Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Chronique du 9 septembre

De
7 pages

ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !



Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.


Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l’Histoire.


Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.



Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Chronique du 25 avril

de editions-chronique

Chronique du 14 août

de editions-chronique

Chronique du 20 août

de editions-chronique

Couverture

Petite chronique du 9 septembre

Plus qu’une éphéméride, retrouvez la Chronique d’un jour sur toute l’histoire de l’humanité.

Éditions Chronique
EAN : 9782366021066
Éditions Chronique
Mediatoon Licensing
15-27, rue Moussorgski – 75018 Paris
E-mail : contact@editions-chronique.com
Site Internet : http://www.editions-chronique.com
1976 - Après une longue agonie, Mao repose en paix
Pékin, Chine

Mao Zedong, le Grand Timonier de la Chine communiste, est mort ce matin, peu après minuit, après une série d'alertes cardiaques. La progression inexorable de son mal – une paralysie motrice et cérébrale – avait rendu sa mort inévitable. Le Grand Timonier lui-même a fini par se révéler mortel. Le premier signe annonciateur de sa mort fut la mise en berne des drapeaux sur la place Tien Anmen. Peu après, l'agence de presse officielle déclarait : « Grand leader, estimé et adoré, de notre Parti, de notre armée et des peuples de toutes les nationalités de notre pays, le camarade Mao Zedong, le maître du prolétariat international, des peuples et des nations opprimés, président du comité central du Parti communiste chinois, est mort à 0 h 10… » Cette annonce solennelle et emphatique a aussi rendu hommage à tous les « traitements médicaux exemplaires » qui lui ont été donnés. Destinées à faire taire les rumeurs d'empoisonnement, ces louanges ont grandement soulagé le docteur Li Zhisui. Il sortait d'une terrible scène. Devant le lit...