Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Chronique du 5 février

De
30 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chronique du 2 février

de editions-chronique

Chronique du 8 octobre

de editions-chronique

Chronique du 27 décembre

de editions-chronique

img

Petite chronique du 5 février

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366022667
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1936 - Chaplin face aux temps modernes
New York, États-Unis

Les spectateurs du Rivoli Theatre de New York viennent d'assister à la première du nouveau film de Charles Chaplin, Les Temps modernes (Modern Times). Cinq ans – depuis les Lumières de la ville – que l’on était sans nouvelles de Chaplin, certains annonçant même sa retraite prématurée, à l’image de nombreuses vedettes du cinéma muet que le maître. Arrive, enfin, Les Temps modernes, dans lequel Charlot est ouvrier dans une gigantesque usine. Il resserre quotidiennement des boulons. Des boulons, des boulons, toujours des boulons…Mais les machines et le travail à la chaîne le rendent malade. Dépressif, il abandonne son poste, recueille une orpheline et vit d'expédients. D’aventures en prisons, de manifestations en usine et en bars, le vagabond et la jeune fille découvrent combien il est dur de trouver sa place dans ce monde du travail. Le final les montre arpentant une route à l'aube, en route vers un futur incertain, mais non dénué d’espoir… «  Nous nous débrouillerons  » lui dit-il dans un dernier carton… Selon le critique américain Otis Ferguson, le film peut se diviser en quatre actes : à la chaîne, la prison, le veilleur de nuit et le serveur chantant.

Le film est diversement accueilli. La presse américaine désapprouve la tentative socio-politique, perçue parfois comme de la propagande communiste, et regrette que le film ne tienne pas les promesses du sous-titre - « L'histoire de l'industrie, de l'entreprise individuelle, la croisade de l'humanité à la poursuite du bonheur ». Succès plus net en France (où le film sort en septembre 1936) et en Angleterre, interdiction pure et simple du film en Italie et en Allemagne… «  Je suis parti d'une idée abstraite, s’explique Chaplin, quelque chose d'indéfinissable m'a poussé à parler de la standardisation de la vie, à dire ce que je pensais des...

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin