Drapeau franco-ontarien

De
D­'abord symbole puis acteur des luttes marquantes de l’Ontario français, le drapeau franco-ontarien a été hissé pour la première fois le 25 septembre 1975 au mât de l’Université de Sudbury.
Pour souligner son trentième anniversaire, Tina Desabrais, Denise Quesnel, Stéphanie St-Pierre et Francine Tisdelle, sous la direction de Guy Gaudreau, professeur d’histoire à l’Université Laurentienne, ont entrepris de raconter son histoire.
L’ouvrage «Le drapeau franco-ontarien» révèle les circonstances de sa naissance, examine les luttes menées en Ontario français alors que le drapeau prenait un lent essor, puis retrace les événements marquants – dont SOS Montfort – qui l’ont acheminé vers sa reconnaissance officielle par le Parlement ontarien en 2001. L’ouvrage rappelle, finalement, les prises de position municipales récentes à son sujet.
L’ouvrage, qui comprend 40 pages de photos et d’images, explore aussi la dimension iconographique du drapeau.
Lire l’histoire du drapeau franco-ontarien, c’est se remémorer les temps forts de l’histoire franco-ontarienne récente.
Publié le : jeudi 25 avril 2013
Lecture(s) : 30
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782894237472
Nombre de pages : 140
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le drapeau franco-ontarien
Sous la direction de Guy Gaudreau avec des textes de Tina Desabrais, Denise Quesnel, Stéphanie St-Pierre, Francine Tisdelle
Extrait de la publication
Postface de Gaétan Gervais
Prise deparole AGORA
Extrait de la publication
  
Du même auteur
Avec Micheline Tremblay,Conversation poétique : la correspondance entre Alfred DesRochers et Harry Bernard,Ottawa, Éditions David, 2005, 382 p.
(Dir.),Trois études sur les femmes et les familles du Nouvel-Ontario,Ottawa et Sudbury, Éditions du Vermillon et Société historique du Nouvel-Ontario, 2005, 148 p. L’histoire des mineurs du Nord ontarien et québécois, 1886-1945,Sillery (Québec), Septentrion, 2003, 300 p. Les récoltes des forêts publiques au Québec et en Ontario, 1840-1900,Montréal/Kingston, McGill-Queen’s University Press, 1999, 178 p. (Dir.),Bâtir sur le Roc. De l'ACFÉO à l'ACFO du Grand Sudbury (1910-1987), Sudbury, Éditions Prise de parole et Société historique du Nouvel-Ontario, 1994, xvii-223 p. (Dir.),Le Théâtre du Nouvel-Ontario.Vingt Ans,Sudbury, Éditions TNO, 1991, 99 p.
Cinquante exemplaires de cet ouvrage ont été numérotés et signés par l’auteur.
Extrait de la publication
  
Sous la direction de Guy Gaudreau
avec des textes de Tina Desabrais Denise Quesnel Stéphanie St-Pierre Francine Tisdelle
Postface de Gaétan Gervais
TUDE]
  ACFO du grand Sudbury / Prise de parole Sudbury, 2005
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Le drapeau franco-ontarien / sous la direction de Guy Gaudreau ; textes de Tina Desabrais ... [et al.] ; postface de Gaétan Gervais. (Agora) Publ. en collab. avec : Association canadienne-française de l’Ontario du grand Sudbury. Comprend des réf. bibliogr.
ISBN 2-89423-179-2
1. Canadiens français — Ontario — Histoire. 2. Drapeaux — Ontario — Histoire. 3. Ontario — Histoire — 1945. 4. Minorités linguistiques — Ontario — Histoire. 5. Canadiens français — Ontario — Histoire — Ouvrages illustrés. 6. Drapeaux — Ontario — Histoire — Ouvrages illustrés. I. Gaudreau, Guy, 1953- II. Desabrais, Tina. III. Association canadienne-française de l'Ontario. Régionale du Grand Sudbury IV. Collection : Agora (Prise de parole (Firme))
FC3100.5.D72 C2005-904145-5
Diffusion฀au฀Canada:฀Dimédia฀
2005
305.811’40713
Ancrées dans le Nouvel-Ontario, les Éditions Prise de parole appuient les auteurs et les créateurs d’expression et de culture françaises au Canada, en privilégiant des œuvres de facture contemporaine.
La maison d’édition remercie le Conseil des Arts de l’Ontario, le Conseil des Arts du Canada, le Patrimoine canadien (Programme d’appui aux langues officielles et Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition) et la Ville du Grand Sudbury de leur appui financier.
Conception graphique et mise en pages
: Olivier Lasser
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Imprimé au Canada. Copyright © Ottawa, 2005 ISBN 2-89423-179-2฀(Papier) ISBN 978289423747-2(PDF)
C.P. 550, Sudbury (Ontario) Canada P3E 4R2 www.prisedeparole.ca
435, avenue Notre-Dame, Sudbury (Ontario) Canada P3C 5K6
À toutes celles et à tous ceux qui se battent pour la cause.
Extrait de la publication
  
Nous désirons remercier les personnes et les organismes suivants, qui nous ont gracieu-sement ouvert leurs archives, ou encore accordé la permission de reproduire les documents visuels qui se trouvent dans cet ouvrage :
figures 1.1 et 1.3, photographies de Gaétan Gervais ;figures 1.4 et 4.1, archives de Gaétan Gervais ;figure 1.2,The Sudbury Star;figure 1.5, Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Fédération des sociétés Saint-Jean-Baptiste de l’Ontario (C19), C19/17/12 ;figure 2.1, dessin éditorial de Marc Tessier,Le Journal de Cornwall;figure o 2.2, journalLe Temps(Association canadienne-française de l’Ontario), vol.1, n 5, Ottawa, juin 1979, p. 4, Université d’Ottawa, collection Centre de recherche en civi-lisation canadienne-française, PER1645, photographies de Claudette Paquin ;figure 2.3, La Clé d’la Baie en Huronie ;figure 2.4, [Caricature] Daniel McKale,Le Droit, 1980, Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Le Droit (C71), C71-2, 1980 (89) ;figure 2.5Franklin,, dessin éditorial de Globe and Mail, Toronto ;figure 2.6,l’Orignal déchaîné, Université Laurentienne ;figure 2.7, photographie de David Wiewel,Northern Life, Sudbury ;figure 2.8, bulletin mensuelEntre nousde l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens ;figures 3.1 et 3.3, Michel Gratton ;figure 3.2, photo-graphie de Michel Bénac ;figure 3.4,Le Droit, photographie d’Étienne Morin ;figures 3.5, 4.3, 4.4 4.7, 4.8, 4.11, 4.12 et 4.15, archives de Michel Dupuis ;figures 3.6 et 4.13;, la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) figure 4.2,L’Express, semaine du 11 au 17 juin 1991 ;figure 4.5A, Association canadienne française de l’Ontario, régionale d’Ottawa,figure 4.5B, Association canadienne française de l’Ontario ;figure 4.5C, Association canadienne française de l’Ontario, régionale de Hamilton ;figure 4.6, o Journal de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, vol. 2, n 1 (avril 2002), p. 5 ;figure 4.9, Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario ;figure 4.10, Société franco-ontarienne d’histoire et de généalogie, calendrier, septembre 1987 ;figure 4.14, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques ;figure 4.16, Association canadienne-française de l’Ontario ;figures 4.17 et 4.18, Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien ; figures 4.19 à 4.23,Les symboles du Canada, Ottawa, Patrimoine canadien, 2002.

ourquoi, avec tous les dossiers qu’elle mène, l’ACFO du Grand P Sudbury s’intéresserait à publier un historique du drapeau franco-ontarien ? La réponse est bien simple : c’est une question de fierté. On ne peut nier l’importance des symboles dans notre société. Signe d’appartenance, point de ralliement et oui, outil de marketing, un drapeau peut, dans un contexte favorable, traduire toute la fierté d’une collectivité. Malheureusement, dans un contexte défavorable, il peut aussi servir de point de mire. Il nous fait plaisir de voir que le drapeau franco-ontarien, son symbolisme et son historique, font maintenant partie du curriculum des écoles de langue française en Ontario à compter de la troi-sième année. Tous les jeunes Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes peuvent maintenant vous expliquer le sens des couleurs et des symboles de leur drapeau. C’est un bon début. Mais encore faut-il le faire voir, ce me drapeau, pour, comme le disait M Dyane Adam, commissaire aux lan-gues officielles, qu’il « dérange moins » la majorité.
Depuis quelques années, l’ACFO du Grand Sudbury a entrepris, par divers moyens, de rehausser la visibilité du drapeau, tant au niveau régional par le biais de concours et de publicité, qu’au niveau provincial en faisant la mise en marché et la vente du drapeau franco-ontarien et e d’articles connexes. En prévision du 30 anniversaire du dévoilement du drapeau, le moment nous semblait opportun de puiser dans les archives des principaux intéressés afin de répertorier ce qui avait été écrit au sujet du drapeau et de porter un regard sur l’état actuel de ce symbole.
DENISCONSTANTINEAU
7
8
L E D R A P E A U F R A N C OO N T A R I E N
Cette tâche aurait pû être entreprise ailleurs et par d’autres. Il nous semblait logique, cependant, que l’histoire de ce symbole, né chez nous, soit rédigée et publiée chez nous afin de souligner cette importante contribution de Sudbury à l’Ontario français.
Bien entendu, un projet comme celui-ci ne peut être mené à terme sans le concours de nombreuses personnes. Notons en premier celui de Suzanne Roy, directrice générale de l’ACFO régionale, qui, pendant deux ans, a coordonné les divers éléments de ce dossier. Nous avons fait appel au professeur d’histoire Guy Gaudreau et à ses étudiantes de l’Université Laurentienne afin d’assurer la recherche et la rédaction du document. Partenaire indispensable et une autre importante contribution de Sudbury à l’Ontario français, les Éditions Prise de parole ont bien accepté de s’em-barquer dans ce projet avec nous et nous les en remercions. Le travail de recherche et la publication du présent ouvrage n’auraient pas été possibles sans la contribution financière de l’ACFO du Grand Sudbury, Développement des ressources humaines Canada et la Fondation franco-ontarienne.
Extrait de la publication
Sudbury, août 2005
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Rêve totalitaire de dieu l'amibe

de editions-prise-de-parole

Corbeaux en exil

de editions-prise-de-parole

Strip

de editions-prise-de-parole

suivant