L'administration des provinces romaines : gage de pérénnité pour l'hégémonie impériale

De
Publié par

L'objet de cet ouvrage s'articule autour de la démonstration qu'en appui de leur force militaire, les Romains ont réussi à créer l'exception de concevoir un autre "bras séculier" plus approprié à la pérennisation de leur ambition de régenter le monde : c'est le rôle dévolu à l'administration romaine. Ce livre vise également à saisir quel est l'homme romain, si familier des dieux et attentif à son propre passé, si pragmatique dans l'action mais également si attentif aux fondements culturels et cultuels des autres.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 4
EAN13 : 9782336389684
Nombre de pages : 340
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
AlexisMENGUEm’OYE
L’administr ation des provinces romaines : gage de pérennité pour l’hégémonie impériale
D’après l’Histoire Auguste e e (ïï -ïïï sîècles ap. J.-C.)
L’administration des provinces romaines : gage de pérennité pour l’hégémonie impériale
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06486-4 EAN : 9782343064864
Alexis MENGUE m’OYE L’administration des provinces romaines : gage de pérennité pour l’hégémonie impériale
e e D’après l’Histoire Auguste(II -III siècles ap. J.-C.)
A mon épouse Lucie, lux mea
Dion Cassius,Histoire romaine, LXXII, 10:
« C’est ainsi que mourut Pertinax, pour avoir entrepris de tout réformer en peu de temps ; malgré sa grande expérience des affaires, il n’avait pas compris qu’il est impossible de corriger en une fois de nombreux abus sans s’exposer à des dangers, et que la constitution d’un Etat, plus qu’aucune autre chose, exige du temps et de la prudence ». Ibid., LXXVIII, 8: « Les destinées se manifestent sous bien des formes différentes ; les dieux accomplissent beaucoup de choses contre notre attente, et celles que nous attendions n’arrivent pas ; mais un dieu fraye la voie aux événements imprévus ». Zosime,Histoire nouvelle, I, 57, 1: « Il vaut la peine de raconter en détail les événements qui ont précédé la ruine des Palmyréniens, même si évidemment je rédige mon histoire en me hâtant, étant donné l’intention que j’ai définie dans le préambule ; en effet, tandis que Polybe a exposé comment les Romains ont fondé leur Empire en peu de temps, je vais narrer comment ils le détruisirent rapidement par leur folle présomption ».
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.