//img.uscri.be/pth/2c7aa67bdeacd4f263899d6f58d366e3ae21e519
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Claude Monet, une vie au fil de l'eau

De
256 pages
Claude Monet a joué sa vie sur le motif. Il a bien failli Frédéric Martinez perdre. Le chef de file des impressionnistes lègue à la postérité l’image d’un artiste heureux parmi ses fleurs, peintre jardinier annonçant l’art abstrait dans son domaine de Giverny. Il fut surnommé le Raphaël des eaux, tant ses jours et ses oeuvres suivent le cours de la Seine. Mais il n’est pas si paisible. Monet eut deux femmes et une seule maîtresse : la lumière. Sa peinture illustre leurs amours passionnés. Cette vie au fil de l’eau vous fera dériver de Londres à Venise, en passant par la Normandie, Paris et la Bretagne, Alger, la Creuse et la Riviera. Vous rencontrerez Georges Clemenceau, Octave Mirbeau, Émile Zola, Jean-Léon Gérôme et ses gladiateurs, des nymphes, quelques fantômes, le père Poly et même un pharaon. Et puis bien sûr des nymphéas, qu’il vaudrait mieux ne pas croiser. Mais c’est une longue histoire.
Voir plus Voir moins
Le chef de ïle des impressionnistes lègue à la postérité l’image d’un artiste heureux parmi ses fleurs, peintre jardinier annonçant l’art abstrait dans son domaine de Giverny. Il fut surnommé le Raphaël des eaux, tant ses jours et ses œuvres suivent le cours de la Seine. Mais il n’est pas si paisible. Monet eut deux femmes et une seule maîtresse : la lumière. Sa peinture illustre leurs amours passionnés.
Cette vie au ïl de l’eau vous fera dériver de Londres à Venise, en passant par la Normandie, Paris et la Bretagne, Alger, la Creuse et la Riviera. Vous rencontrerez Georges Clemenceau, Octave Mirbeau, Émile Zola, Jean-Léon Gérôme et ses gladiateurs, des nymphes, quelques fantômes, le père Poly et même un pharaon. Et puis bien sûr des nymphéas, qu’il vaudrait mieux ne pas croiser. Mais c’est une longue histoire.
Couverture : Claude Monet près du bassin aux Nymphéas, Jacques-Ernest Bulloz (1858-1942), © RMN / Agence Bulloz ISBN : 978-2-84734-574-2 Imprimé en France 08.2009
Frédéric Martinez Claude Monet Une vie au ïl de l’eau Une vie au ïl de l’eau
Claude Monet, une vie au fil de leau
DU MÊME AUTEUR
Prends garde à la douceur des choses. PaulJean Toulet, une vie en morceaux, Tallandier, 2008 Maurice Denis, les couleurs du ciel, Éditions Franciscaines, 2007
Frédéric Martinez
Claude une vie au
Monet, fil de leau
TALLANDIER
© Éditions Tallandier, 2009 Éditions Tallandier 2, rue Rotrou75006 Paris www.tallandier.com
Je crois que je mérite dêtre un peu tranquille, jai eu quarantecinq visites et sur quarantecinq, il y en a eu quarantedeux qui ont parlé du tableau de Gérôme ! Marcel Proust,Du côté de chez Swann.
Prologue
Vous pourrez peutêtre lapercevoir.
Les automobiles ralentissent sur le chemin du Roy, lon geant la voie ferrée qui relie Gisors à Vernon. Vous êtes aux confins de lÎledeFrance, où les eaux mêlées de lEpte et de la Seine baignent les prairies bordées de peupliers. De bassierenhautquet, les coteaux plantés de vigne surplombent les maisons givernoises, nichées dans un écrin de verdure. Réparties sur la petite plaine des Ajoux et celle de Bois Jérôme, mais aussi sur les deux plateaux desBruyèresque divise leVal, les cultures prospèrent et nourrissent trois cent neuf habitants. La Normandie sent le cidre et la pomme mûre. Les pressoirs expriment le jus de septembre. Ici, les années vingt nont pas eu lieu. Les vaches regardent passer le train des avantgardes tandis que le clo cher de SainteRadegonde scande lEure. Entre vergers fleuris et falaises de craie, elles pâturent une herbe grasse. Loin des dancings où la jeunesse finit doublier la Grande Guerre au son des orages de cuivres que déchaîne le charles ton, le vent fredonne une mélodie de Chabrier ou de Claude Debussy. À Paris, les jupes raccourcissent. Dréan chante Elle sétait fait couper les cheveux. Joséphine Baker porte une ceinture de bananes et Giverny une étiquette : ce petit vil lage est la capitale de limpressionnisme.
9
CLAUDE MONET, UNE VIE AU FIL DE LEAU
Les automobiles font rutiler leurs chromes au soleil et traversent un musée à ciel ouvert. Portecigarettes aux lèvres, les « garçonnes » tendent le cou sous leurs chapeaux cloches pour admirer le paysage. Claude Monet la tellement peint quil a fini par ressembler à ses tableaux. Dans les studios Babelsberg, à Berlin, Fritz Lang achève le tournage de Métropolis. Il y pressent des lendemains sans fleurs. Monet porte encore la barbe, Hitler a déjà la moustache. Si seule ment le monde pouvait rester en 1926. La route communale passe entre le clos normand et le jardin deau qui composent le domaine. Les capucines rouge vif grimpent sur la grille, laissent deviner une bonbonnière en fleur. Au cœur de cette aimable jungle vit le plus célèbre peintre de France. Cette féerie végétale est sa plus belle œuvre. Si Marcel Proust est mort sans lavoir vue, Georges Clemenceau, le Père la Victoire, y vient souvent rendre visite à son ami. Ils font le tour du bassin aux nymphéas, passent sur le pont japonais que le printemps revêt de gly cines mauves et blanches. On dit Monet très fatigué. Nul ne le croise dans les rues de Giverny. Il se promène moins souvent dans son jardin, ne passe plus des heures devant son étang à méditer ou à peindre lunion du ciel et des eaux. Il lui arrive encore de sasseoir sur un banc, les yeux plongés dans le secret de londe. Si vous avez de la chance, vous pourrez peutêtre laper cevoir.
Ici, Claude Monet a retrouvé le temps. Une brise légère agite les bambous. Le ciel est bleu comme un regret. Parmi les frênes, les aulnes et les peu pliers paraît çà et là une feuille jaune. Les agapanthes et les rhododendrons commencent à passer. Lété sachève. Un saule pleureur ploie sous le soleil encore tiède. Au plus chaud de juillet, on peut fuir laccablement des aprèsmidi pour ce royaume tissé dombre et de feuillages, au bord du bassin. De lautre côté de la route, les asters et les dahlias,
10