Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Argentine germanophile et le mythe du IVe Reich (1880-1955)

De
250 pages
L'immigration germanique à La Plata, avec l'arrivée, dès 1933, de forts contingents anti-nazis et surtout juifs, a toujours interrogé. La période 1945-1955 apparaît comme "orpheline de l'Histoire", car peu documentée et nourrissant les fantasmes du grand public étranger. Quelques grands criminels, et le mythe d'un IVème Reich, ont nui à la compréhension d'une séquence singulière des migrations internationales récentes. Pourquoi l'Argentine a-t-elle accueilli avec empressement criminels nazis, victimes d'Europe centrale, réfugiés de zones soviétiques, et personnes en quête d'asile ?
Voir plus Voir moins
6
lettres (Prix von St
d'État
Jean-Pierre Blancpain
L’Argentine germanophile e et le mythe du IV Reich (1880-1955)
L’Argentine germanophile e et le mythe du IV Reich (1880-1955)
Jean-Pierre BLANCPAINL’Argentine germanophile e et le mythe du IV Reich
(1880-1955)
Du même auteur La Tradición campesina alemana en Chile,Academia chilena de la Historia, Santiago, 1969, in-8°, 70 p. Les Allemands au Chili, 1818-1945, préface de Pierre Chaune, Lateinamerikanische Forschungen, Bd.6, Böhlau Verlag, Cologne-Vienne, 1974, in-8°, XXXII + 1162 p. (Prix Strasbourg 1975, Fondation Freiherr v. Stein, Hambourg). Los Alemanes en ChileHisto-Hachette”, E.P.C.,, prologue d’Alvaro Jara, Coll. « e e Santiago, 1985, in-8°, 209 p. (2 et 3 éd., 1978). Francia y los franceses en Chile, prologue de René Charó, Coll. « Histo-Hachette”, E.P.C., Santiago, 1987, in-8°, 355 p. e Les Araucans dans l’histoire du Chili des origines au XIX siècle. Une épopée américaine, Lateinamerikanische Forschungen, Bd.26, Universität Erlangen-Nürnberg, Verwurt-Verlag, Francfort/Main, 1990, in-8°, 215 p., Bibli., glossaire, (rééd. L’Harmattan, 1996). Migrations et mémoire germaniques en Amérique latine à l’époque contemporaine, Contribution à l’étude de l’expansion allemande outre-mer, Coll. « Les mondes germaniques », P.U.F., Strasbourg, 1994, in-8°, 355 p. Le Chili et la FranceRecherches Amériques latines », L’Harmattan, Paris,, Coll. « 1999, in-8°, 239 p. Immigration et nationalisme au Chili, 1810-1925. Un pays à l’écoute de l’Europe, Coll. « Recherches Amériques latines », L’Harmattan, Paris, 2005, in-8°, 319 p. Les Juifs allemands et l’antisémitisme en Amérique du Sud, 1930-1950, L’Harmattan, 2008, in-8°, 250 p. Les Européens en Argentine. Immigration de masse et destins individuels (1850-1950), L’Harmattan, 2011, in-8°, 232 p. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09744-2 EAN : 9782343097442
Hans-Heinz ALTMANN gewidmet
et
Pour Holger M. MEDING
En toute amitié
« L’histoire s’oppose à ce qui aurait pu être, à toute présentation fausse ou falsifiée, irréelle, du passé, à l’utopie, à l’histoire imaginaire, au roman historique, au mythe, aux traditions et aux légendes pédagogiques – ce passé en alléluias que l’orgueil des Etats modernes inculque dès l’école primaire aux âmes innocentes de leurs futurs citoyens. »
Henri-Irénée MARROU,De la connaissance historique, 1954
« L’Eglise avait puisé dans ses immenses richesse pour nous aider à gagner l’étranger. Dans le silence et le secret, l’aspiration de vainqueurs insensés à la vengeance et au châtiment fut ainsi efficacement combattue ».
Hans Ulrich RUDEL,Trotzdem: Krieg-und Nachkriegszeit, Goettingen, 1950
«Pour moi comme pour le peuple argentin tout entier, Nuremberg fut une infamie, une funeste leçon pour l’avenir. Les vainqueurs auraient dû perdre la guerre. Je l’ai souvent dit : ce procès a été la pire monstruosité que l’histoire ne pardonnera jamais ».
T. LUCA de TENA,Yo, Juan D. Perón. Relato autobiográfico, Barcelone, 1976
« Le livre était « la patrie de l’apatride ». Pas seulement le Livre juif, en hébreu ou en traduction, mais aussi Goethe et Schiller, Theodor Storm et Heinrich Heine, même les œuvres enplattde Fritz Reuter qui nous reliaient à la patrie perdue […]Je lisais sur un banc public, ce « morceau de patrie » en main, vivant dans un autre monde que celui qui aurait dû être encore le nôtre… »
Hans-Heinz ALTMANN,Muttersprache- Heimat der Heimatlosen ?, Bollschweig, 1992
« Le mythe servit les intérêts des Etats-Unis contre l’immigration des techniciens étrangers e […] Le IV Reich entra dans l’univers des comédies de night-club et des romans populaires. Cette fantasmagorie, c’est ce que les Américains connaissaient de l’Argentine en temps de guerre ».
Ronald C. NEWTON,The « Nazi Menace » in Argentina, 1931-1947, Stanford, 1992
« Les engagements des arrivants étaient toujours individuels […] L’existence d’une communauté d’exilés assermentés n’aurait pas de sens […] Ils avaient des contacts personnels, mais pas question d’organisation structurée. »
Holger M. MEDING,Fluchtvor Nürnberg? Deutsche und Österreichische Einwanderung in Argentinien, 1945-1955, 1992