Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 31 décembre

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins
Couverture

31 decembre

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366022476
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1799 - Napoléon Bonaparte : "La Révolution est finie !"
France.

Le nouveau régime trouve un pays meurtri. En effet, le Consulat est né de l'incapacité du Directoire à gérer la situation révolutionnaire et de la montée des difficultés de tout ordre. Tout le sens politique de Napoléon Bonaparte et de ses partisans, les Brumairiens, a consisté à percevoir l'inquiétude des Français et à l'utiliser à son profit. C'est un pouvoir fort et autoritaire qu'il impose à la nation. En contrepartie, il lui promet la sécurité, mais il lui reste bien des défis à relever. Conforter les institutions, les nouveaux organes du pouvoir ont été rapidement mis en place, comme s'il s'agissait d'affirmer que la France est toujours gouvernée, et mieux qu'auparavant. Le Premier consul n'entend pas remettre en cause les acquis des régimes précédents en matière de centralisation administrative, mais dans la mesure où elle est conforme à ses exigences.

Napoléon ne tient pas à s'encombrer de principes démocratiques au risque de s'y perdre comme ses prédécesseurs. D'ailleurs, il estime qu'il n'a pas besoin aujourd'hui du soutien du peuple. Les classes populaires sont d'opinion changeante, mieux vaut donc se passer de leur appui. Héritier de la Révolution, Napoléon Bonaparte a conservé à la dictature personnelle qu'il vient d'instaurer un semblant de républicanisme. Il en va ainsi du suffrage universel, qu'il a remis en vigueur tout en le corrigeant par des...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin