Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Entre l'assommoir et le godendart

De
304 pages
L’histoire des nations amérindiennes du Québec, depuis la Confédérationjusqu’à ce qu’on appelle parfois le « grand réveil » autochtonedes années 1960, demeure largement inconnue. L’imaginaire collectif veutque les Amérindiens de l’époque se soient trouvés complètement en margede la société, confinés dans des réserves à dépendre du gouvernement fédéralet des missionnaires pour leur survie. Or, des études récentes laissent entrevoirune réalité socio-économique amérindienne beaucoup plus complexedans le Québec d’après 1867. De diverses manières, et en grand nombre, lesAmérindiens avaient intégré la société «blanche » d’alors, dans laquelle ilsparticipaient d’ailleurs activement. Plus encore, cette participation a permisà plusieurs d’entre eux de bénéficier de conditions matérielles tout à faitcomparables, et parfois supérieures, à celles de la moyenne des Québécoisd’origine européenne, du moins jusqu'à la Grande Crise des années 1930.Cet ouvrage offre un reflet de cette réalité amérindienne, à traversl’expérience historique des Atikamekw de la Haute-Mauricie. De 1870 à1940, ceux-ci ont entretenu des rapports étroits avec les nombreux Eurocanadiensvenus exploiter les ressources naturelles de la Haute-Mauricie.Pour un temps, cette interaction s’est avérée bénéfique, puisque la participationdes Atikamekw dans les activités économiques des visiteurs acontribué à leur assurer une relative prospérité. Mais en contre-partie, lapoussée du front de colonisation s’est aussi traduite, pour les Atikamekw,par un accès toujours plus difficile aux territoires de chasse traditionnels, etpar une raréfaction des ressources animales à la base de leur économie desubsistance. Dans cette conjoncture socio-économique toujours changeante,les Atikamekw ont dû faire des choix importants en matière d’organisationsociale et de stratégies de subsistance, des choix guidés à la fois par unattachement au mode de vie traditionnel et par un attrait certain pour lemodernisme. C’est de cette réaction des Atikamekw au monde occidentaldont il est ici question.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Entre l'assommoir et le godendart
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin