Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 11,63 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

                                                                                                         lanrud uoJ 1o 5-94con abllEBTR_FUACHP_9164OURNNI_JOMBA-COL-5491_OBALLOC-LA045/12  d nd.i463 /115  9:3
1945-1946
Roman
Éliane A ubert-Colombani
Journal d’un collabo
 
 
      
Journal dun collabo
1945-1946      
    
 
Éliane Aubert-Colombani     
Journal dun collabo 1945-1946  
    Roman               
 
 Du même auteur  
  Étoile, Fondencre, 2012 Lâne et le bon Dieu , Albiana, 2009 Nouvelles de Corse , (ouvrage collectif), Magellan, 2008 La buse , Albiana, 2008 L appel de lîle , Albiana, 2007 Journal dun collabo-1944 , LHarmattan, 2006 Le cousin , Le Rocher, 2005 La fin du collabo , Le Rocher, 2004 Tuer le juge , LHarmattan, 2001 Alzheimer au quotidien , LHarmattan, 1999 Simon le Corse , Critérion, 1994 ; Christian Lacour, 1997 La Mère allemande , Denoël, 1991 Lélève de Clémence , Denoël, 1991 Les silences de laube , Carrère, 1986 Le journal dun collabo , Denoël, 1984, LHarmattan, 2006 Le temps des cerises , Les Presses de la Cité, 1983 ; Denoël, 1990 ; Maxi-Livres, 1996 ; LHarmattan, 2000 Un homme de la terre , Le CercledOr, 1978 La Guérison , Le Cercle dOr, 1974 La Perdrière , Le Cercle dOr, 1971, (Prix Guy Vanhor, 1971)       
© LHarmattan, 2013 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@ wanadoo.fr harmattan1@ wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00448-8 EAN : 9978-2-343004488
A Claude Laurent
        
 
  
 
           Mardi 2 janvier 1945
   Je commence lannée, Dieu seul, hélas, pourrait dire si je la finirai, moi et la France ! Ce général follement ambitieux nous a foutus dans la merde, et malgré les appuis de ses puissants alliés, les combats font rage dont le peuple français est encore la victime. Nous avons commencé à nous dévorer les uns les autres, et ça continuera car, si on dit que les communistes ont été désarmés, il faudrait être bien naïf pour le croire. Je nai pas été invité chez Angèle pour le somptueux déjeuner du Jour de lAn. Elle recevait la belle-famille de sa fille Lucie, les éditeurs Moussu. Dans leur manoir de Touraine, ces deux dernières années, grouillaient une juiverie cosmopolite et la pègre, soi-disant résistante. Moi, Antoine, avec mes idées, nétais pas digne dêtre leur commensal. Était aussi présente Victorine, « encore victime des "Boches" » dirait Angèle, puisquils nont pas libéré son typo de mari socialo-communiste, jimagine, comme tous les ouvriers du livre. Victorine na certainement pas passé son temps à gémir sur le pauvre prisonnier, ni vécu dans la chasteté. Elle a une beauté commune qui doit en aguicher plus dun à voir ! Jallais oublier que Clotilde, la femme de notre cousin, le flic tué
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin