//img.uscri.be/pth/76de5d1f55200256868e03863aef09eb30c2ef0f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

France-Afrique

De
266 pages
Journaliste politique, l'auteur prend pour prétexte l'élection de François Hollande pour décrypter cinq décennies de relations entre la France et l'Afrique francophone. Loin des discours victimaires, il pointe la responsabilité et la complicité des élites africaines dans la mise en place et la pérennisation du pacte néocolonial. Entre témoignage, observations et confidences, un regard actuel sur cette histoire, en faveur d'une "normalisation" des relations entre la France et l'Afrique francophone.
Voir plus Voir moins
ANCILOUPOJolisturnailit eopF aruq,eal Lisncre ppoou ruop dnetxetérpnod  erFlléceitollande ançois Htpyrc reruopcéd esnie  dqdinenécgnlu sisitnoeralla Ftre s enièreqirfAl te ecnar Le.onphcoanfrueciv amitseribah n ois descdirsouopnietl  aerpsnoituels, l'auteurticilpmolé sed étélibisa clat  ealm na snep si e afritesnesdicaiu  dctpasaniontip alneréecal te  sur cerappuyantinla .Sneoéocolcecierexlnsdas ucév stiaf sniatt paitanhéset nre ,émitos nd  eurteaulitisev rém sel ed serdnaconvs à r saoqueri eémomem ,niitd artuac eel«gt rénéoitalennus» e laFrançafriquee  tilrv enur geiro iasse teC .emotérent el,nagiioerihtstt e reccainafrinco- fraà dnnoc ,secerp es lis de-tredpiboesvrtagianeg ,confidenions et  ,opifenen« ruu t plue e, inaiderF al ruqirfaçnacos urco susennvlfAiruq erfnaoctre la Franceet  sedalernoitne srmnoisalioat» n ranct ?Fenanainterm puutaLr QIEUFR A -CEANFRPOOULALSICNARF.enohpique Asiuvel Afrfed  uoueer nhCRéntctdaot nmeama opété L siuolate àalistori édi502-(Ô02cn eF aritédst eIl. 9)00 5VT à etsilairo2005),Joe (1996--ehCorinruaniltsanFr Iceeuquà r 02-2,)80retn002(tcueiDerénar rég Genl deMedierisrpertnEaMG( sesiCot  eE)nttaulnsedupsi2 00e0 trPoducteur-PrésentuetaAà rcirf°n aPa1-s.ril  It estraP teeuqirfAdesqutilipoéo Get872-NB9  SI.)91ropedEures enaid tnOleérP edis aetsiusdiMé, asféroem serd seR servatoiRGAPE(Oborac.nia  et   _553-1-276-70.www      
ACORIA ÉDITIONS
F R
S L A
La rupture maintenant ?
F RANCE - AFRIQUE
iqfreAncr1teInuearFs22/tion0104/251A_532xéaidocir1Page0:55
55Page2tidiaérico_A15x2:0102/40/22snorancF1r53nIetqieuAerf
3
À tous ceux qui me l’ont dit... Et m’ont accompagné de leur patience et de leur soutien. Que cet ouvrage soit le témoignage de ma plus profonde gratitude et de mon inaltérable affection.
aPeg:0550104/2s22/tionaédiirocA_512x531retInueiqfreAncraF
FarcnAerfqieuéairitid2sno40/2teIn35r115x2co_A
© Acoria 2013 ISBN : 978-2-35572-107-6 Email : acoriadiffusion@free.fr Site web : www.acoria.fr
Tous droits de traduction, de reproduction, d’adaptation et de représentation réservés pour tous pays.
10:/20ge455Pa
qIeuCNeRFfreAueiqFncra2/04ons2ditiriaéA_oc2x511r53nIet
ACORIA éDITIONS
F
– A
F RANCIS L ALOupO
La rtr, maintnant ?
5egaP55:0102/AR
FcnarrfAeeuqiInter135x215_Acoiréaiditno2s/2400:10/26gePa55
La progéniture et les satellites de la Françafrique originelle échappent désormais, tel le monstre de Frankenstein, au contrôle de ceux qui, seuls, détenaient autrefois les clés du système. Ce territoire occulte a fini par générer ses propres lois que la seule volonté politique ne peut plus endiguer.
51A_ociret1r532xfriqueInFranceAegaP
Le « changement » ne viendra pas de la France. Il ne devrait en aucun cas être décrété par la France. La France actuelle abordera l’Afrique tel que celle-ci choisira de se présenter à elle et au monde. Si l’Afrique change, la France changera avec elle, et vis-à-vis d’elle...
Notre cinquantenaire... Il est grand temps de parler du parcours restant... Le début du reste des choses à vivre.
71055:02/s2/204diaéonti
nter135x215_AcorrFnaecfAiruqIe20:510ag5Pe8déaioiti22sn/40/
55aP1:02/0/240ons2ditiriaé_Aco512x531retnIeuqifreAncraF
Lors de la campagne électorale de 2012 en France en vue de la présidentielle, les médias africains ou traitant de questions africaines ont relayé, à la manière d’une tradition, la question que se posent nombre d’Africains à la veille de chaque présidentielle française : « Quel sera le programme du futur président français pour l’Afrique ? ». Question doublée, depuis le mandat de Nicolas Sarkozy, d’une autre attente : « la promesse de la rupture sera-t-elle tenue ? » Cette étrange appréhension qui surprend le reste du monde — notamment les pays africains non francophones — pourrait résumer, à elle seule, la singulière et insondable relation qui perdure entre l’Afrique francophone et l’ancienne puissance coloniale. Ces Africains francophones constituent la seule collectivité humaine de la planète à se tourner vers l’ex-puissance coloniale lors d’une échéance électorale à fin de savoir ce qu’ils pourraient attendre du nouveau président français élu. Cinquante ans après les indépendances, l’affaire suscite toujours un égal étonnement. Et l’explication est à rechercher autant dans les facteurs constitutifs du lien franco-africain, que dans la structure psychanalytique postcoloniale. Les mêmes qui réclament l’effectivité de la « rupture » prônée naguère par Nicolas Sarkozy se retrouvent parmi
9
1
MAI 2012
eg9