Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Espaces et dispositifs en éducation

De
160 pages
Le présent ouvrage cherche à approfondir l'articulation entre les concepts d'espace et de dispositifs en éducation, du triple point de vue de l'histoire, de la philosophie et de l'anthropologie. Ce travail d'intelligence collective est soumis au conflit des interprétations, à trois niveaux : celui de l'expertise externe, de l'expertise interne et enfin d'une élaboration collective des savoirs.
Voir plus Voir moins
Sous la coordination de Loïc CHALMEL
Espaces et dispositifs en éducation
Espaces et Dispositifs en éducation
Pédagogie : crises, mémoires, repères Collection dirigée par Loïc Chalmel, Michel Fabre, Jean Houssaye et Michel Soëtard  Lacollection « Pédagogie : crises, mémoires, repères » répond à un triple objectif : 1 - Elle se propose de soumettre à la réflexion théorique les problématiques et les situations de crise qui agitent le monde pédagogique. 2 - Elle vise à vivifier les mémoires historiques capables d'éclairer le pédagogue pour l'action présente. 3 - Elle entreprend de décrypter les repères philosophiques, éthiques, politiques qui portent le pédagogue en avant des réalités. Déjà parus RUOLT Anne,Louis-Frédéric François Gauthey (1795-1864), pasteur et pédagogue, 2013. FIRODE Alain,Théorie de l’esprit et pédagogie chez Karl Popper, 2012. HUBERT Bruno,Faire parler ses cahiers d’écolier, 2012. VINCENT Hubert,Le peuple enfant et l’école, Pourquoi pas Alain ?2012. CHALMEL Loïc,Pestalozzi : entre école populaire et éducation domestique,2012. SOETARD Michel,Penser la pédagogie. Une théorie de l’action, 2011. JACOMINO Baptiste,Alain et Freinet. Une école contre l’autre ?, 2011. BILLOUET Pierre,L'éducation scripturale. De la plume au clavier,2010. JANNER-RAIMONDI Martine,Surgissements démocratiques à l'école primaire. Analyse de conseils d'élèves, 2010. TROUVE Alain,Penser l'élémentaire. La fin du savoir élémentaire à l'école ?, 2010. BILLOUET Pierre (coord.),Figures de la magistralité. Maître, élève et culture, 2009.
Sous la coordination de Loïc Chalmel Espaces et Dispositifs en éducation
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paristan.fr http:// www.harmat diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00478-5 EAN : 9782343004785
Espaces et Dispositifs en éducation
Se défiant des modèles à prétention universelle et reven diquant un indéfectible attachement à une expérience singulière, le «lieu »subjectif des pédagogues, se présente néanmoins comme un riche espace de création intellectuelle en tension dans l’entredeux théories pratiques. Conservatoire de la mémoire des choix de valeurs effectués par des individus singuliers dans des contextes sociohistoriques particuliers, il collationne autant de dispositifs alternatifs qui pourront faire l’objet d’un examen ulté rieur, suggérant des repères pour l’action, pour peu que les « sui vants »ne perdent pas la mémoire… L’historien des idées pédagogiques participe à ce devoir de mémoire, remodelant les matériaux du passé sans les reproduire à l’identique. Sortir d’une dynamique de l’oubli nécessite sans doute que certains se colti nent à une réécriture inlassable de l’histoire, entremetteurs d’une culture pédagogique, bien commun de tous ceux qui de près ou de loin s’impliquent aujourd’hui dans l’acte d’éduquer. Retrouver la mémoire pour s’ouvrir des possibles; éviter de réinventer la roue à chaque génération. L'analyse critique des espaces et des dispositifs éducatifs n’est pas seulement affaire d’épistémologie : écrire l’histoire de l'école et comprendre les débats contempo rains qui la traversent, c’est à la fois être capable de se projeter dans l’univers de l’autre, solidaire de sa solitude, et, pour com prendre ce qui motive des choix, contraint sa liberté d’action, déconstruire une unité dynamique pour expliciter les articulations entre les différents types de savoirs qui la constitue.
Quête de sens
L'équipe Normes et Valeurs du laboratoire LISEC Alsace Lorraine, a souhaité approfondir l'articulation entre les concepts d'espace et de dispositif en éducation, du triple point de vue de l'histoire, de la philosophie et de l'anthropologie, afin d'en propo ser une lecture problématique. D'un point de vue méthodolo gique, 4 visioconférences ont été organisées, avec deux experts des espaces scolaires, PierrePhilippe Bugnard et JeanPierre Boutinet d'une part, et deux des dispositifs en éducation, Philippe Meirieu et Michel Fabre d'autre part. Ces interventions longue ment mûries ont été l'occasion d'un questionnement dialectique et mutuel particulièrement fécond, associant l'ensemble de nos chercheurs. Le présent ouvrage constitue une partie des résultats de ce travail d'intelligence collective que nous voulons désormais soumettre au conflit des interprétations, et ceci à trois niveaux: celui de l'expertise externe, celui de l'expertise interne, celui enfin d'une élaboration collective de savoirs par l'ensemble des acteurs du dispositif ainsi mis en place dans l'espace universitaire.
Dans la première partie de l'ouvrage, PierrePhilippe Bugnard interroge, au regard de l’histoire, les rapports qu’entretiennent architecture et pédagogie et leur éventuel renouvellement à l’ère des didactiques et des nouvelles technologies (expertise externe). Eirick Prairat, après avoir affirmé l'existence d'une spécificité du milieu scolaire, se propose d'en préciser le sens et d'en dégager les modalités particulières (expertise interne). Le groupe coor donné par JeanMichel Barreau envisage enfin l’espace scolaire comme un indicateur des conflits auxquels se sont livrés et se livrent les acteurs sur la scène de l’école, en partant du principe que cet espace n’est pas neutre mais hautement polémique, tra versé par des luttes de toutes natures (élaboration collective de savoirs).
Dans la seconde partie de l'ouvrage, Michel Fabre examine la pertinence de penser « dispositif » en sciences de l’éducation. Le
8
dispositif de l'Emile est soumis au crible de la modélisation fou caldienne d'un réseau tissé entre différents éléments d’un en semble hétérogène comportant des discours, des institutions, des aménagements architecturaux, des décisions réglementaires, des énoncés scientifiques, moraux, philosophiques. Le dispositif de Rousseau produit au final une pédagogie de la mètis, mettant en jeu un certain nombre d'agencements, entre concrétisation et abs traction (expertise externe). Xavier Riondet analyse l’évolution de l’usage du terme « dispositif » à partir d’une lecture à rebours de l'œuvre de Foucault, et envisage les répercussions épistémolo giques induites en sciences de l’éducation par un programme de recherches prolongeant cette œuvre, s’appuyant en particulier sur le concept de «dispositif »(expertise interne). Le groupe coor donné par Henrilouis Go interroge les conséquences pour l'école de l'inflation des utilisations du terme « dispositifs », et envisage une alternative éducative consistant à rendre aux usages com muns ce qui a été capté par les dispositifs. La reconstruction de la forme scolaire à partir de systèmes didactiques au sein desquels les élèves ne soient plus soumis à un usage captif des dispositifs devient un enjeu démocratique majeur à cet égard (élaboration collective de savoirs).
Au-delà de l'expertise
Peuton aujourd’hui délimiter avec précision les frontières d’un espace scolaire propre, et les grandes lignes de dispositifs capables d'assurer à la fois une cohérence territoriale des savoirs transmis et l'éclosion « d'idées pédagogiques » singulières ?
Aucune rationalité scientifique ne peut prétendre démêler à elle seule la nature de telle ou telle synthèse empirique. Le choix d'une triple entrée référentielle dans la compréhension du rapport espaces/dispositifs en éducation (historique, philosophique, an thropologique) nous est apparu judicieux dans l'analyse d'un réfé rent « dichotomique » par essence, au sein duquel les démarches
9