Le comté de Tripoli sous la dynastie toulousaine (1102-1187)

De
Publié par

Dernier-né des États latins issus de la Première Croisade, le comté de Tripoli n’avait jusqu’à cet ouvrage de Jean Richard publié en 1945 été l’objet d’aucun travail historique d’importance. Longtemps considéré à tort comme une simple annexe du royaume de Jérusalem, ce comté a la particularité d’avoir été fondé non pas par des seigneurs originaires du Nord de la France ou de l’Italie normande mais des pays « provençaux » : la puissante dynastie raimondine de Saint-Gilles, maîtresse du comté de Toulouse et « reine de la France du Midi ». La présente étude s’étend sur la période va du début de la conquête du comté (1102) à l’extinction de la dynastie provençale (1187). Elle analyse tour à tour l’établissement de l’État toulousain en Orient, ses relations avec les États musulmans et les autres États chrétiens, mais aussi son statut féodal ainsi que ses institutions. Les deux derniers chapitres du livre traitent enfin du rôle qu’ont joué l’église séculière, l’église régulière, les ordres militaires et la société laïque dans la vie du comté.


Publié le : jeudi 16 avril 2015
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782351595374
Nombre de pages : 95
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le comté de Tripoli sous la dynastie toulousaine (1102-1187)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi