L'occupation italienne de la Libye 1882-1911

De
Publié par

L'Italie aspire à devenir une puissance impériale dès le début du XXe siècle et jette son dévolu sur la Libye. Elle y développe une politique de "pénétration pacifique", prélude à une occupation effective. L'Italie table sur la collaboration des Libyens ; mais ces derniers sont fidèles à Istanbul qui a entrepris de moderniser le pays par une profonde transformation politique, économique et sociale. La population libyenne, avec ce soutien, s'oppose à la mainmise de l'Italie sur le pays. Cette dernière, assurée de la neutralité bienveillante des Puissances, déclarera la guerre à la Turquie le 29 septembre 1911.
Publié le : jeudi 1 avril 2010
Lecture(s) : 118
EAN13 : 9782296257375
Nombre de pages : 247
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
KZbhjp^dsZh^Zi_ @%$]%bE~
@~j]]pkZocji coZfc_ii_ ^_ fZ @c[u_ @_n km0fchciZcm_n 2=d2+22
A la mémoire de Nâgy Nabal
A mes amis Abdelhamid Zoubi Ali Daoui Abdesslame Arafa Ali Naas
SYSTEME DE TRANSCRIPTION
Les mots et noms propres en arabe et en turc ottoman ont été transcrits en caractères latins. Les lettres arabes suivantes se prononcent comme en français:a, b, t, d, s, f, i, k, l, m, n, w, y, z. Les consonnes particulières à l’alphabet arabe telles que lepâ’, le ‘aynet le qâfsont ici différenciées sous la forme d’unhavec un point diacritique au-dessous(p),d’une apostrophe inversée(‘)et de la lettre(q). Lehamzâ’a, attaque vocalique, représenté par le signe d’apostrophe(’). Le “r” existe sous deux formes en arabe : lera,(r) roulé des langues latines et leghayn (gh), équivalent phonétique du(r)français dans le motrire. Lehâ (h)est aspiré comme dans le(h)anglais des motshow, he. Ledjim (dj)se prononce comme lejanglais et le françaisdj. Lethéquivaut au(th)anglais dans les motsthink, birth. Lekhéquivaut au(ch)allemand aspiré ou à lajotaespagnole. Ledhcorrespond au(th)anglais dans les motsthis,there. Leshse prononce comme le(ch)français dans le motchat. Les consonnes emphatiquesVâd,Vâd, etaâsont représentées par le signe des consonnes ordinaires correspondantes doté d’un point diacritique au-dessous(V, V,a). Leucorrespond au son français(ou). L’accent circonflexe sur les lettres(â, û, î)indique une voyelle longue. Lewaw)(w)se prononce comme le(w)anglais des motswill, want. Leya-(y)se prononce comme dans le motyoleou le sonilldanscaillou.
Les lettres suivantes de l’alphabet turc ottoman se prononcent comme en français :t, v, z.a, b, d, f, i, j, k, l, m, n, o, p, s, Les autres lettres se prononcent comme suit: Leea le son du(è)français comme dans les motspèreetmère. Leïa un son intermédiaire entre leiet leé. Leöse prononce(eu)comme dansfeuoufleur. Leuse prononce(ou)comme danscou. Leüse prononce comme le(u)français danstuouvu. Lecse prononce(dj)comme ledjimarabe ou lejanglais. Leçprononce(tch)comme dans le mottchèque. Lechse prononce comme le(ch)français dans le motchat. Ledhde l’alphabet arabe est transcrit et se prononce comme le(z). Legest dur comme dans le motgare. Leyse prononce comme leyaarabe ou leyanglais.
Pour les mots d’origine arabe, se reporter à la transcription utilisée pour la langue arabe.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.