//img.uscri.be/pth/c79dfc880cf5f0ceeae0885ae9206bee0549cc8f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Espoirs déçus en République Démocratique du Congo

De
108 pages
L'avènement de Laurent Désiré Kabila en mai 1997 en RDC aurait dû marquer le début d'une nouvelle ère, caractérisée non seulement par le changement des dirigeants, mais surtout par la fin de la corruption, du détournement de fonds, des trafics frauduleux, du népotisme, de l'impunité... Mais le pays n'a pas évolué comme les Congolais et les partenaires étrangers l'espéraient, et c'est dans ce climat d'inquiétude et de déception que survint l'assassinat de Laurent Désiré Kabila en 2001.
Voir plus Voir moins


ÉtudesAfricaines
Collection dirigée parDenis Pryen etFrançois MangaAkoa

Dernières parutions

aulinAParcs nationaux et diplomatie
environnementale auGabon2011.
ustineDFF CADroit des activités
économiques et du commerce électronique2011.
ouadioA.AALe rôle des Nations Unies dans
la résolution de la crise ivoirienne Tome  : Soutien aux
initiatives françaises et africaines Tome  : Soutien à
l accord politique de Ouagadougou2011.

AdrienDADLa société kongo traditionnelle
Modèle pour l’Union africaine2011.
DivineEdemoblaAEELesÉwé aux temps
précoloniaux Une histoire politique desAnlan desGuin
et des Krépi2011.
osephAOtwere et justice traditionnelle chez les
Mbosi CongoBrazzaville2011.
Alfa umarDAPratiques et recherches éducatives
en chimie enGuinéeConakry2011.
ermine AA omaricFranckEDE
GAAEcole primaire et secondaire auGabon
Etat des lieux2011.
Aurélie ongisLe chant du masque2011.
AdonGAGCôte d’Ivoire :  avril  Le coup d’État
de trop de laFrance enAfrique2011.
BoubacarAPasteurs nomades face à l’État du
Niger2011.
hierryBAGLa ville un défi duXXIesiècleEssai sur les
enjeux de développement urbain enAfrique2011.
AhouéDELa jeunesse ivoirienne face à la crise enCôte
d’Ivoire Le point de vue des jeunes2011.
ocelyn AGALes divisions au cœur de L’UPC
2011.

en

E.BA ABGA

E

SPORépublique

IRSDÉÇUS

démocratique

L’HTTAMNAAR

du

Congo

Du même auteur :
Décadence etFin de laDeuxième République auCongo
KinshasaEd.Cédi inshasa2003.

Quelle diplomatie pour la RépubliqueDémocratique duCongo
Ed.’armattan aris 2008.

© L'HANTRTAAM, 2011
5-7,rue de l'École-Polytechnique;75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56277-6
EAN : 9782296562776

Introduction

Dans mon précédent livreintitulé «Décadence etFindela
Deuxième épublique auCongo-inshasa»et publiéà
inshasa aux éditionsCédien 2003j’avais en quelquesorte
fait l’autopsie delafindu régime obutu.
Encherchantàsavoir pourquoicepouvoirquel’oncroyait
pourtant solides’était facilementeffondréj’avaisdécouvert
quel’abandondes valeurs religieusesmoraleset éthiquesdela
partdesdirigeants futàla base dela décadence du paysdans
tous lesdomainespolitique administratiféconomiquesocial
diplomatique et militaire.
Eneffetl’irresponsabilitédesdirigeantset lesantivaleurs
telles quela corruptionle détournementdes fondsetdesbiens
les trafics frauduleuxet maffieuxlenépotismele clientélisme
letribalismelerégionalismel’impunité… furent
consécutivesàl’abandondes valeurs religieusesmoraleset
éthiques.Ces facteursavaientaffaibli lepouvoiret provoqué sa
déchéance.Etsuite àla dégradation générale du paysles
aïroiset la communauté internationalesouhaitaient vivement
qu’unchangement radicaldu systèmepolitiqueintervintdans
les meilleursdélais possibles.C’estainsi quel’entrée à
inshasa del’Alliance desForcesDémocratiques pour la
ibérationduCongo (AFD) futaccueilliepar lapopulation
avecgrandesatisfactionetbeaucoupd’enthousiasme.a
communauté internationaleétait également satisfaite de ce
changementdepouvoir.
esamedi 17 mai 1997 futdonc considéré àjustetitre
commeune datemarquant le débutd’uneèrenouvelle.Celle-ci
seraitcaractériséenon seulement par le changementdes
dirigeantsmaisaussiet surtout par lafindesantivaleursci-haut
relevées.Ainsilepaysconnaîtrait un systèmepolitique
véritablementdémocratiqueun progrès économique avec des
effets positifs sur leplan socialune diplomatie et une

administration performanteset une arméenationale
républicaineforte etdissuasive.a épublique duaïre
redevenuela épubliqueDémocratique duCongoserait un
Etat fortréellementen voie de développement multisectoriel
respectéàl’intérieuretàl’extérieurdeses frontièreset où il
feraitbon vivre.Autrementditlepeuple espérait être
réellement « libéré »non seulementde obutumaisaussiet
surtoutdetares qui gangrenaient lasociété zaïroise.l
s’attendaitàla« libération »detous les problèmes qui
constituaient ses préoccupations quotidiennesnotamment la
faimlesdifficultésdetransportles prix élevésdesoins
médicauxetdelascolarisationdesenfants etc.…
Desoncôtéla communauté internationalesurtout la
troïka belgo-franco-américaines’attendaità cequela
épubliqueDémocratique duCongodevint unEtat
véritablementdémocratiquerespectueuxde droits humainset
caractérisé par la bonnegouvernance.urtout que dès lafinde
laguerrefroide en 1989les pays occidentauxet les institutions
financières internationalesavaient faitde ces trois principes les
conditionsessentielles pour l’entretiendes relationsde
coopérationavecles paysen voie de développement.
Brefla« libération »del’AFDlaissaitespérer une
évolution positive du paysdans tous les secteurs.aishélas
aucoursdelapériode du 17 mai 1997au 25 janvier 2001
concernéeparcetteétudelepays n’apas évoluécommeon
l’espérait.
Eneffet après une année d’accalmieleCongo se
replongea denouveaudans laguerresuite àunenouvelle
agressionduwanda del’uganda etduBurundi.Acet égard
on retiendraqu’en réactionàla décisiondu présidentaurent
Désiréabilarenvoyantchezelles les troupes rwandaiseset
ougandaises faisant partie del’AFDle wanda et l’uganda
envahirentdenouveau leCongo le02août 1998en vue de
s’emparerdu pouvoirà inshasa etde continuerà exploiter les
ressources minières agricoleset forestièresduCongo.Ensuite
pour masquer leuragressionils favorisèrent la créationdes

mouvements rebellescongolaisnotamment le assemblement
Congolais pour laDémocratie(CD)dirigé finalement par
AzariasBEA aprèsavoirconnud’autres présidents
successifset le ouvementde ibérationduCongo (C)de
eanierreBEBA.esdeux groupes rebelles étaient
respectivement soutenus par le wanda et l’uganda.Divisé
entretrois pouvoirsdistinctsleGouvernementà inshasale
CDàGoma et le CàGbadolitelepays fut littéralement
balkanisé.len résultal’accentuationdela crisemultiformeque
lepaysconnaissaitdéjà depuisdenombreusesannées.Ainsi au
lieud’êtresoulagé ou plutôt « libéré »demauxdont il souffrait
lepeuple continuasa descente auxenfers.
ais laguerren’expliquepasà elleseulel’aggravationde
la crise et la détériorationdelasituationaprès le17 mai 1997.l
convientd’épingler également les irréalisteset irrationnelles
options politiqueséconomiques diplomatiqueset militairesdu
nouveau pouvoir.Eneffetlasuspensiondesactivités
politiquesle blocage des prixetdu tauxde changelatendance
àl’étatisationdel’économielapréférence accordée àla
coopérationud-ud audétrimentde celle ord-ud et
l’exclusion massive des officiersdesForcesArméesaïroises
(FA)constituèrentdevéritables handicapsau progrès
multisectorieldu pays.
arailleurslapersistance et l’accentuationdesantivaleurs
telles quela corruptionle détournementdesbiensetdes fonds
letraficfrauduleuxet maffieuxlerégionalismeletribalisme
lenépotismele clientélismel’impunitéla délationetautres
poussèrent lapopulationàse demander si laprétendue
libérationtant vantéeneselimitait qu’àla destitutionde
obutu sans sepréoccuperdel’éliminationdes tares qui
ruinaient lasociétécongolaise.
Eneffet àpart l’évictiondu présidentobutulesautres
grandesattentesdu peuple etdela communauté internationale
nefurent pas satisfaitesaucoursde cettepériode.Ainsiil n’ya
paseudepaix nidesécurité suite àlaguerreleprocessus
démocratique déclenché pourtant parobutu le24avril 1990

futbloquéet lenouveau pouvoirentreprit l’installationdesa
dictaturela criseéconomiques’aggravaitl’isolement
diplomatiques’accentuaitl’arméenationalen’existait plusla
dignité nationaleétaitbafouéepar laprésence des forces
étrangères jusqu’au niveau élevéde commandementet lepeuple
setrouvaitdavantage confrontéaux problèmesdesubsistance
suite àlamodicitédes salaires qui étaientparailleurs
irrégulièrement payés auchômage croissant auxdifficultésde
transportetàlasurenchère defrais médicauxet scolaires.
arconséquent comme dans lesdernièresannéesdela
Deuxième épubliquelepeuple congolaiset les partenaires
étrangerscommencèrentàs’inquiétercar les perspectives
politiqueséconomiquessociales administratives
diplomatiqueset militairesdevenaientdeplusen plus sombres.
C’estdansce climatde déception quesurvint l’assassinat
du présidentaurentDésiréabilale16 janvier 2001 après
seulement troisanset neuf moisderègne.e bref régime
abila setermina donc dans le deuilet latristesse commela
Deuxième épublique.Cettetristefin résultasansdoute du fait
queles nouveauxdirigeants nes’étaient pasdonné lapeine de
tirer les leçonsdelafacile chute de obutu.ls s’étaient limités
às’en réjouirs’en féliciteret s’accaparerdu pouvoir.Ainsiils
adoptèrent les mêmes mauvaises méthodesdegouvernance.ls
nese donnèrent pas lapeine de combattrelesantivaleurs qui
furentàla base dela déchéance del’Etatet ensuite dela chute
du régimeprécédent.Cequiavait laissédire à ungulDiaka
un grandpoliticiencongolais que« l’onavaitchangé seulement
le chauffeurmais levéhiculerestait lemême» avecsa
défectuosité.enouveauchauffeur nese donnapas lapeine de
réparer les pannescachées pour permettre au véhicule derouler
convenablement.arconséquent lemoteur segrippa après
quelques kilomètres.
Adéfautd’avoir tiré les leçonsdela décadence etdelafin
delaDeuxième épublique et étantdonné queles mêmes
causes produisent toujours les mêmeseffetslerégime abila 
futainsi rapidementet facilementachevédans latristesse.

lconvientdenoter quej’ai réalisécette analyse dans le
même espritet mêmeobjectif quelapremière concernant la
décadence et lafindelaDeuxième épublique.l s’agitde
releveretde comprendrelescauses internes qui furentàla base
delafin rapide et triste du régime abila etd’en tirer les leçons
pour l’avenirdu pays.’étudeseveut scientifique.l ne
faudraitdoncpas ychercherdesarrières pensées politiqueset
surtout politiciennes.

Aceteffetj’aidivisé l’étude de cettetranche del’histoire
du paysen quatrepartieslapremièreprésentelescontextes
internationalsous-régionalet national qui prévalaientavant le
17 ma l ;i 1997a deuxièmetraite duchangementdu 17 mai
1997 ; latroisième analyselefonctionnementdu régime abila
 et laquatrièmetireles leçons nécessairesen guise de
conclusion générale.