Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 9 avril

De
8 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Chronique du 9 avril

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021974
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1865 - Les Sudistes de Lee capitulent
Appomattox, Virginie

Le général Robert E. Lee a aujourd'hui signé la reddition de l'armée confédérée, mettant ainsi fin à une guerre civile qui a fait plus de 500 000 morts en quatre ans. La cérémonie s'est déroulée dans le petit palais de justice d'Appomattox, en présence du général nordiste Ulysses S. Grant.

Après la chute de Richmond, Lee et son armée étaient parvenus à s'enfuir vers l'Ouest. Ils espéraient rejoindre Lynchburg d'où ils auraient rallié par chemin de fer les troupes du général Johnston, en Caroline du Nord. Mais, le 8 avril, la cavalerie du général Phil Sheridan et les 50 000 hommes du général Meade leur avaient coupé la route. Derrière eux, Grant, à la tête d'une armée nordiste bien nourrie, se rapprochait. Les vingt-sept mille hommes de Lee étaient épuisés et affamés. Il était donc temps d'en finir. Grant répondit à la demande de Lee que la reddition devrait se faire sans condition. Résigné, le général sudiste confia à son aide de camp : « Je n'ai rien d'autre à faire que d'aller voir Grant, mais je préférerais mourir mille fois. »

Ce 9 avril, les deux hommes se rencontrent enfin. Arrivé le premier, Lee est assis lorsque Grant entre. Sanglé dans son impeccable uniforme gris, il se lève pour serrer la main de son vainqueur vêtu d'une tunique militaire chiffonnée, ses pantalons, couverts de taches de boue, enfilés dans des bottes maculées. Les opérations de reddition durent trois heures. Lee signe la capitulation de son armée de Virginie du Nord, mais...