Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'hôpital de Loches

De
216 pages
L'histoire de l'hôpital de Loches sous l'Ancien Régime commence au moins dès le Haut Moyen Âge en 1419. Elle s'intègre non seulement dans l'histoire de la médecine en Touraine et à Loches, mais aussi dans la grande histoire avec le duc d'Epernon, le pape Urbain VIII, Henri de Sourdis archevêque de Bordeaux, monseigneur d'Eschaux évêque de Tours…L'analyse des archives apporte un jour nouveau sur les datations de sa refondation au XVII e siècle.
Voir plus Voir moins
Anne BARJANSKY
L’HÔPITAL DE LOCHE
DES ORIGINES À LA RÉVOLUTION
r e l i g i o n s
& s p i r i t u a l i t é
Préface de Bernard Debré
L’HÔPITAL DE LOCHES
DES ORIGINES A LA REVOLUTION
Religions et Spiritualité dirigée parRichard Moreau, Professeur émérite à l'Université de Paris XII et André Thayse, Professeur émérite à l'Université de Louvain La collectionReligions et Spiritualitédivers types d’ouvrages : rassemble des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux. Dernières parutions André THAYSE,Dieu personnel et ultime réalité, 2013. Francis WEILL,Chrétiens et juifs, juifs et chrétiens – L’inéluctable fraternité, 2013. Claude-Henri VALLOTTON,Prédications de Noël à Pentecôte. Ecouter Dieu au cœur de Berlin, Tome 1, 2012. Claude-Henri VALLOTTON,Prédications pour mieux vivre son quotidien. Ecouter Dieu au cœur de Berlin, Tome 2, 2012. Michel ANGLARES,Chrétiens en quartier d’affaires. Une Église à la Défense : enjeux pastoraux et théologiques, 2012 Sylvie COIRAULT-NEUBURGER,La piété juive au cœur du réel, 2012. Stéphane MARCIREAU,Le christianisme et l’émergence de l’individu chez René Girard, 2012. Francis LAPIERRE,L’évangile oublié, 2012. Fabien VENON,La fin d’un bastion catholique ? Les paroisses de Montréal en crise, 2012. Philippe BEITIA,Les reliques de la Passion du Christ,2012. e Matthieu ROUILLE D’ORFEUIL,Histoire liturgique duXXsiècle,2012. Alain BARBARIN,Croire en Jésus peut être raisonnable. Et si de nombreux événements bibliques s’étaient déroulés autrement…, 2012. Jean FROIDURE,De Jésus à Constantin. Comment le christianisme est devenu une religion, 2012. Odile BEBIN-LANGROGNET,De Savoie en Comté. Saint Pierre de Tarentaise, 2012. Philippe BEITIA,Le Rosaire. Une grande prière de la spiritualité catholique, 2011. Bernard FELIX,Rencontres avec Jésus, 2011. André THAYSE,Regards sur la foi à l’écoute de la science, 2011. Francis LAPIERRE,Saint Paul et les Evangiles, 2011.
Anne BARJANSKY
L’HÔPITAL DE LOCHES
DES ORIGINES A LA REVOLUTION
Préface deBernard Debré
Du même auteur Henry Lemesle : un psychiatre dans le Lochois, Editions Hugues de Chivré, 2008.
© L’HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00771-7 EAN : 9782343007717
Préface par le Professeur Bernard DEBRE Anne Barjansky a réussi un livre tout à fait exceptionnel en partant de l’histoire de l’hôpital de Loches. Ce livre nous permet de circuler à travers la médecine dès la Gaule jusqu’au début de la Révolution. Faut-il parler de médecine en Gaule ? Il s’agissait plutôt d’actions religieuses vis-à-vis de celles et de ceux qui étaient soit en déshérence, soit malades, mais atteints de maladies totalement inconnues. Les premiers balbutiements d’une vraie médecine datent de beaucoup plus tard. Mais il est intéressant de voir que la France, et surtout la Touraine ont été atteintes par les fléaux que nous connaissons par l’histoire : la peste le choléra, puis la tuberculose voire même la syphilis. Il est passionnant d’appréhender autant que faire se peut l’action des hommes et des femmes de bien qui se dévouaient corps et âmes pour traiter leurs semblables avec les moyens qu’ils connaissaient à l’époque. On voit apparaître ainsi une médecine totalement incluse dans la théologie, souvent mélangée ou issue de la médecine du monde arabe puis des manuscrits d’Hippocrate, de Galien et d’Avicenne. La première apparition d’un semblant d’hôpital se fait à Cormery, puis apparaît, au Xème siècle, l’abbaye de Marmoutier ou vécut vraisemblablement Saint-Martin. Progressivement, cette médecine va se laïciser sans pour autant utiliser de méthode thérapeutique extraordinairement nouvelle. Loches apparaît bientôt et Anne Barjansky fait vivre cette apparition avec des détails étonnants. Elle a retrouvé tant et tant de documents. Un nom apparaît: le sieur Bouray. Il a certainement été l’un des hommes les plus importants dans cette histoire. Ce livre passionnant est un livre rare car les publications, les études sur les hôpitaux des petites villes en France sous l’Ancien Régime, sont exceptionnelles et il a fallu tout le travail et la connaissance d’Anne Barjansky pour faire revivre la médecine en Touraine, mais aussi l’apparition et l’épanouissement de cet hôpital . 7
INTRODUCTION Les publications sur les hôpitaux des petites villes de France sous l’Ancien Régime sont très rares du fait de l’absence de documents. En effet les archives diocésaines ont disparu et les biens des communautés religieuses ont été dispersés à la Révolution. C’est pourquoi pouvoir raconter l’histoire de l’hôpital de Loches est une opportunité exceptionnelle. Celle-ci est indissociable de l’histoire de la médecine en Touraine et à Loches et commence au moins dès le Haut Moyen Âge, en 1419, peu avant le règne de Charles VII pendant la guerre de cent ans. Grâce à l’analyse des archives disponibles actuellement, grâce à l’existence de mémoires d’auteurs inconnus datant de la Révolution française résumant des documents antérieurs, grâce aux datations notamment des constructions, grâce aux inventaires qu’elles contiennent a pu être écrit la refondation de l’hôpital de Loches au XVIIème siècle. L’analyse des archives éclaire l’énigme de la mise à l’écart de son refondateur l’abbé Pasquier Bouray, intriquée à la construction en 1649 de la chapelle dédiée à Saint Charles Borromée l’un des instigateurs de la Contre-Réforme. En 1619, date de la refondation de l’hôpital, Loches, ville royale, a pour gouverneur, le duc d’Epernon Jean Louis de Nogaret de la Valette, et comme lieutenant général Jean Gabriel Polastron de la Hillière. Ces deux hommes ont largement contribué à la réouverture de l’hôpital et à l’installation de religieuses Augustines hospitalières venues au début de Senlis et de Paris. Pasquier Bouray est l’administrateur spirituel de la communauté, soutenu par l’archevêque de Tours Mgr Bertrand d’Eschaux et l’administrateur temporel de l’hôpital de 1626 à 1641, date à laquelle il perd tous ses appuis. La fondation de l’ordre des Augustines Hospitalières de Loches est la grande œuvre de Pasquier Bouray. Cette communauté essaime progressivement en Touraine puis dans le sud rhodanien et en Italie pour atteindre trente maisons à la Révolution. Ces religieuses disparaissent à la Révolution française pour être remplacées par d’autres religieuses, notamment par des congréganistes aux règles moins strictes et non soumises à la clôture. C’est cette histoire que nous allons raconter des origines à la Révolution française. 9