Le bois dans l'économie de la Côte d'Ivoire

De
Publié par

L'exploitation commerciale du bois en Côte d'Ivoire commence dans le dernier quart du XIXe siècle. Depuis cette époque, elle a enregistré une constante progression en dépit des moments de crise. Centrée sur l'exploitation de l'acajou jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, les essences exploitées se diversifient durant l'entre-deux-guerres ; en se mécanisant, la filière d'industrialise. A la fin de l'ère coloniale, la filière bois se présente comme l'un des secteurs économiques les plus dynamiques du pays, mais avec des risques d'épuisement des ressources ligneuses.
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 4
EAN13 : 9782140002540
Nombre de pages : 368
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
LE BOIS DANS L’ÉCONOMIE DE LA CÔTE D’IVOIRE 1880-1960
ano T
Kassi PascalTano
Kassi Pascal LE BOISDANS L’ÉCONOMIEDE LA CÔTE D’IVOIRE1880-1960 1880-1960
Préface du professeur Simon-Pierre Ekanza LE BOIS DANS L’ÉCONOMIE DE LA CÔTE D’IVOIRE
LE BOIS DANS LÉCONOMIE DE LACÔTE DIVOIRE COLONIALE: 1880-1960
KASSIPASCALTANO
LE BOIS DANS LÉCONOMIE DE LACÔTE DIVOIRE COLONIALE: 1880-1960
© L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de lÉcole-Polytechnique ;75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-07684-3 EAN : 9782343076843
ANCI: AOF: CFI: JOAOF: JOCI: MIA: : ORSTOM: SCAF: SEPC: SIM: SIMA: SOTRABO: STIB:
ABRÉVIATIONS ET SIGLES
Archives nationales de Côte d’Ivoire Afrique-Occidentale française Compagnie forestière de l’Indénié Journal Officiel de l’Afrique-Occidentale française Journal Officiel de la Côte d’Ivoire Manufacture ivoirienne d’Ameublement Numéro Office de la Recherche scientifique et Technique Outre-mer Compagnie des Scieries africaines Société d’Exploitation des Produits deCôte d’Ivoire Société industrielle de Menuiserie Société ivoirienne de Menuiserie et d’Ameublement Société de Transformation duBois Société de Transformation industrielle desBois
7
REMERCIEMENTS
Ce livre est une version remaniée de notre thèse unique de doctorat. Sa publication est le fruit des conseils avisés et appuis, de plusieurs personnes, qui méritent notre reconnaissance. Toute notre gratitude au Professeur Simon-PierreEkanza qui n’a cessé de nous encourager sur cette voie.Avec promptitude, il a accepté de préfacer ce livre lui conférant un cachet scientifique supplémentaire. Des enseignants-chercheurs de la filière des Sciences historiques de l’université Félix HouphouëtBoigny (Abidjan) ont contribué également à peaufiner la version finale par des observations fort pertinentes.Àce propos, nous adressons nos remerciements àCisséChikouna pour ses remarques avisées sur certains aspects de ce travail. La bienveillante lecture du tapuscrit par TanonEben-zer Kouamé, enseignant des lettres au Lycée Moderne de Port-Bouët (Abidjan) a permis de polir les aspérités de la version finale du livre. Qu’il reçoive ici toute notre reconnaissance pour cette immense tâche accomplie de façon bénévole. La franche collaboration des responsables de la maison d’édition Harmattan section Sénégal a déterminé de manière significative le destin de ce livre. Nous saluons le professionnalisme du personnel de cette maison d’édition. Nos salutations particulières à MonsieurDiallo qui n’a ménagé aucun effort pour faire aboutir dans les meilleurs délais ce projet.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi