Ibn Khaldûn au prisme de l'Occident

De
Publié par

Un livre en miroir : Krzysztof Pomian, qui n'est pas un arabisant, mais un historien de l'Europe, aborde Ibn Khaldûn dans une perspective inattendue – en contrepoint de l'Occident.
Après avoir mis en relief l'intérêt d'Ibn Khaldûn pour la chrétienté latine, Krzysztof Pomian en esquisse la carte intellectuelle, aux alentours de 1378, date à laquelle Ibn Khaldûn achève la Muqaddima, sa vaste Introduction à son grand œuvre, le Livre des Exemples : de Constantinople à Paris, d'Oxford à Padoue et Florence, à l'heure du Grand Schisme d'Occident.
De la présentation de l'histoire de l'islam et l'aristotélisme, une image fraîche et renouvelée se dessine. Passant de la critique historique à la science de la société, Ibn Khaldûn procède ainsi à une «entreprise entièrement neuve» : construire une science et la situer parmi les autres sciences, en la fondant sur l'idée qu'il se fait du temps de l'histoire, du temps des sciences et de l'histoire universelle.
Pour finir se dégage ce qui fait le caractère extraordinaire d'Ibn Khaldûn, et les questions qu'il se posait s'avèrent les mêmes que celles que se posaient ses contemporains latins.
Publié le : vendredi 9 octobre 2009
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072403682
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Extrait de la publication
BibliothèquedesHistoires
Extrait de la publication
Extrait de la publication
KRZYSZTOFPOMIAN
IBNKHALDÛN AUPRISMEDE L'OCCIDENT
mf
GALLIMARD
Extrait de la publication
©ÉditionsGallimard,2006.
AVANT-PROPOS
Sil'ons'entientauxstrictscritèresuniversitaires,je n'aiaucunequalitépourparlerd'IbnKhaldûn(1332-1406)Jeneconnaismêmepasl'arabe.D'autrestitres cependantconfèrentàmonentrepriseunecertainelégi-timité.Mapremièrerencontreavec cetauteurremonte aumilieudesannées1960.J'ailualorslesProlégo-mènesdanslatraductiondubarondeSlane2,avec l'espoird'ytrouverdequoinourrirmathèsed'habilita-tionsurlesrapportsdel'histoireetdelaphilosophie danslapenséeduMoyenÂgelatin,àlaquellejetra-vaillaisàl'époque3.Cettelecture,bienqu'ellem'eût
1.Pourlabiographie,voirM.TALBI,«IbnKhaldûn»,Ency-clopédiede/'Islam,n"eéd.,t.III,Leyde,Brill,2002,p.849-855, etdésormaisA.Cheddadi,IbnKhaldûn.L'hommeetlethéori-ciendelacivilisation,Paris,Gallimard,coll.«Bibliothèquedes Histoires»,2006. 2.VoirWilliamMacGuckin,barondeSLANE,LesProlégo-mènesd'IbnKhaldoun,Paris,1863,3vol. 3.VoirK.POMIAN,Przeszloscjakoprzedmiotwiary.Historia ifilozofiawmyslisredniowiecza[Lepassé,objetdelafoi. L'histoireetlaphilosophiedanslapenséeduMoyenÂge], Varsovie,PWN,1968.
IbnKhaldûnauprismedel'Occident
fortementintéressé,nemefutd'aucunprofit;concen-trésurl'approchedel'histoiresous-tendueparlapro-blématiquephilosophiqueetthéologiquechrétienne,je nesavaispasintégrerlesidéesd'IbnKhaldûndans monrépertoiredequestions.Unedizained'annéesplus tard,jel'airelu,cettefoisdansunenouvelletraduc-tion,celledeVincentMonteil,etsousunautretitre Discourssurl'histoireuniverselleJerédigeaisalors monlivreL'Ordredutemps,etj'yaitraitéd'IbnKhal-dûndansunepartieduchapitreconsacréauxmanières dediviserl'histoireenpériodes2.Maisilm'enestresté lesentimentdenepasavoirsudégagerassezl'origina-litéetl'importancedecetauteur,qui,l'uneetl'autre, mesemblaientincontestables.Aussi,dèslaparutionde lapremièrepartieduLivredesExemplestraduitpar AbdesselamCheddadi,ai-jeplongédanscevolume, sansaucuneintentionprécise 3. J'yaitrouvé,àcôtédel'Autobiographied'IbnKhal-dûn,uneintroductionthéoriqueàl'histoirequej'ailue sousdestitrescitésplushautetàlaquelleondonne maintenantsonnomarabe,Muqaddima,quisignifie
1.VoirIBNKHALDûN,Discourssurl'histoireuniverselle,tra-ductiondeV.Monteil,Commissionlibanaisepourlatraduction deschefs-d'œuvreetSindbad,Beyrouth,1967,3vol. 2.VoirK.POMIAN,L'Ordredutemps,Paris,Gallimard,1984, p.109-111.Toutcepassage,àcommencerparsontitre,serait maintenantàréécrire. 3.VoirIBNKHALDÛN,LeLivredes Exemples,t.I,Autobio-graphie,Muqaddima,textetraduit,présentéetannotépar Abdesselam Cheddadi,Paris,Gallimard,Bibliothèquede la Pléiade,2002.Touteslesindicationsdansletexterenvoientà cetteédition,endonnant,pourlaMuqaddima,lapartie,lecha-pitreet lapage.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

ELOGE DE LA FADEUR

de ActuaLitteChapitre

Faulkner. Une expérience de retraduction

de les-presses-de-l-universite-de-montreal

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant