//img.uscri.be/pth/9df318988c1da56f9fb221134d072ea475616013
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La Deuxième Guerre mondiale au cinéma

De
197 pages
Les vingt oeuvres cinématographiques, (Allemagne année zéro, Jeux Interdits, La Traversée de Paris, Le Criminel, Au revoir les enfants...) présentées ici permettent de souligner combien le septième art a pris sa part dans la sensibilisation aux violences paroxystiques qui ont été commises et endurées durant la Deuxième Guerre mondiale. L'accent est surtout mis sur le désarroi identitaire, l'ambivalence des conduites, la perte de repères et l'état de déréliction sociopolitique chez un grand nombre d'individus présentés à l'écran.
Voir plus Voir moins
Josepha Laroche
La Deuxième Guerre mondiale au cinéma Le jeu trouble des identités
Préface de Christophe Malavoy
La Deuxième Guerre mondiale au cinéma
Le jeu trouble des identités
Collection Chaos International administration@chaos-international.org Dirigée par Josepha Laroche Comité de lecture Thomas Lindemann, Frédéric Ramel, Jean-Jacques Roche, Catherine Wihtol de Wenden Responsables éditoriaux Bruno Van Dooren et Valérie Le Brenne Désordre, violences, chaos... ainsi est-on tenté de qualifier ce qui se joue aujourd'hui sur la scène mondiale. Ce chaos international laisse l'observateur souvent démuni, sinon désemparé, devant ce qui semble se dérober à l'entendement. La collectionChaos Internationaloffre à ses lecteurs des grilles de lecture qui permettent de dépasser une simple approche événementielle et descriptive des relations internationales. Dans un style clair et accessible, ses ouvrages analysent les nouveaux enjeux transnationaux et restituent le processus de mondialisation dans sa complexité. AvecChaos International, les éditions L’Harmattan s'engagent à publier sur les grands enjeux internationaux, des recherches claires et accessibles aux non-spécialistes, sans pour autant céder sur l'essentiel, à savoir la qualité épistémologique des ouvrages. Turmoil, violence, chaos – these are the words we are inclined to use when characterizing the current state of world affairs. Faced with today’sInternational Chaos, we often react with bewilderment – indeed with hopelessness – before a perplexing reality seemingly impossible to grasp. In response, theInternational ChaosSeriesreaders an offers indispensable framework of analysis that goes beyond the simple descriptive approach to international events. Clearly written and accessible to the non-specialist, this series critically investigates the opportunities and risks of the new transnational order and reappraises the complex process of globalization. With the focal point ofInternational Chaos on today’s most pressing international dangers, the publishers at L’Harmattanpromise a series that is both accessible to general readers and grounded in the most recent and empirical research. http://www.chaos-international.org/
Josepha Laroche
La Deuxième Guerre mondiale au cinéma Le jeu trouble des identités Préface de Christophe Malavoy
Déjà parus Josepha Laroche (Éd.),Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2016, 2017. Josepha Laroche,Les réalistes dans la théorie des conflits internationaux, 2016. Josepha Laroche,La brutalisation du monde. Du retrait des États à la décivilisation, 2016. Josepha Laroche (Éd.),Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2014, 2015. Moustafa Benberrah,La Tunisie en transition. Les usages numériques d’Ennahdha, 2015. Josepha Laroche,La Grande Guerre au cinéma. Un pacifisme sans illusions, 2014. Josepha Laroche (Éd.),Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2013, 2014. Florent Bédécarrats,La microfinance. Entre utilité sociale et rentabilité financière, 2013.Josepha Laroche et Yves Poirmeur (Éd.),Gouverner les violences. Le processus civilisationnel en question, 2013.Michel-Olivier Lacharité,Les Compromis médiatiques de MSF au Yémen. Retour d’expériences, 2013.Josepha Laroche (Éd.),Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2012, 2013. Josepha Laroche (Éd.),Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2011, 2012. Josepha Laroche (Éd.),La loyauté dans les relations internationales, 2011.Josepha Laroche (Éd.),Passage au crible de la scène mondiale. L’actualité internationale 2009-2010, 2011. Dorota Dakowska et Elsa Tulmets (Éds.),Le Partenariat franco-allemand. Entre européanisation et transnationalisation, 2010. Thomas Lindemann,Sauver la face, sauver la paix. Sociologie constructiviste des crises internationales, 2010. SérieSynthèses. Josepha Laroche (Éd.),Un Monde en sursis. Dérives financières, régulations politiques et exigences éthiques, 2010. Alexandre Bohas,Disney. Un capitalisme mondial du rêve, 2010. Jean-Loup Samaan,La RAND Corporation (1989-2009). La reconfiguration des savoirs stratégiques aux États-Unis, 2010. Annelise Garzuel,L’Allemagne aux Nations Unies. Une diplomatie modeste, 2009. Hervé Pierre,Le Hezbollah, un acteur sur la scène internationale, 2008. Auriane Guilbaud,Le Paludisme. La lutte mondiale contre un parasite résistant, 2008. e Josepha Laroche, Alexandre Bohas,Canal+ et les majors américaineséd., 2008., 2 Cyril Blet,Une Voix mondiale pour un État. France 24, 2008. Guillaume Devin (Éd.),Faire la paix, 2005. Léa Durupt,Notation et environnement, 2005. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12652-4 EAN : 9782343126524
À la mémoire de Robert Lynen, comédien et résistant fran-er çais, torturé et fusillé par les Allemands le 1 avril 1944 en la forteresse de Karlsruhe. Il avait vingt-trois ans.
ÀJJA
Remerciements
Ce qui n’était au départ qu’un projet enthousiasmant n’aurait jamais pu se réaliser sans l’aide documentaire de Pierre Gelade, aussi dévouée qu’efficace. À ce titre, je tiens à lui expri-mer ici ma reconnaissance affectueuse et amicale. Je salue par ailleurs Adrien Cherqui, témoin attentif de toutes les étapes de ma réflexion. Puisse cet ouvrage lui donner le goût d’un certain cinéma…
SommairePréface................................................................................................9 Introduction ....................................................................................13 Première partie Le règne de l'anomie...........................................................27 Chapitre 1 - La perte de repères..............................................29Allemagne année zéro..........................................................................31 Jeux interdits.......................................................................................37 La traversée de Paris............................................................................45 La Chatte............................................................................................53 Lacombe Lucien..................................................................................57 Chapitre 2 - La fragilité des rôles...........................36................. Les bourreaux meurent aussi................................................................65 Le criminel..........................................................................................71 Un ami viendra ce soir.........................................................................81 L’Affaire Cicéron....................................................................8..........7... Au revoir les enfants............................................................................95
Deuxième partie La cohésion retrouvée.......310................................................ Chapitre 3 - Les solidarités combattantes................015.......... To be or not to be.............................................................................107 Rome, ville ouverte113............................................................................ Marie-Octobre..............................................................................19.1.... Le train.............................................................................................125 L’armée des ombres................1.33.......................................................... Chapitre 4 - L'altérité libératrice................................141........... Le dictateur.......................................................................................143 Le silence de la mer............................................................513................ Arrêtez les tambours59.1......................................................................... Le général Della Rovere.....................................................................165 Monsieur Klein........................................96..1........................................ Conclusion...................................................................................177 Index des noms de personnes..........................................................1...97 Index analytique................................................................................185
8
Préface
 Si les chefs militaires ne sont pas toujours exempts de responsabilité dans les échecs subis durant les guerres, les poli-tiques sont bien souvent à l’origine des conflits armés et du dé-sastre humain dans lequel ils entraînent toute une nation.  On connaît le célèbre mot de Georges Clémenceau, «La politique est une affaire trop grave pour la confier à des militaires». La méfiance légendaire des politiques à l’égard des généraux a donné quelques désastres notoires dont le plus cruel fut sans doute la triste Offensive Nivelle au Chemin des Dames, oppo-sant le généralissime Robert Nivelle au ministre de la guerre puis président du Conseil, Paul Painlevé.  La guerre est le ver dans le fruit abîmé. On ne le voit pas toujours de l’extérieur et on le découvre au dernier moment. Il est déjà trop tard. La fracture sociale, l’instabilité, la précarité, les injustices, les mensonges permanents, le mal-être d’un peu-ple qui ne croit plus en ses élites, à ses représentants sont le terreau dont se nourrissent avec démagogie et appétit les extrê-mes. La peur fait le reste et mine toute réflexion, sagesse et analyse.  Le fascisme en Italie, le nazisme en Allemagne, comme le franquisme en Espagne, ne furent la conséquence que d’une défaite économique et sociale qui fit place aux régimes forts et imposa leurs dictateurs comme ultime recours. N’oublions ja-mais que Hitler est arrivé au pouvoir par la voie démocratique.