Née le soir de Noël 1922, son enfance fut maigrement choyée : champs de coton et de tabac sudistes, crise de 1929, père fermier mort trop tôt. Ava attendait de ce début d’existence pauvre une consolation. Elle reçut la gloire.

La légende commence en 1941, lorsque la jeune secrétaire à l'accent traînant du Sud est repérée par un recruteur de la MGM. Elle a bientôt vingt ans. Après un bout d'essai, Louis B. Mayer, le redoutable patron des studios MGM, résume l'impression générale: «  Elle ne sait pas parler. Elle ne sait pas jouer. Elle est formidable.  »

Pendant les premières années de sa carrière, la MGM ne l'emploie que pour sa beauté, et elle enchaîne les petits rôles. C’est son union avec l'acteur Mickey Rooney qui va donner un peu d'écho à ses débuts modestes. Ils se marient en 1942. Mickey Rooney est un personnage antipathique, Ava est malheureuse. Elle obtient rapidement le divorce pour « cruauté mentale ». De bonnes âmes lui recommandent de réclamer la moitié des biens de Rooney. Elle demande simplement 2 500 dollars, la jouissance de ses bijoux et d'une guimbarde. De ses passions dévastatrices, Ava ne tirera jamais profit.

Après la fin de l’aventure Rooney, c’est la valse des prétendants. Le plus célèbre d’entre eux, le multimilliardaire Howard Hughes, va convoiter, supplier et espionner Ava Gardner pendant plus de vingt ans. En vain, car Ava refusera toujours ses avances.

Quelque temps plus tard, en 1945, c’est l’entrée en scène d'Artie Shaw. 35 ans, chef d'orchestre et clarinettiste, pionnier des droits raciaux, c’est un baratineur de talent : il la conquiert dès le premier soir. Second mariage pour Ava. Et nouvel échec : ils divorcent un an plus tard. Artie est cultivé, Ava est ignare. Il se moque de son manque d’instruction et la rabaisse constamment. Pour combler ses lacunes, Ava fait estimer son QI, - il est excellent -, s'inscrit aux cours d’économie de l’université de Los Angeles, se met aux échecs, lit toute l’œuvre de Freud et entame une...