Derrière l'information officielle

De
Claude Jean Devirieux a été journaliste pendant 35 ans, dont 30 ans à Radio-Canada où il a été rédacteur, reporter, grand reporter et présentateur-animateur. Il a «couvert» la plupart des événements des cinquante dernières années au Québec. Témoin aussi honnête que curieux, il a, au fil du temps, recueilli de nombreuses confidences. Certaines de ces informations n'ont pas reçu l'attention médiatique qu'elles méritaient et, chassées par le flot de l'actualité quotidienne, ont vite été oubliées. D'autres ont été volontairement déformées, minimisées ou, au contraire, exagérées. Enfin, certaines ont été passées sous silence ou carrément interdites, car elles compromettaient des intérêts supérieurs.
Estimant que le public, en vertu du droit à l'information, a le droit de savoir ce qui s'est passé dans la dernière moitié du XXe siècle, Claude Jean Devirieux a décidé de révéler ce qu'il a appris, ce qu'on lui a dit et ce qu'il a parfois vécu au cours de cette période. Le lecteur ira de surprise en surprise: l'auteur a décidé de présenter le tout sous forme d'abécédaire.
Claude Jean Devirieux a eu une brillante carrière de journaliste. Il est conseiller et formateur en communication, professeur et conférencier. Il n'a cessé de revendiquer la suppression de toutes les entraves à la liberté de l'information.
Publié le : mardi 2 octobre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896647248
Nombre de pages : 300
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Claude Jean Devirieux Derrière l’information officielle 1 9 5 0  2 0 0 0
Septentrion Extrait de la publication
Extrait de la publication
derrière l’information officielle
Extrait de la publication
du même auteur
Manifeste pour la liberté de l’information, Éditions du Jour, 1971.
Pour une communication efficace, Presses de l’Université du Québec, 2007.
Manifeste pour le droit à l’information, Presses de l’Université du Québec, 2009.
Claude Jean Devirieux
Derrière l’information officielle 1 9 5 0  2 0 0 0
 septentrion
Extrait de la publication
Pour effectuer une recherche libre par motclé à l’intérieur de cet ouvrage, rendezvous sur notre site Internet au www.septentrion.qc.ca
Les éditions du Septentrion remercient le Conseil des Arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) pour le soutien accordé à leur programme d’édition, ainsi que le gouvernement du Québec pour son Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres. Nous reconnaissons également l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Mise en pages et maquette de couverture : PierreLouis Cauchon
Si vous désirez être tenu au courant des publications des ÉDITIONS DU SEPTENTRION vous pouvez nous écrire par courrier, par courriel à sept@septentrion.qc.ca, par télécopieur au 418 5274978 ou consulter notre catalogue sur Internet : www.septentrion.qc.ca
© Les éditions du Septentrion 1300, av. Maguire Québec (Québec) G1T 1Z3 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 ISBN papier : 9782894487068 ISBN PDF : 9782896647231 ISBN EPUB : 9782896647248
Diffusion au Canada : Diffusion Dimedia 539, boul. Lebeau SaintLaurent (Québec) H4N 1S2
Ventes en Europe : Distribution du Nouveau Monde 30, rue GayLussac 75005 Paris
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Avantpropos
n trentetrois ansde journalisme, dont plus de E trente ans à RadioCanada, on amasse une foule d’informations. Certaines sont publiables, d’autres non. Les informations publiables ne sont pas tou jours publiées. Pourquoi ? Voici ce qu’en dit l’article 2 de la Charte de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec: «La vérification de l’authenticité des sources d’information et de la véracité des faits constitue une obligation. Il ne doit exister aucun doute raisonnable sur la crédibilité des sources ni sur l’exactitude des faits alimentant l’information. Toute information incertaine doit être identifiée comme telle. » Or, assez souvent, il n’est pas possible de vérifier. Les événements se bousculent, les preuves n’existent pas ou disparaissent, les témoins se défilent. Les médias reculent. Leur crédibilité pourrait être mise en doute ; ils obéissent parfois à des impératifs poli tiques ; ils craignent les poursuites judiciaires. Assez souvent aussi, des informations sont confiées à un journaliste sous le sceau du secret. Les
Extrait de la publication
10derrièrelinformationofIcielle
informateurs ne veulent pas être cités parce qu’ils craignent pour leur carrière, parfois pour leur vie. Sur le coup, le journaliste n’ose pas ou ne peut pas briser son engagement de confidentialité de peur de voir se tarir une source de renseignements ou dans l’attente d’une preuve documentaire. Une preuve documentaire qui souvent ne vient pas ou qui vient trop tard, alors que l’opinion publique se passionne déjà pour autre chose. Quoi qu’il en soit, en 33 ans, j’ai pour ma part accumulé une masse d’informations dont certaines ont peutêtre été publiées mais vite oubliées, sub mergées par le flot des informations officielles politiquement correctes. Avec cette nuance que la rectitude politique repose aussi sur le public qui n’est pas prêt à accepter comme crédible une information a prioriincroyable, même si elle est fondée. Certaines des informations dont je suis le dépositaire n’ont jamais été publiées pour les raisons que je viens brièvement d’énumérer. Contrairement à ce que s’imaginent les gens qui se souviennent de moi, je n’ai jamais été un bon journaliste. Un bon communicateur, oui. Un bon journaliste, non. Travaillant généralement dans le quotidien, je n’ai jamais vraiment eu le temps de fouiner pour trouver les faits cachés, les acteurs et les témoins. En outre, surveillé comme je l’ai été, je n’en ai jamais eu vraiment la liberté. Mais, je ne sais pourquoi, les gens venaient me faire des confidences, sous le sceau du secret que je respectais, bien
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Strip

de editions-prise-de-parole

Aliénor

de editions-prise-de-parole

Trop... peureux!

de dominique-et-compagnie

suivant