Dans le sillage des Patriotes, 1838

De
Un vent de rébellion souffle sur le Haut et le Bas-Canada en 1837. Les aspirations des Patriotes seront durement réprimées par l'armée britannique. C'est dans ce contexte que John George Lambton, comte de Durham, est nommé Gouverneur général et y est envoyé en 1838 pour faire rapport sur la situation de la colonie. Il est accompagné de son épouse, Louisa Elizabeth Grey.
Lady Durham tient un journal certes pour rendre compte du quotidien, de ses impressions de voyage et de la vie mondaine qu'ils mèneront, mais surtout pour porter un soutien moral à son époux, alors plongé dans une tourmente politique à Londres. Elle y fait preuve de sollicitude pour la santé et le confort de son mari, alors que la maladie dont il souffre s'aggrave jusqu'à son décès en 1840.
Dans l'entourage de lord Durham se trouve son secrétaire particulier, Edward Ellice ainsi que son épouse Katherine Jane. Alors dans la jeune vingtaine, elle consigne avec beaucoup d'humour et une plume vivante ses observations quotidiennes, en plus de dessiner et de peindre de magnifiques aquarelles. Les événements les rattraperont lorsqu'elle sera faite prisonnière par les Patriotes lors des derniers soulèvements à Beauharnois, point culminant de son récit.
Deux journaux, deux intentions, deux points de vue sur cette page déterminante de notre histoire.
Publié le : vendredi 1 novembre 2013
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896647996
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lady Durham Jane Ellice
Dâŝ É ŝâÉ Éŝ PâôÉŝ 1838
v collection Extrait de la publication
Extrait de la publication
Dâŝ É ŝâÉ Éŝ PâôÉŝ, 1838
Extrait de la publication
ady Durham et Jane EllIce
Dâŝ É ŝâÉ Éŝ PâôÉŝ 1838
v collection septentr Ion
Pôur éFécuér uné réchérché lîbré par mô-clÈ à l’înÈrîéur dé cé ôuvragé, réndéz-vôus sur nôré sîé Inérné au www.sépénrîôn.qc.ca
Lés Èdîîôns du Sépénrîôn rémércîén lé Cônséîl dés Ars du Canada é la SôcîÈÈ dé dÈvélôp-pémén dés énréprîsés culuréllés du QuÈbéc (SODEC) pôur lé sôuîén accôrdÈ à léur prôgrammé d’Èdîîôn, aînsî qué lé gôuvérnémén du QuÈbéc pôur sôn Prôgrammé dé crÈdî d’împÔ pôur l’Èdîîôn dé lîvrés. Nôus récônnaîssôns Ègalémén l’aîdé inancîèré du gôuvérnémén du Canada par l’énrémîsé du ônds du lîvré du Canada (LC) pôur nôs acîvîÈs d’Èdîîôn.
Céé raducîôn a ÈÈ rÈalîsÈé avéc lé sôuîén inancîér dé la SODEC
Lés ôrîgînaux du jôurnal dé lady Durham é dé Jané Ellîcé sé rôuvén à Bîblîôhèqué é Archîvés Canada, MG 24-A27 é MG24-A2 Lady Durham: Traduî dé l’anglaîs (brîannîqué) par Charlés Quîmpér Jané Ellîcé :he Diary of Jane Ellice, édîéd by Parîcîa Gôdséll, Obérôn Préss, 1975. Traduî dé l’anglaîs (brîannîqué) par Carôlîné Lavôîé
Illusraîôns dé la côuvéruré é dé la quarîèmé dé côuvéruré :Le manoir seigneurial de Beauarnois – le piano, le « gros violon»éLes insurgés à Beauarnois en novembre 1838,aquaréllés dé Jané Ellîcé, Bîblîôhèqué é Archîvés Canada Cônséîllér Èdîôrîal : Alaîn Méssîér RÈvîsîôn : léur Néésham RÈvîsîôn dé la raducîôn du jôurnal dé lady Durham: Julîén Bérnard-Chabô Indéx : Gwénaéllé Jaudé Mîsé én pagés é maquéé dé côuvéruré : Pîérré-Lôuîs Cauchôn
Sî vôus dÈsîréz êré énu au côuran dés publîcaîôns dés ÉDITIONS DU SEPTENTRION vôus pôuvéz nôus Ècrîré par côurrîér, par côurrîél à sép@sépénrîôn.qc.ca, par ÈlÈcôpîéur au 8 -8 ôu cônsulér nôré caalôgué sur Inérné : www.sépénrîôn.qc.ca
© Lés Èdîîôns du Sépénrîôn 300, av. Maguîré QuÈbéc (QuÈbéc) GT Z3 DÈpÔ lÈgal : Bîblîôhèqué é Archîvés naîônalés du QuÈbéc, 03 ISBN papîér : 8--88--8 ISBN PD : 8--866-8- ISBN EPUB: 8--866--6
DîFusîôn au Canada : DîFusîôn Dîmédîa 3, bôul. Lébéau Saîn-Laurén (QuÈbéc) HN S
Vénés én Eurôpé : Dîsrîbuîôn du Nôuvéau Môndé 30, rué Gay-Lussac 00 Parîs
Extrait de la publication
La mîssîôn dé Durham à ravérs lé jôurnal dé déux émmés, 1 2 Jané BalôurÉ ôûŝâ GÉ
u moment de faIre voter ’AçÉ çôŝûôÉ É 1791, A Wâ P É ÉûÉ Éŝ ÉûôûÉ: «Éŝ CââÉŝ [ç’Éŝ-á-É Éŝ CââÉŝ âÇâŝ] ŝÉô âÉŝ É çôŝ Éûŝ ôÉâôŝ […]. CÉ ŝÉâ ’ÉxÈÉçÉ û Éâ Éû ÉŝÉÉ ûÉ Éŝ ôŝ ââŝÉŝ ŝô Éŝ ÉÉûÉŝ ». Éû ââçÉÉ á « Éûŝ çôûûÉŝ, Éûŝ ôŝ É Éûŝ œûŝ » Éŝ ô âŝ û ÈûÈ âŝ É « û ââçÉÉ ôÈ ŝû â âŝô, É ŝû ûÉûÉ çôŝÉ É Éûx ûÉ â âŝô, ŝû Éŝ ÉÉûŝ ŝÉÉŝ 3 û çœû ûâ », âôûÉ ŝô ÉûÉ çôûŝ ô GÉÉ û â ôÈ ’ÉxâÉ É â ûÉŝô çââÉÉ. â ôçÉ É QûÈÉç ŝÉâ ŝÈÉ É Bâŝ É âû-Câââ É Éŝ ŝûôŝ âÉÉâÉŝ ŝÉô ŝÉŝ É âçÉ. ï ’ âûâ âŝ É ŝçô ÉÉ Éŝ âçÉŝ ŝûÉŝ, Éŝ BâûÉŝ, É Éŝ ôûÉâûx ŝûÉŝ, Éŝ CââÉŝ. MêÉ ŝ â çâÉ ÈÉçôâÉ Éŝ âçÈÉ á ’âââÉ Éŝ çôçÉâôŝ ’ÈÉçÉûŝ ââŝ, â CâÉ ’âŝŝÉÈÉ û Bâŝ-Câââ ŝÉâ ÉÉ Éŝ âŝ ’ûÉ âôÈ É ÈûÈŝ É âûÉ âÇâŝÉ. E çÉ, Éŝ ÈûÈŝ ŝô Éŝ ÈŝâÉûŝ É ô â ÉŝôŝâÈ É ôÉ Éŝ ôŝ ; ŝ ôÉ ÈâÉÉ çôÔÉ Éŝ ÈÉŝÉŝ É âôûÉ É ûÉ. E âûÉ, Éŝ ÉÉŝ û CôŝÉ Èŝâ
1. JâÉ Bâôû çôûÉ çôÉ KâÉÉ JâÉ EçÉ á â ŝûÉ É ŝô ââÉ âÉç Ewâ EçÉ, á ûÉ âÉ çôûÉ. 2. ôûŝâ GÉ, iÉ û çôÉ CâÉŝ GÉ É É Mâ EzâÉ Pôŝô, ÈÉ É 1797 É âÈÉ á ô Dûâ É 1816. 3. DÉŝ VâûÉôŝ,Québec 1792. Les acteurs, les institutions et les frontières, Éŝ, 1992, . 77.
Extrait de la publication
8
da ns le sill age des patr iotes, 1838
ÉÉÉ âŝ É ôçÉŝŝûŝ Èŝâ É Éŝ çôŝÉÉŝ ÉxÈçûŝ Éô á Éû ûŝÉ ŝôûŝ ’œ çôâŝâ Éŝ ôûÉÉûŝ ŝûççÉŝŝŝ. É ôèÉ ôûÉ Éŝ ŝÉâÉ âŝ Éŝ Éûx Câââŝ É  Éŝ ôâ û’  â ÈÉô âŝ çâûÉ ôçÉ. ï Éŝ çôûûÉ É ô âŝ Éŝ ÈÉôŝ É 1837-1838 û çôL á çââçèÉ ÉûÉ. Dâŝ ŝâ ôâÉ É ô Dûâ, ’ŝôÉ CÉŝÉ NÉw, ô-ÉŝŝÉû á MçMâŝÉ, ÈŝûÉ É É çôÉxÉ. Sâŝ ÉÉ ŝû Éŝ ûÉŝ âççôçâÉŝ û ŝÉ ŝô ÈÉôÈŝ âû çôûŝ Éŝ âŝ,  âÉÉ ûÉ Éŝ Èŝôûôŝ ÈŝÉŝ á ôÉŝ â ô RûŝŝÉ É 1837 ââÉ ŝ É Éû âû ôûÉ É âûôŝâ, ŝ ÈçÉŝŝâÉ, É ôûÉÉû á ûŝÉ âŝ Éŝ çôFÉŝ É â CâÉ ’âŝŝÉÈÉ ŝâŝ ’âûôŝâô Éŝ ÈûÈŝ. « RÉû á çÉÉ ÈâÉ, â ûÉ Èâ ÈÉ çôÉ É ÉŝôŝÉ ’ûÉ ôâçÉ ôçâÉ É â ŝÉûÉ âûÉ û GôûÉÉÉ 4 âûÉ ââ ÈÈ ’ôâçÉ ». É ŝÉçÉ É â ÈçÉÉ Èôûô âÈçâÉ ŝ’ôŝâ É â É ’âûÉ. Éŝ ŝ É â ÉÈ, ŝÈŝ û ôèÉ âÈçâ Éŝ Sôŝ ô É, É É ôû É É ô ôâ. « Aû êÉ ôÉ, ûŝÉûŝ ÉÉŝ ûBritis partyÉ ÈâÉ Éûŝ á ŝôûâÉ ’ÈçâÉÉ ’ûÉ ÈÉô É âÇô á É ôôûÉ ûÉ ÈÉŝŝô û Éû ÉÉâ É ÉÉÉ É çôÔÉ Éŝ ÈÈÉÉŝ, É çÉâŝ ’ÉÉ Éûx ŝÉÉ âô çôŝÈ É çÉ 5 ŝÉŝ . » NÉw Éŝ çâ, É ÉâÉ âôÉ ôûŝ-JôŝÉ PâÉâû, á âûçû ôÉ, ’â ÉçôûâÈ â ÈÉô âÈÉ. « PâÉâû É Éû ’âûçûÉ âÇô, âû ŝÉŝ ôÉ Éŝ ôŝ, êÉ çôŝÈÈ çôÉ É çÉ É â ÈÉô âŝ É Bâŝ-Câââ. SÉŝ ÉâÉŝ ûÉ É D WôÉ NÉŝô, O’Câââ, T.S. Bôw, Gô É CÈÉ, 6 ŝÉû ’û ’ÉÉ Éûx Èâ CââÉ âÇâŝ É âŝŝâçÉ. ». CÉÉ ÉâûÉ ô ÉÉÉ,  âû É ôÉ, Éŝ çÉÉ ’û ŝôÉ É
4. CÉŝÉ NÉw,Lord Duram. A biograpy of Jon George Lambton, Oxô, 1929, . 327. « U ô ŝ ô É ŝûÉ â ÉÉ ââŝ É Éŝôŝ ô â ôçâ ôâç, â É ô ŝ ô É â ô É Bŝ GôÉÉ â ÉÉ â ô ôâçÉ ». 5.Ibid. « A É ŝâÉ É â ô É Bŝ Pâ wÉÉ âxôûŝ ô ŝÉÉ ÉÉ-ô Éâk ôû  ôÉ â ŝ ŝûÉŝŝô  É É çôô ô É ŝûâô, â ŝôÉ ô É ŝÉÉ ô âÉ çôŝÉ ô ôôkÉ  ». 6.IbidÉ çâô  â ÉâŝôâÉ ŝÉŝÉ ô É É É çôŝÉÉ., . 328. « É ÉâÉ ô É ôwÉ Câââ RÉÉô. ïŝ ÉâÉŝ wÉÉ D. WôÉ NÉŝô, O’Câââ, T.S. Bôw, Gô, â CÈÉ, ô ôÉ ô wô wâŝ â Éç-çâââ   ».
Extrait de la publication
La mission de Durham à travers le journal de deux femmes
9
TOrOtO. Pûŝ dé 2 000 hOmméŝ ŝ’mpqûèrét, àjOûté-t-, ét ûrét ràpdémét dÈjOûÈŝ rácé â à OyàûtÈ dû jOûràLe Canadienét àûx térvétOŝ dé ’Éŝé càthOqûé. Là vOécé dé à rÈpréŝŝO átà cépédàt à ŝtûàtO ét éédrà û prOOd réŝŝétmét évérŝ éŝ àûtOrtÈŝ qû ’àvàét pû ŝû cOtrôér éŝ Oyàŝtéŝ qû, àprèŝ û mOmét d’éfrO, ŝ’Ètàét dÈchàÈŝ àvéûÈmét cOtré à pOpûàtO càà-déé. À LOdréŝ, O é pOûvàt qûé cOŝtàtér à ràvtÈ dé à ŝtûàtO. Lé Oûvérémét démàdé â Ord Dûrhàm, rÈpûtÈ pOûr ŝà drOtûré ét ŝà érmétÈ, d’àér éqûêtér ét dé prÈpàrér déŝ récOmmàdàtOŝ. Dûrhàm, qû rétré d’ûé dûré mŝŝO é Rûŝŝé, réûŝé d’àbOrd, màŝ cOŝtàtàt qûé à ŝtûàtO ŝ’àràvé, àccépté é jàvér 1838 tOût é éxéàt dé péŝ pOûvOrŝ ŝûr ’éŝémbé dé ’AmÈrqûé brtàqûé dû NOrd. Lé chOx dé Dûrhàm Ètàt céû dû prémér mŝtré MébOûré ét àûŝŝ céû d’û lûét hOmmé d’àfàréŝ : Edwàrd « Béàr » Ecé. DÈjâ bé mpàtÈ é AmÈrqûé, Ecé Ètàt ’Océ pàr ààcé dé Dûrhàm. ï àvàt ÈpOûŝÈ é 1809 Hààh Athéà Gréy, ûé tàté dé LOûŝà, à émmé dé Dûrhàm. Léŝ éŝ étré éŝ àméŝ Gréy ét Ecé ŝ’Ètàét écOré réOrcÈŝ qûàd é jéûé rèré dé Béàr dÈcdà, cq àŝ pûŝ tàrd, dé àré ŝà vé àvéc Ezà COûrtéy. Céé-c àvàt ÈtÈ àdOptÈé pàr éŝ pàrétŝ d’Hààh Athéà. Eé Ètàt à îé àtûréé dé Ord 7 Chàréŝ Gréy, é pèré dé LOûŝà . Lé màràé dé « Béàr » Ecé û àvàt Oûvért éŝ pOrtéŝ O ŝéûé-mét dé ’àrŝtOcràté màŝ àûŝŝ dé à pOtqûé. ï ŝ’y éàéà â Od dé trà. AmÈ dé cOvctOŝ rÈOrmŝtéŝ qû’ pàrtàéàt àvéc Dûrhàm ét Ord Gréy,  é pérdàt pàŝ dé vûéŝ ŝO émpré Ord àmÈ-rcà. L’Acté dé 1791 û réŝtàt é tràvérŝ dé à Oré. Léŝ éŝ d’àfàréŝ dû Hàût-Cààdà Ètàét â à mérc dû Bàŝ-Cààdà Où ŝé trOûvàt « à ŝOrté vérŝ à mér », ŝOt é pOrt dé MOtrÈà. L’ûO déŝ déûx Cààdàŝ, évŝàÈé dèŝ 1810, réît ŝûràcé é 1822, ŝûrtOût rácé â « Béàr » Ecé. Ué évÈé dé bOûcérŝ àvàt OrcÈ LOdréŝ â rétràtér màŝ ŝéŝ pàrtŝàŝ ’àvàét pàŝ àbàdOÈ ’dÈé
7. Ezà éût déŝ éàtŝ àvéc ŝO màr RObért, dOt û îŝ Èàémét prÈOmmÈ RObért qû dévédrà, é 1853, é màr d’Eàté BàOûr, à ŝœûr dé Jàé BàOûr, ’ÈpOûŝé d’Edwàrd Ecé jûOr, îŝ ûqûé dé Béàr. Cétté Eàté éŝt cétté Tà qû àccOmpàé Jàé pédàt à mŝŝO Dûrhàm.
10
da ns le sill age des patr iotes, 1838
8 d’éévér àû Bàŝ-Cààdà é cOtrôé dû Sàt-Làûrét . Là rÈbéO qû Ècàtà é 1837 dOàt ’OccàŝO â « Béàr » Ecé dé révér â à chàré. Cétté Oŝ,  Ètàt bé dÈtérmÈ â àré trOmphér ŝéŝ dÈéŝ. Là mŝŝO dé Dûrhàm dûrérà cq mOŝ. ï àrrvé â QûÈbéc â à ér î dé mà ét répàrt é 1 Ovémbré. Sà émmé ’àccOmpàé dé mêmé qûé éûrŝ trOŝ îéŝ. ï à cOmmé ŝécrÈtàré pàrtcûér Edwàrd Ecé, é îŝ dé « Béàr ». Cé dérér ’à prOpOŝÈ, ŝO mpOŝÈé, â Dûrhàm. ï cOmptàt cértéŝ ŝûr ŝO îŝ pOûr lûécér Dûrhàm màŝ àûŝŝ pOûr Èvàûér à ŝtûàtO dé ŝéŝ prOprÈtÈŝ, é pàrtcûér à ŝééûré dé BéàûhàrOŝ. « Béàr » àvàt prŝ ŝO d’é pàrér â àdy Dûrhàm pOûr û démàdér ŝ à cOmpàé dé à jéûé ÈpOûŝé d’Edwàrd û cOvé-àt. Eé é à cOàŝŝàt pàŝ, màŝ àccéptà é ŝé dŝàt qûé céé-c pOûrràt rédré ŝérvcé. Eî, àdépté dé à cétûré ét déŝ brétééŝ, « Béàr » àvàt Oûr û càhér â Kàtéré Jàé pOûr qû’éé pûŝŝé tér ŝO jOûrà. « Béàr » Ètàt û hOmmé d’àfàréŝ ŝÈréûx prêt â tOût àré pOûr prOtÈér ŝéŝ tÈrêtŝ, y cOmprŝ ét, péût-êtré ŝûrtOût, ŝO prOjét d’ûO déŝ déûx Cààdàŝ. Jàé éŝt jéûé, éjOûÈé, cûréûŝé, pàrOŝ càprcéûŝé ét ŝOété. SO jOûrà téû àû jOûr é jOûr éŝt àûtàt dé mOmétŝ dé vÈrtÈ. Eé éŝt ràché, drécté ét pàrOŝ mpOé. Léŝ Cààdéŝ û pàŝét bé, mêmé ŝ éé éŝ réàrdé dé hàût ; éŝ AmÈrcàŝ à dÈŝéŝpèrét. Eéŝ màqûét dé mOtŝ pOûr éŝ dÈcrré, rOŝŝérŝ ét évàhŝŝàtŝ. LOûŝà Gréy, àdy Dûrhàm, éŝt tOût â ’OppOŝÈ. TOûjOûrŝ trèŝ dé, ûàcÈé ét prÈOccûpÈé àvàt tOût dé à ŝàtÈ déŝ ŝéŝ, ŝûrtOût dé céé dé Ord Dûrhàm. Dé tOûté Èvdécé, ŝO jOûrà à ÈtÈ rÈvŝÈ ét cOmpÈtÈ àprèŝ ŝO rétOûr. ï é pérd û péû dé ŝO tÈrêt é térméŝ dé ŝpOtà-ÈtÈ màŝ  àé é càrtÈ ét é ŝcÈrtÈ. Léŝ déûx jOûràûx prÈŝétÈŝ c é Oûŝ é àppréét pàŝ béàûcOûp ŝûr é ràppOrt qûé prÈŝétérà Dûrhàm â ŝO rétOûr, màŝ ŝ Oûŝ Ofrét déŝ ObŝérvàtOŝ pérŝOééŝ ŝûr é pàyŝ, ŝéŝ hàbtàtŝ, y cOmprŝ éŝ
8. MàrÈ ŝéŝ mtéŝ, à cOŝttûtO dé 1791 dOàt û cértà pOûvOr â à Chàmbré d’àŝŝémbÈé dé Bàŝ-Cààdà dOmÈé pàr ûé màjOrtÈ cààdéé ét drÈé pàr LOûŝ-JOŝéph Pàpéàû â pàrtr dé 1815. PrvÈ déŝ révéûŝ déŝ dOûàéŝ, é Hàût-Cààdà Ètàt ràvémét édéttÈ ét ’û déŝ Objéctŝ d’Ecé ét dé ŝéŝ àÈŝ Ètàt d’ÈpOér à détté dû Hàût-Cààdà àvéc éŝ ŝûrpûŝ dû Bàŝ-Cààdà. Cé qû ŝérà rÈàŝÈ àvéc ’Acté d’UO.
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant