La mémoire des disparitions en Argentine

De
Publié par

Cet ouvrage reconstitue la trajectoire du célèbre rapport Nunca Más élaboré par la Commission Nationale sur la Disparition de Personnes (CONADEP) au retour de la démocratie argentine, en se penchant sur les luttes menées par divers acteurs concernant la mémoire du passé conflictuel et son interprétation. Sur la base d'entretiens l'auteur montre comment l'enquête menée par la Commission est parvenue à établir une nouvelle vérité publique sur les disparitions et ses responsables.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 3
Tags :
EAN13 : 9782140004841
Nombre de pages : 254
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
conLictuel et son interprétation.
» re-signiIe et actualise constamment le passé et l’avenir.
et ses responsables.
usage lors du procès à l’encontre des Juntes militaires. En outre, il observe
productions culturelles et, enIn, il considère son impact sur les formes de
de démocratisation.
Emilio Crenzel
LA MÉMOIRE DES DISPARITIONS EN ARGENTINE
L’histoire politique duNunca Más
Traduction de Guadalupe Deza révisée par Baptiste Gillier
La mémoire des disparitions en Argentine
L’histoire politique duNunca Más
La Philosophie en commun Collection dirigée par Stéphane Douailler, Jacques Poulain, Patrice Vermeren  Nourrie trop exclusivement par la vie solitaire de la pensée, l'exercice de la réflexion a souvent voué les philosophes à un individualisme forcené, renforcé par le culte de l'écriture. Les querelles engendrées par l'adulation de l'originalité y ont trop aisément supplanté tout débat politique théorique.  Notre siècle a découvert l'enracinement de la pensée dans le langage. S'invalidait et tombait du même coup en désuétude cet étrange usage du jugement où le désir de tout soumettre à la critique du vrai y soustrayait royalement ses propres résultats. Condamnées également à l'éclatement, les diverses traditions philosophiques se voyaient contraintes de franchir les frontières de langue et de culture qui les enserraient encore. La crise des fondements scientifiques, la falsification des divers régimes politiques, la neutralisation des sciences humaines et l'explosion technologique ont fait apparaître de leur côté leurs faillites, induisant à reporter leurs espoirs sur la philosophie, autorisant à attendre du partage critique de la vérité jusqu'à la satisfaction des exigences sociales de justice et de liberté. Le débat critique se reconnaissait être une forme de vie.  Ce bouleversement en profondeur de la culture a ramené les philosophes à la pratique orale de l'argumentation, faisant surgir des institutions comme l'École de Korcula (Yougoslavie), le Collège de Philosophie (Paris) ou l'Institut de Philosophie (Madrid). L'objectif de cette collection est de rendre accessibles les fruits de ce partage en commun du jugement de vérité. Il est d'affronter et de surmonter ce qui, dans la crise de civilisation que nous vivons tous, dérive de la dénégation et du refoulement de ce partage du jugement. Dernières parutions Léon BROTHIER,L’utopie (1852), Le saint simonisme réformé à la veille du Second Empire, Présenté par Emmanuel Gleveau, 2016. Graciela TRABAJO,À propos de la psychanalyse et de la pédagogie, 2016. Charles RAMOND,Spinoza contemporain, 2016. Roberto LUQÍN GUERRA,La pensée esthétique de José Vasconcelos dans son sens originaire. Le contexte historiographique de la philosophie en Amérique hispanique, 2015. Danilo BILATE,Nietzsche et l’affectologie. Pour une éthique des affects, 2015. Fedra CUESTAS,Marginalité et subjectivité, La subjectivité dans les seuils du social, 2015
Emilio Crenzel
La mémoire des disparitions en Argentine L’histoire politique duNunca Más
Traduction de Guadalupe Deza révisée par Baptiste Gillier
Obra editada en el marco del Programa “Sur” de Apoyo a las Traducciones del Ministerio de Relaciones Exteriores y Culto de la República Argentina. Ouvrage édité̗dans le cadre du Programme « Sur » de Soutien aux Traductions du Ministère des Affaires étrangères et du Culte de la République argentine.La historia política del Nunca Más©Siglo XXI Editores, Argentina Crédits de la photo de couverture Collection : Puchi Vázquez.Auteur : Héctor “Puchi” Vázquez.Epigraphe : Plaza de mayo, premières heures après le coup d'Etat du 24 mars 1976.Archive photographique Memoria Abierta.© L'HARM ATTAN, 2016 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08683-5 EAN : 9782343086835
À Isabella et Tomás.
Sommaire Abréviations ............................................................................ 11 Remerciements ........................................................................ 13 INTRODUCTION ................................................................... 19 CHAPITRE I DISPARITION, MÉMOIRE ET CONNAISSANCE.............. 31 Disparitions et violence politique en Argentine .................. 31 Les disparitions et la mémoire ............................................ 45 Disparitions, connaissance et dénonciation......................... 49 CHAPITRE II ENQUÊTER SUR LE PASSÉ. LA CONADEP ET L’ÉLABORATION DUNUNCA MÁS............................. 69 La fin du silence .................................................................. 69 Deux démons et deux commissions .................................... 75 Par où commencer ? ............................................................ 83 Les témoignages.................................................................. 90 Pénétrer l’horreur ................................................................ 98 Nunca Más.L’enquête de la CONADEP à la télévision... 106 Les justices ........................................................................ 117 L’écriture........................................................................... 119 Entre laplazaet le livre .................................................... 128 CHAPITRE III LE RAPPORTNUNCA MÁS................................................ 135 Une nouvelle lecture du passé ........................................... 135 La vérité dévoilée .............................................................. 145 Les responsabilités juridiques ........................................... 155 Une nouvelle mémoire emblématique............................... 157
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.