//img.uscri.be/pth/b54f4c3026e59cf11ccbf6a9f08e40174bc68d12
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le massacre des Bagogwe

De
151 pages
Depuis 1959 les Bagogwe étaient considérés par les populations hutu du nord du Rwanda comme une caste inférieure. Ils seront marginalisés par tous les régimes, traités par leurs compatriotes comme des gens non civilisés. A partir du 21 janvier 1991, des centaines de Bagogwe furent massacrés, des femmes violées. Plusieurs éléments laissent penser que le massacre des Bagogwe fut un des prémices du génocide de 1994. Le massacre avait été planifié par les tueurs, aux ordres des autorités politiques et militaires.
Voir plus Voir moins

Le massacre

des Bagogwe

Points de vue Collection dirigée par Denis Pryen
Déjà parus Cyriaque Magloire le Congo ?, 2008. MONGO DZON, Quelle refondation pour

Khayar Oumar DEFALLAH, dromadaire, 2008.

Fils de nomade. Les mémoires du coincée. Essai sur le destin ivoirien:

Oumar DIA TT A, La Casamance tumultueux d'une région, 2008.

Georges TOUAL Y, Le modèle de développement mirage ou utopie partagée ?; 2008. Mohamed Salem MERZOUG, quais de l'espérance, 2008. Habib DEMBELE L'Africanisme

solidaire. Sur les

GUIMBA, Être ... ou ne pas naître, 2008. reconstruction du Congo-

Edgard M' FOUMOU-NE, La Brazzaville: la synthèse, 2008.

Adjo SAABIE, Epouses et concubines de chefs d'Etat africains. Quand Cendrillon épouse Barbe-Bleue, 2008. Francine 2008. BITEE, La transition démocratique au Cameroun,

Gérard Bossolasco,

L 'Ethiopie des voyageurs, 2008. La Faillite des cadres et vingt-cinq ans

Roland Ahouelete Yaovi HOLOU, intellectuels africains, 2008. Pierre Mithra TANG d'échec; les promesses Jean-Claude pas I, 2008. SHANDA

LIKUND, Cameroun: manquées, 2008. TONME, Avancez,

ne nous attendez et droits

Jean-Claude SHANDA TONME, Droits de l'homme des peuples dans les relations internationales, 2008. Jean-Claude l'universalisme. Jean-Claude 2008. SHANDA 2005, 2008. TONME, Réflexions

sur
2004,

SHANDA TONME, Repenser la diplomatie.

Diogène

Bideri

Le massacre
Un prélude

des Bagogwe
au génocide des Tutsi

Rwanda (1990-1993)

Préface de Servilien

M. Sebasoni

L'Harmattan

Photo de couverture paysage rwandais Alain Gauthier

@ L'Harmattan,

2008 5-7, rue de l'Ecole polytechnique;

75005 Paris

http://www.librairiehannattan.com diffusion. hannattan@wanadoo.fr harmattanl@wanadoo.fT ISBN: 978-2-296-06972-5 EAN : 9782296069725

A Angélique Nkurikiye, ma femme. A Shiloh-Comte Abagabe, notre fille. A mon oncle Augustin Bukumba fusillé au bureau communal de Mukingo, et à toutes les victimes Bagogwe massacrées en 1991. Amon père Faustin, à ma chère maman Hélène, à mes frères Innocent, Léonard, Claude, à ma soeur Médiatrice, tués pendant le génocide.

Carte du Rwanda

Flenaercienaents

Écrire un livre n'est pas chose facile. Pour y arriver j'ai été soutenu par des anais qui ont lu, critiqué et suggéré des corrections à naon texte. Je pense à Jacques Delforge, Jacques Morel, Flaphaël Doridant qui na'ont corrigé, encouragé jusqu'à la publication de ce livre. D'autres personnes na'ont livré spontanénaent leurs ténaoignages. Je pense en particulier à lnanaaculée Mpinganzinaa et à tous les rescapés Bagogwe. Je renaercie naes soeurs Jeanne, Yvonne, Olive, Mignonne qui na'ont rappelé des détails inaportants de naon récit. Un grand naerci à Enanaanuel Cattier qui a réalisé la naise en page du texte. J'exprinae naa profonde gratitude à Monsieur Servillien Sebasoni qui a accepté de préfacer ce livre.

« Ces dits Bagogwe ou Falacha (. H) ont cependant inté-

rêt à se convertir à une vie civilisée des autres Rwandais (H')
avant qu'il ne soit trop tard pour eux. A 90%, ils ont été repérés (H'). Le 31 octobre c'est la fête de Rwigema, mort comme les morts, tandis que le lendemain c'est la Toussaint. A eux de choisir leur tour. .. » (Hassan Ngeze l , Kangura, 24 septembre 1991)

I Originaire de Rubavu en préfecture de Gisenyi, Hassan Ngeze était rédacteur en chef du journal Kangura, connu pour son incitation à la haine raciale. Les articles et éditoriaux publiés dans ce journal ont contribué à la préparation du génocide contre les Tutsi. Le 3 décembre 2003, la Chambre de première instance du TPIR l'a condamné à une peine d'emprisonnement à vie après l'avoir déclaré coupable d'entente en vue de commettre le génocide; de génocide; d'incitation directe et publique à commettre le génocide; de persécutions constitutives de crimes contre l'humanité; d'extermination constitutive de crime contre l'humanité (Affaire n° ICTR-99-52-T). Le 28 novembre 2007, la Chambre d'appel a confIl1Ilé les déclarations de culpabilité de la première chambre et a substitué la peine d'emprisonnement à vie par une peine de 35 ans (Affaire n° ICTR-99-52-A).

Sigles
ADL:
APROSOMA: CDR: CEC: Associatidn rwandaise pour la défense des Droits de l'Homme Association pour la promotion sociale de la masse Coalition pour la défense de la République Commission d'enquête citoyenne sur l'implication de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda - (Citoyens français) Comité pour le respect des Droits de l'Homme Détachement d'assistance militaire et d'instruction (Armée française) Forces armées rwandaises Fédération Internationale des Droits de l'Homme Front patriotique rwandais Mouvement démocratique républicain Mission d'information parlementaire française sur les opérations militaires menées par la France, d'autres pays et l'ONU au Rwanda entre 1990 et 1994 Mouvement républicain national pour la démocratie Parquet général de Kigali Radio télévision libre des mille collines Tribunal pénal international pour le Rwanda

CRDDR: DAMI: FAR: FIDH: FPR: MDR: MIPR:

MRND: RMP: RTLM: TPIR:

13

Préface
1. Lorsque nous disposerons de nombreuses monographies sur les régions du Rwanda, les perspectives sur le génocide des Tutsi ne changeront certes pas pour l'essentiel; elles seront mieux établies et mieux protégées contre la négation et l'inversion de culpabilité. C'est-à-dire qu'on ne pourra plus décemment nier qu'un génocide ait été commis, ni prétendre que le génocide des Tutsi a été commis par les Tutsi eux-mêmes. Les perspectives ne changeront pas pour ceux qui ont observé l'évolution de la société rwandaise depuis les années 50 et ont vu se mettre en place inexorablement le refus de « vivre ensemble» (kubana) au Rwanda. Elles seront mieux établies et mieux protégées quand on verra que s'est organisée peu à peu, mais avec constance, l'élimination des Tutsi du paysage rwandais pour aménager un mini paradis du « peuple majoritaire ». Le présent travail de recherche le montre éminemment; d'autres monographies sont sur le point de sortir ou sont ici et là en gestation. C'est le cas de Nyarubuye à l'extrême Est du Rwanda, c'est le cas de Butare au Sud et peut-être bientôt à Kibilira dans le Nord-Ouest, à Nyamata, chantier inlassable d'un écrivain français, Jean Hatzfeld, et sans doute, à Gikongoro où la culture du génocide a poussé ses racines dès les années 63-64.

15