//img.uscri.be/pth/976ae529e9772054f88acd6a9f3e96b03d1cd276
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 30,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

François-Octave Le Cannellier

De
470 pages
La Grande Histoire a mis en lumière d'incontournables figures. Mais que seraient-elles sans tous ceux qui, héros de l'ombre, ont contribué à la construire ? Né à Barneville-Carteret en 1855 et mort à Cherbourg en 1933, François-Octave Le Cannellier nous fait découvrir l'importance du rôle joué à cette époque par la Marine dans l'épopée coloniale et dans le premier grand conflit mondial. Ce premier tome couvre la période de 1872 à 1905, de l'Ecole navale jusqu'à l'obtention du grade de capitaine de vaisseau.
Voir plus Voir moins
La Grande Histoire a mis en lumière d’incontournables figures. Mais que seraient-elles sans tous ceux qui, héros de l’ombre, ont contribué à la construire ? C’est, en 2010, découvrant par hasard des plaques photographiques datant de la fin du XIX siècle, entre lesquelles était inséré un courrier à en-tête de la « Préfecture maritime de Cherbourg », que Jean-Pierre Marin a fait cette belle
Né à Barneville Carteret en 1855, mort à Cherbourg en 1933, cet officier
à cette époque par la Marine dans l’épopée coloniale et dans le premier grand conflit mondial. Marin, certes, mais aussi scientifique (ses travaux sur le magnétisme terrestre lui valurent les honneurs de l’Académie des Sciences), il a participé à la première année polaire internationale (1882/1883) au cours de laquelle il a vécu pendant un an parmi les indiens yaghan et alakaluf, peuples aujourd’hui disparus. Ce premier tome couvre la période 1872 à 1905, de l’Ecole navale jusqu’à
quatre personnages principaux de la Marine.
Emmanuelle Chevalier
[…] C’est à une belle vie de marin que nous sommes conviés à la lecture de cet ouvrage, remarquablement documenté et s’appuyant aux sources les plus
Chemins de la Mémoire
JeanPierreMARIN
FrançoisOctave Le Cannellier Amiral normand (1855 – 1933)
Livre premier La Révélation
Préface de Gilles Désiré dit Gosset Archiviste paléographe Conservateur général du Patrimoine
Série Biographies historiques
François-Octave Le Cannellier Amiralnormand (1855 – 1933)
Chemins de la Mémoire Fondée par Alain Forest, cette collection est consacrée à la publication de travaux de recherche, essentiellement universitaires, dans le domaine de l’histoire en général. Relancée en 2011, elle se décline désormais par séries (chronologiques, thématiques en fonction d’approches disciplinaires spécifiques). Depuis 2013, cette collection centrée sur l’espace européen s’ouvre à d’autres aires géographiques. Derniers titres parus : PAPADATOS(Nikos),Les communistes grecs et l’Union soviétique. Histoire de la scission du Parti communiste de Grèce (1949-1968),2016. ELHAGE(Fadi),Abraham Fabert,Du clientélisme au maréchalat(1599-1662), 2016. e e LAGARDERE (Vincent),Commerce fluvial sur l’Adour du XVII au XVIII siècle. Les ports de Saint-Sever, Mugron, Laurède et Hinx,2016.LOUIS(Abel A.),Jean-Pierre Eugene Clavier. Premier homme de couleur membre du Conseil colonial et de la Cour d’appel de la Martinique (1810-1863),2016. e LOCURATOLO(François),Guerre et politique au XVIII siècle. Adrien Maurice de Noailles (1678-1766), soldat et homme d’État,2016. HEIMBERGR (Charles), OUSSEAUet T (Frédéric) HANASSEKOS (Yannis), e Témoins & témoignages. Figures et objets dans l’histoire du XX siècle,2016. BABIC (Laurence),L’interprétation et la représentation du Moyen Age sous le Second Empire,2015.LAFAGE(Franck),Côme III de Médicis, Grand-duc de Toscane,Un règne dans l’ombre de l’Histoire (1670-1723),2015. PRIJAC (Lukian),Le blocus de Djibouti, Chronique d’une guerre décalée (1935-1943),2015. CHASSARD (Dominique),Vichy et le Saint-Siège, Quatre ans de relations diplomatiques, juillet 1940-août 1944,2015. Ces dix derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent.La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Jean-Pierre MARINFRANÇOIS-OCTAVELECANNELLIERAmiralnormand (1855 – 1933) Livre premier La Révélation Préface de Gilles Désiré dit Gosset Archiviste paléographe Conservateur général du PatrimoineL’Harmattan
Même auteur, même éditeur Au forgeron de Batna-2005 Prix Robert Cornevin de l’Académie des Sciences d’outre-mer Collection « Graveurs de mémoire » © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09687-2 EAN : 9782343096872
Remerciements
Ce livre n’aurait pu exister sans l’amicale complicité de Madame Anne Bonnet et de sa famille qui nous ont donné accès à leurs archives personnelles. Leur implication dans ce travail de mémoire et de recherche documentaire fut totale.
A Emmanuelle, ma compagne A mes enfants et petits-enfants.
Préface
Depuis une quinzaine d’années, bien des marins du département de la Manche sont sortis de l’ombre. Le mouvement a commencé en 1997 quand l’université de Caen a lancé, avec le Service historique de la Marine à Cherbourg, le projet Cimarconet d’identification des marins du département par la mise en ligne des matricules de l’Inscription maritime. Après les quartiers de Saint-Vaast et de Cherbourg, c’est le quartier de Granville qui est actuellement en cours de dépouillement par les équipes de l’université inter-âges de Cherbourg. Les marins les plus illustres, comme Tourville et Pléville Le Pelley, ont fait l’objet d’expositions et d’ouvrages en 2000 et 2001, tant au musée du Vieux Granville qu’aux archives départementales. D’autres, moins connus, mais dont les carrières ne sont pas moins passionnantes, ont aussi été redécouverts : le capitaine terre-neuvas Eustache Le Pelley Fonteny, en 2001, le coutançais Lhermitte, « capitaine Bravoure » célébré par Bonaparte, en 2005, ou bien, plus récemment, Gaud-Louis de Ravenel, en 2011. Dans cette floraison d’études, les marins granvillais ont tout particulièrement été mis à l’honneur, surtout les Terre-neuvas et les capitaines corsaires. Études, colloques et opérations de valorisation se sont multipliés, démontrant à l’envi, s’il en était besoin, la richesse du passé maritime manchois. Cependant, Cherbourg restait jusqu’à présent quelque peu à l’écart de cette floraison de recherches, malgré l’importance de sa rade fortifiée, élément exceptionnel quoique méconnu du patrimoine français. Et l’Ancien Régime était largement avantagé sur la période contemporaine dans les centres d’intérêt des chercheurs: la grande épopée des Terre-neuvas ou des corsaires, sans doute plus évocatrice, soulève l’enthousiasme des foules et attise les rêves.L’ouvrage de Jean-Pierre Marin sur François-Octave Le Cannellier apporte une pierre nouvelle à cette entreprise de redécouverte: c’est un presque inconnu, barnevillais d’origine, un militaire, qui n’a pas vécu les grandes heures de la Marine en bois, mais plutôt celles de la