Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

LA MAIRIE DU XVIe ARRONDISSEMENT

Des mêmes auteurs

- Pierre-Christian

Taittinger
du XVIe

A la rencontre des passants célèbres Editions Hervas - 2000

- Hubert
Auteuil

Demory
et Passy: de la Révolution L'Harmattan - 2005 Antoine, à l'Annexion

Monsieur

L'Harmattan
Histoire

grand maître de la Haute Coiffure - 2006

du jeu de Paume de Paris: 1908 - 2008 Société Sportive du Jeu de Paume et de Racquets

Pierre-Christian

TAITTINGER

Hubert DEMORY

LA MAIRIE DU XVIe ARRONDISSEMENT

L'Harmattan

En couverture: arrondissement.

La grande

médaille

de

la mairie du xvf

Au recto: le Trocadéro,les arbres du bois de Boulogne, la Mairie,la
Maison de la Radio, la passerelle Debilly, le pont de Bir-Hakeim, la Seine et la nef de Paris. Au verso: Notre-Dame d'Auteuil, la porte de Saint-Cloud, la maison de Balzac, le canotage sur les lacs du bois de Boulogne et Victor Hugo.

2009 5-7, rue de l'Ecole polytechnique; 75005 Paris

@ L'Harmattan,

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan l@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-07878-9 EAN : 9782296078789

Introduction
Le 3 novembre 2009, le seizième commémorera le 150ème anniversaire d'Auteuil et de Passy par la ville de Paris. la date du 1 er janvier
date d'effet de l'annexion

arrondissement
de l'annexion (Rappelons que

1860 est la date fiscale
qui est le 3 novembre

et non la
1859). pour de la

Dès 2006, il nous a paru intéressant, marquer cet anniversaire, de raconter l'histoire mairie et le rôle des maires d'arrondissement.

L'ouvrage s'est révélé plus difficile que nous l'imaginions. En effet, les archives de la ville de Paris ayant été incendiées pendant l'insurrection de la Commune en mai 1871, il nous a fallu plus de deux ans pour retrouver des pièces officielles permettant de rédiger une histoire précise de notre mairie. Nous tenons à remercier vivement Pierre Casse lie, conservateur général de la Bibliothèque Administrative de la Ville de Paris, Luc Passion, conservateur en chef de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, les conservateurs des Archives de Paris, et surtout Catherine Faipot, directeur général adjoint de la mairie du XVIe arrondissement, qui, depuis plusieurs années, s'est vivement passionnée pour l'histoire de notre mairie et a classé précieusement tous les documents anciens qui rejaillissaient à l'occasion d'un déménagement, fût-ce dans la cave.

Puisse ce livre aider nos concitoyens connaître notre maison commune: la mairie arrondissement.

à mieux du XVIe

La mairie du XVIe arrondissement

en 1877

6

Les anciennes

mairies

Le 11 novembre 1789, l'Assemblée constituante décrète que la France sera divisée en départements. Le lendemain elle décrète qu'il y aura une municipalité dans chaque ville, paroisse ou communauté de campagne et que chaque département sera divisé en districts. Le 14 décembre suivant, elle vote le décret récapitulatif sur l'organisation des municipalités. L'élection des maires a lieu le 1 er février 1790 dans les églises, seules salles assez grandes pour accueillir les électeurs. L'un des premiers objectifs des est d'installer une maison commune municipalité. nouveaux maires où siègera la

Celle d'Auteuil s'installe d'abord dans le local utilisé par les marguilliers pour les réunions du conseil de fabrique. Très vite elle décide de faire construire une mairie sur un terrain situé entre la fontaine d'Auteuil et la c'est-à-dire à proximité de la maison de Mme Helvétius, place Jean Lorrain actuelle. La première pierre est posée le 28 mars 1792 et la mairie inaugurée le 5 août suivant. Il s'agit d'une petite salle, en forme de temple grec mais sans les colonnes, dessinée par les architectes Jacques Molinos et Guillaume Legrand. Le 5 août 1804, la mairie tombant en ruine, le d'Auteuil décide la construction d'une place d'Aguesseau [aujourd'hui place l'église.

conseil municipal
nouvelle d'Auteuil] mairie, devant

Avec l'accroissement de la population et l'augmentation du nombre de conseillers municipaux, la surface de la mairie devient insuffisante. Le 21 septembre

1843, la commune rue Boileau.

achète

une maison

sise au 34 de la 1 er

Cette maison

sera la mairie

d'Auteuil

jusqu'au

janvier 1860, date de l'annexion d'Auteuil par Paris pour former le XVIe arrondissement. Elle sera incendiée en mai 1871 par les Fédérés puis détruite. Quant à la précédente, place d'Aguesseau, elle sera démolie lors de la reconstruction de l'église Notre-Dame d'Auteuil.

A Passy également le maire veut créer sa maison commune. Or la commune possédait depuis longtemps une maison proche de l'église Notre-Dame de Grâce de Passy, à un emplacement qui correspond à l'angle de la rue Jean Bologne et de la rue de l'Annonciation. Mais en 1793, l'ouverture de la rue Jean Bologne impose sa destruction. La commune loue alors des locaux, situés sans doute rue de Passy. Le 1er janvier 1817, la municipalité de Passy s'installe dans une pièce, puis trois, louées au 3 de la rue Franklin.
Le 15 octobre 1830, le conseil municipal de Passy décide de déménager car les locaux sont trop exigus. C'est seulement en 1835 que la commune peut acheter une maison au 67 de la rue de Passy; elle fait des travaux d'appropriation, supprime le jardin et crée

l'actuelle municipal malne.

place de Passy. Le 1 er janvier de Passy prend possession

1836, le conseil
de sa nouvelle

Lors de l'annexion

du 1er janvier

1860, il faut

trouver, à moindre coût, arrondissement. La mairie excentrée, celle de Passy arrondissement qui va de la Saint-Cloud. 8

une mairie pour le XVIe d'Auteuil est jugée trop convient mieux pour un porte Maillot à la porte de

L'Administration

promet cependant au nouveau maire, le

baron de Bonnemains, la construction prochaine d'une grande mairie pouvant accueillir tous les services municipaux.

Ancienne mairie de Passy en 1903 (immeuble de gauche)

9

,cc

",-

Plan

de la façade

10

La construction
1 - Un vaste

de la mairie

programme

Par la loi du 16 juin 1859, Napoléon III décide d'annexer à Paris toutes les communes, ou parties de communes, comprises entre la barrière des Fermiers généraux et les fortifications construites entre 1841 et 1844. Parmi les mille problèmes à résoudre pour réaliser cette annexion, il en est un d'importance: créer des mairies pour les nouveaux arrondissements. Le préfet Haussmann demande aussitôt un rapport sur les différentes mairies annexées. Le 3 septembre 1859, il reçoit le rapport suivant sur la mairie de Passy, située à l'angle du 67 rue de Passy et de l'actuelle place de Passy: {( La mairie actuelle est petite, mal installée et très insuffisante. Au rez-de-chaussée sont les bureaux de la mairie, le cabinet du maire, celui du chef des Bureaux, l'Octroi. Au premier étage: la salle des Mariages, les archives et la salle du Conseil. Au second: l'appartement du chef des Bureaux. Dans une maison appartenant à la mairie est logé le commissaire, un corps de garde et des logements occupés par les employés de la mairie et un concierge. Les bureaux de la mairie, très à l'étroit en ce moment, peuvent être agrandis aux dépens du cabinet du maire, de celui du chef des Bureaux et de l'emplacement occupé par les employés de l'Octroi, en reportant au premier étage le cabinet du maire et du chef des Bureaux et en y mettant également le bureau des Mariages; dans la maison appartenant à la mairie, on pourrait placer la

Justice de Paix et le bureau de Bienfaisance, dont le secrétaire-trésorier pourrait être logé au deuxième étage. Les dépenses à faire pour ces différentes installations sont évaluées à la somme de 19.325 francs. »
Le baron Haussmann décide donc que la mairie de Passy fera office de mairie du XVIe arrondissement en attendant sa reconstruction. Mais il y a urgence. Dans une note au commissaire de Police on apprend que dans la nuit du 13 au 14 mars 1860, le plafond du poste de Police, situé au dessous du bureau de Bienfaisance, « s'est affaissé tout à coup d'environ trois centimètres, après avoir fait entendre un fort craquement. » D'autre part, dans un rapport également du 14 mars, le colonel des Sapeurs-pompiers propose d'installer trois postes dans le XVIe arrondissement: - un à la caserne, rue des Réservoirs [rue du Commandant Schlcesing], qui recevra la compagnie des Sapeurs-pompiers, - un à l'ancienne mairie d'Auteuil, 34 rue Boileau, - un à la mairie de Passy. Mais il ajoute que ce dernier emplacement n'est guère possible par le manque de place, et « propose d'installer le poste à l'ancienne Justice de Paix en convertissant le logement du concierge pour le corps de garde et la remise des pompes. Ce poste serait à côté de celui de Police. »

Il Y a urgence, certes, à reconstruire la mairie du arrondissement, mais elle n'est pas la seule; Haussmann doit aussi programmer, dans les limites du budget de la ville de Paris, la construction des mairies des Ille, IVe, Xie, XW, XIIIe, XVe, XIXe, et XXe arrondissements. On commence en 1862 par la mairie du XIe qui est achevée en 1865 ; puis la mairie du IVe commencée en 1862 et achevée en 1867, mais, ayant été fort endommagée par l'incendie de l'Hôtel de Ville en 1871, XVIe 12

devront être faites; enfin, la mairie du IW commencée en 1864 et achevée en 1867. Puis ce sont les mairies du XIW, XVIe et XXe, commencées en 1867-1868 et seulement achevées en 1877 à cause des événements de 1870-1871. Enfin ce sera la construction des mairies du XW (1874-1877), XVe (1873-1876) et XIXe (1876-1878).

d'importantes restaurations

2 - Le

choix

de l'emplacement

La mairie de Passy est alors installée au centre du village, ce qui ne permet guère son extension. Par contre, la grande plaine de Passy, à part le nouveau lotissement Elysées Charles X [quartier Victor Hugo], créé à partir de 1825 par la Société des Terrains de la plaine de Passy, est encore presque déserte. C'est la raison pour laquelle on y avait installé, en 1802, le cimetière de Passy, dominant aujourd'hui la place du Trocadéro.
Le 6 mars 1858, un décret impérial déclare d'utilité publique « l'ouverture de l'avenue de l'Empereur, dans la commune de Passy, entre le boulevard de Longchamp et la porte de la Muette (bois de Boulogne) », ce qui correspond aujourd'hui aux avenues Georges Mandel et Henri Martin. Des expropriations sont indispensables pour ouvrir cette avenue, et le 14 avril 1860, Haussmann ordonne la publication du plan parcellaire: «Le présent arrêté sera publié à son de caisse dans l'étendue du XVIe arrondissement, et par voie d'affiches placardées dans tout Paris et notamment à la porte principale de la mairie et des églises de cet arrondissement. » Le 22 mai 1860, le jugement d'expropriation est prononcé.

L'avenue de l'Empereur, voilà un emplacement idéal pour la nouvelle mairie de l'arrondissement de Passy! Le terrain qui conviendrait le mieux est situé au 13