Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 3 août

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chronique du 16 août

de editions-chronique

Chronique du 28 mai

de editions-chronique

Chronique du 10 janvier

de editions-chronique

Couverture

3 août

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366024821
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1914 - L'Allemagne déclare la guerre
France

L'Allemagne a déclaré la guerre à la France, en prétextant qu'un avion français a bombardé Nuremberg. Il s'agit d'une action imaginaire, mais les Allemands ne sont plus en état d'attendre. Ils ont adressé la veille un ultimatum à la Belgique pour lui demander d'autoriser leurs troupes à traverser son territoire, afin de mettre en œuvre le plan Schlieffen qui doit permettre de terrasser la France en quelques semaines, après une guerre éclair conçue comme un large débordement par l'ouest, ce qui implique de violer la neutralité belge.

La France est donc irrémédiablement engagée dans le conflit. Le décret de mobilisation générale est paru le 1er août et la fameuse affiche blanche a été placardée partout. Les classes 1911, 1912 et 1913 sont déjà aux frontières. Tous les hommes âgés de plus de 24 ans doivent rejoindre les divisions de réserve. Les nouveaux appelés arrivent par vagues gare de l’Est (dite aussi gare de Strasbourg depuis l’occupation de l’Alsace-Lorraine). Les locomotives sont sous pression. Sur certaines des voitures, la destination « Berlin » a été hâtivement tracée à la craie. Les optimistes assurent que les Français seront à Berlin dans trois semaines... À 7 heures, ce soir, une édition spéciale s’arrache dans la gare ; les crieurs répètent : « L’Allemagne déclare officiellement la guerre à la France. »

En fait, c'est toute l'Europe qui bascule dans l'horreur depuis l’attentat de Sarajevo. L'Autriche-Hongrie, pressée par Guillaume II, l'empereur d'Allemagne, déclare la guerre à la Serbie. La Russie décrète une mobilisation partielle contre l'Autriche afin de soutenir les Serbes. Dès lors, la logique des alliances provoque...