Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'essor de la bourgeoisie rurale à la fin de l'Ancien Régime

De
210 pages
Cet essai est centré sur la bourgeoisie rurale, une classe sociale aujourd'hui oubliée. L'étude est concentrée sur une famille de propriétaires villageois aisés du sud-ouest de la France entre le seizième siècle et le dix-neuvième siècle. Elle n'est en rien une monographie familiale mais suit cette famille dans ses stratégies d'élévation sociale, ses choix matrimoniaux, l'éducation donnée aux filles, le placement des fortunes, les dispositions testamentaires qui révèlent la mentalité du temps.
Voir plus Voir moins
Jean-Loup VIVIER
L’essor de la bourgeoisie rurale à la fin de l’Ancien Régime L’exemple des Carrère, une famille de Montestruc
L’ESSOR DE LA BOURGEOISIE RURALE A LA FIN DE L’ANCIEN REGIME L’EXEMPLE DES CARRERE, UNE FAMILLE DE MONTESTRUC
© L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02256-7 EAN : 9782343022567
Jean-Loup VIVIER
L’ESSOR DE LA BOURGEOISIE RURALE A LA FIN DE L’ANCIEN REGIME L’EXEMPLE DES CARRERE, UNE FAMILLE DE MONTESTRUC
Du même auteur
Mon chemin avec le FLNKS, L’Harmattan, 1992
Le pacte civil de solidarité, un nouveau contrat, L’Harmattan, 2001
e L’Afrique à l’aube du XXIsiècle, autoédition, 2006
Madagascar sous Ravalomanana, L’Harmattan, 2007
L’Affaire Gasparin, L’Harmattan, 2008
Des commerçants à la conquête de la République, L’Harmattan, 2009
Calédonie, l’heure des choix, L’Harmattan, 2009
Madagascar, une île à la dérive, L’Harmattan, 2010
Ontologie de la droite et de la gauche en politique, L’Harmattan, 2013
A mes ancêtres Vivier de Vars, Bonnaïs et Chaulet de Caussade, Lavedan de Ligardes, Rivayrol, Peirouty,Mignes et Ménescalde Montauban, Dutau de Saint-Loup, Bonnafousse etBouissou de Parisot, Gaudenzi de Poschiavo,Papin d’Angoulême, Pechdo de Caylus et tous les autres
« Tu avais raison … Là-haut, sous les cyprès du cimetière Saint-Antonin, tous les nôtres pouvaient reposer paisiblement. Tu parlais leur langage. Tu disais ce qu’ils auraient dit … » (Raymond Escholier,La nuit)
 C’estun projet ambitieux que de prétendre décrire la société d’Ancien Régime dans son ensemble. L’ancienne France est un territoire vaste et les pays qui la composent sont très contrastés. Les nuances ne sont pas seulement régionales, les milieux sociaux offrent eux-mêmes des modes de vie, des patrimoines, des alliances, des attitudes religieuses et des aspirations très divers. Enfin, le tableau de cette France devrait être un tableau mouvant car l’Ancien Régime s’étend sur plusieurs siècles. Il est permis de penser que des monographies de lieu, de famille ou de métier sont un moyen de donner une meilleure idée de cet habit d’Arlequin qu’était la France d’Ancien Régime. Nous avons pris comme sujet d’étude une famille de la bourgeoisie rurale, les Carrère. Cette famille est originaire de Montestruc, un village gascon qui se situe dans l’actuel département du Gers.
9