Le retour d'Hitler ?

De
Publié par

L'auteur s'interroge sur les causes de la montée des totalitarismes en Occident. Il analyse l'effondrement des civilisations athénienne et romaine sous les coups d'Alexandre et de César, puis les tentatives avortées de Napoléon, Hitler et Staline pour créer un Royaume dans notre civilisation industrielle. Rien ne semble protéger une civilisation même développée des prédateurs qui y prennent le pouvoir... L'auteur propose des solutions iconoclastes pour empêcher la résurgence d'un totalitarisme.
Publié le : dimanche 8 février 2015
Lecture(s) : 198
EAN13 : 9782806107589
Nombre de pages : 222
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Alain ChauvetLe retour d’Hitler ?
Napoléon et Hitler échouèrent de peu à réitérer les trahisons Le retour
d’Alexandre et de César, qui ruinèrent les civilisations
hautement développées d’Athènes et de Rome. Comme
Staline et Mao, ils n’apparurent pas par hasard, et furent
soutenus par une majorité des élites et du peuple. Quelques d’HHHitititlelelerrr???oubliés résistèrent au péril de leur vie.
L’auteur s’interroge sur les facteurs qui provoquent de
tels cataclysmes dans une civilisation au sommet de son
rayonnement. La collaboration active d’Allemands et de
Français avec Hitler et Pétain révèle qu’un contexte politique
et économique de prédation peut favoriser un eff ondrement
moral. Mais elle révèle aussi que depuis l’apparition des
Royaumes à la fi n du néolithique, un collaborateur dort en
chaque Homo-Sapiens et peut faire de lui, en période de
crise, un animal prédateur.
Car les années 1930 sont de retour, et la menace d’un
effondrement provoqué par un régime totalitaire est à
nouveau palpable. Nous devons l’empêcher à tout prix par
des mesures efficaces.
Alain Chauvet, passionné d’histoire ancienne, a côtoyé pendant vingt-cinq
ans, à la tête de sa société de conseil en innovation, les dirigeants des grands
groupes français qui se mondialisaient. Trois livres de management ont fait
de lui une autorité dans les domaines de l’innovation et de l’optimisation
des produits qu’il enseigne à l’école Centrale et à l’ESSEC. Auteur d’Après
l’Occident (2009) et d’Un autre monde (2011), chez DDB Lethielleux.
Illustration de couverture de l’auteur.
ISBN : 978-2-8061-0192-1 9 7 8 2 8 0 6 1 0 1 9 2 1
23 €
HC_CHAUVET_16,5_RETOUR-HITLER_V6.indd 1 19/01/15 23:26:11
Alain Chauvet
Le retour d’Hitler ?Le retour d’Hitler ?
CHAUVET_06.indd 1 20/01/2015 12:19Mise en page : Vincent Abitane – Studio Prépresse
D/2014/4910/52 ISBN : 978-2-8061-0192-1
© Academia – L’Harmattan s.a.
Grand’Place, 29
B-1348 Louvain-la-neuve
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés
pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit.
www.editions-academia.be
CHAUVET_06.indd 2 20/01/2015 12:19Alain Chauvet
Le retour
d’Hitler ?
Personne ne savait… ne sait ?
CHAUVET_06.indd 3 20/01/2015 12:19CHAUVET_06.indd 4 20/01/2015 12:19Remerciements
Merci à Michel, Jacques, Jean-François et Ségolène, pour
avoir bien voulu lire mon manuscrit et me donner un avis et des
conseils judicieux.
Merci surtout à Olivier, Anny et Jean-Marie, pour l’avoir lu en
détail et en avoir corrigé les erreurs et insuffsances. Votre regard
extérieur à la fois rassurant et critique m’a permis d’achever plus
sereinement son écriture.
Merci enfn à Françoise, ma femme, pour avoir accepté de
quasiment cohabiter avec Adolf Hitler et Joseph Staline pendant
trois ans, et pour m’avoir malgré tout conseillé, soutenu et critiqué
tout au long de l’écriture de ce livre.
Et je n’oublie pas de remercier tous ceux de mes contradicteurs
qui, en exprimant leur surprise, leur scepticisme, et parfois même
leur énervement face à certaines de mes analyses et solutions,
m’ont obligé à les approfondir et souvent les remettre en cause.
Le débat d’idées rigoureux et contradictoire est indispensable à la
formation d’une pensée originale.
CHAUVET_06.indd 5 20/01/2015 12:19Ce monde est un lieu dangereux ;
non pas à cause de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux qui ne font rien
pour les en empêcher.
1Albert Einstein
La route du pouvoir est défnitivement
fermée pour Hitler, et toute espérance
d’y accéder est pour lui révolue.
2Léon Blum. Novembre 1932
1. Albert Einstein, « The world is a dangerous place to live ; not because of the people who are evil, but
because of the people who don’t do anything about it ».
2. Léon Blum, Le Populaire, novembre 1932, deux mois avant qu’Adolf Hitler ne soit nommé Chancelier par
Von Hindenburg.
CHAUVET_06.indd 6 20/01/2015 12:19Il ne faut pas se faire d’illusions :
un jour, d’outre-tombe, Hitler viendra
exercer à nouveau une sorte de
fascination noire sur « son » peuple
et sur d’autres peuples, fascination
à laquelle il faudra savoir s’opposer
sans lui laisser le temps de grandir.
3Joseph Rovan
Donc, si le monde est dévoyé,
la cause est en vous-même,
cherchez en vous ;
4Dante Alighieri
Ne pas prévoir,
c’est se préparer à gémir.
Léonard de Vinci
3. Joseph Rovan, Histoire de l’Allemagne des origines à nos jours, Seuil, Points, 1994, 1999, p. 706.
4. Dante, La Divine Comédie, le Purgatoire, XVI, 67-70, Mireille Beaup, Le Purgatoire de Dante, ou la
condition humaine transfgurée, Parole et Silence, 2012, p. 87.
CHAUVET_06.indd 7 20/01/2015 12:19CHAUVET_06.indd 8 20/01/2015 12:19Sommaire
Mein Kampf… Vous connaissez ? .....................................................15
Extraits de Mein Kampf ...........................................................................17
Mein Kampf, la découverte .......................................................................18
Le poison Mein Kampf aux yeux de tous ...................................................19
Plus jamais ça ? ......................................................................................25
La France et l’Allemagne racistes et antisémites .......................................27
Soutien massif du peuple français à Philippe Pétain ...................................30
Le Führer ................................................................................................33
Extraits de Mein Kampf ...........................................................................35
Les doryphores .......................................................................................36
La folle résistance d’Hélène .....................................................................39
De la résistance désespérée à la franche collaboration ..............................41
Adolf Hitler, petit raciste illuminé ...............................................................44
Mais qui était Adolf Hitler ? .......................................................................45
Quatre ans de la crise fnancière au désastre nazi ..................................... 49
Pouvait-on empêcher Adolf Hitler d’accéder au pouvoir ? ...........................53
Qu’aurait-il fallu faire pour l’empêcher d’accéder au pouvoir ? ....................54
Le prédateur ..........................................................................................59
Extraits de Mein Kampf ...........................................................................61
Assassinat de la démocratie en six mois ...................................................62
Hitler avance masqué ..............................................................................65
Un loup dans la bergerie ..........................................................................67
Anarchie féodale et réussite économique ..................................................70
Un Empire en Europe ...............................................................................71
La résistance des Anglais et des Russes, l’engagement des Américains ......73
Le terrible bilan .......................................................................................75
CHAUVET_06.indd 9 20/01/2015 12:19De l’esclavage à l’idéologie totalitaire .............................................79
Extraits du Code Noir ...............................................................................81
Retour du Code-culturel prédateur des Royaumes .....................................82
Avant Adolf Hitler, Alexandre le Grand, Jules César
et Napoléon-Bonaparte avaient déjà franchi le Rubicon ..............................86
Effondrement millénaire des civilisations occidentales ................................91
Rendre l’homme superfu ......................................................................... 94
Pouvoir policier total au service d’une idéologie .........................................95
Spécifcités de l’idéologie totalitaire .......................................................... 97
La colonisation et le capitalisme sauvage, matrices du totalitarisme ............98
Vers un Royaume mondial ................................................................103
Extraits de Mein Kampf 105
La faute à Homo-Sapiens .......................................................................106
Code culturel d’une société ....................................................................109
Naissance des Royaumes orientaux ........................................................110
Code culturel prédateur des Royaumes orientaux ....................................113
eLe cauchemar raciste des Européens depuis le XVI siècle .......................115
Retour de l’économie-monde hiérarchisée ..............................................117
Homo Sapiens redevient fou ...................................................................119
L’État-nation, l’entreprise et le salaire doivent disparaître .........................121
C’est reparti comme en quarante ....................................................125
Extraits de Mein Kampf .........................................................................127
Un nouvel Hitler russe rejoue les Sudètes en Crimée ................................128
La France, l’Allemagne et l’Angleterre s’agenouillent devant Poutine ........132
Des petits Hitler feurissent partout en Europe ......................................... 135
Le monde de 2010 ressemble à celui de 1930 .......................................137
L’Europe de 2010 ressemble à celle de 1930, mais à fronts renversés .....139
Comprendre les leviers du populisme .....................................................143
L’Europe à nouveau en crise...................................................................146
Réaction inadaptée face aux populistes ...................................................148
Tuer Hitler… en moi ...........................................................................151
Extraits de Mein Kampf .........................................................................153
Ne plus regarder ailleurs ........................................................................154
Le nécessaire bouc émissaire ................................................................156
CHAUVET_06.indd 10 20/01/2015 12:19Sortir du déni monstrueux ......................................................................158
Le racisme postcolonial de retour par la grande porte ..............................160
Quitter la langue de bois sur la Seconde Guerre mondiale ........................162
Les quatre mensonges historiques .........................................................164
Le scénario catastrophe .........................................................................167
Dix petits mondes sédentarisés sur la planète .........................................169
Un ordre moral au-dessus des lois 172
Tuer Hitler… en moi ! ............................................................................175
Quelques raisons d’espérer ....................................................................177
Annexe I ................................................................................................183
Extraits de Mein Kampf ..........................................................................185
Le raciste ..............................................................................................186
Le fort écrase le faible ...........................................................................190
Viser la masse inculte ............................................................................193
La Propagande ......................................................................................194
Le marxisme .........................................................................................196
Les fnanciers ........................................................................................198
La Démocratie et le Parlement ...............................................................199
La guerre en Europe ..............................................................................202
Le parti nazi ..........................................................................................205
Annexe II ...............................................................................................207
Extraits du Code Noir .............................................................................209
Annexe III .............................................................................................213
Extraits du programme du « Front national » ............................................215
CHAUVET_06.indd 11 20/01/2015 12:19CHAUVET_06.indd 12 20/01/2015 12:19À mes parents,
Vieux communistes qui ont gardé le silence jusqu’à leur
mort sur l’Occupation et le stalinisme. C’est pour ne pas
commettre la même erreur avec mes enfants et
petitsenfants que j’ai écrit ce livre.
CHAUVET_06.indd 13 20/01/2015 12:19CHAUVET_06.indd 14 20/01/2015 12:19Mein Kampf…
Vous connaissez ?
CHAUVET_06.indd 15 20/01/2015 12:19CHAUVET_06.indd 16 20/01/2015 12:195Extraits de Mein Kampf
« L’écroulement de l’empire parait si dur et si terrible […] sa
chute s’est […] produite d’une hauteur telle que devant son
pitoyable affaissement actuel, il n’est presque plus possible
de se la représenter. (223)
La question de race n’est pas seulement la clef de l’histoire
du monde, c’est celle de la culture humaine. (338) Le but
suprême de l’existence des hommes n’est pas la conservation
de leur État, c’est la conservation de leur race (101)
Tout croisement de races a pour résultat une régression
physique et intellectuelle et un abaissement du niveau de la
race supérieure. (284) La cause première et décisive […]
de l’effondrement allemand […] fut la méconnaissance du
problème de la race et surtout du danger juif. (327)
L’Aryen est le Prométhée de l’humanité ; l’étincelle divine du
génie a de tout temps jailli de son front lumineux. Si on le
faisait disparaître, une profonde obscurité descendrait sur la
terre […], la civilisation humaine s’évanouirait et le monde
deviendrait un désert. (289)
Le Parlement était devenu l’instrument de la lente destruction
du peuple allemand. (106) (Il faut) s’y attaquer en vue
d’éliminer un rouage politique dans lequel nous devons
5. Adolf Hitler, Mein Kampf, 1925-1926, traduit en français en 1934 par les Nouvelles éditions latines
(Les numéros entre parenthèses indiquent les pages des citations).
17
CHAUVET_06.indd 17 20/01/2015 12:19Le retour d’HitLer ?
voir l’un des signes les plus nets de la décadence de
l’humanité. (345)
Pourquoi élit-on cinq cents personnes quand quelques-uns
seulement ont assez de sagesse et de savoir pour prendre
position sur les sujets les plus importants ? (96) C’est une
force que de respecter un homme de génie, ses conceptions,
ses œuvres ; ce n’en est pas une de respecter la masse. (352)
On aurait dû dissoudre les partis, mettre le Parlement à
la raison au besoin par les baïonnettes. (170-171) Je me
propose de revenir encore sérieusement sur cette sorte de
punaises du Parlement. (74) »
Mein Kampf, la découverte
Je déambule devant des vieux bouquins, chez un antiquaire de
CharenteMaritime, quand mon regard se pose sur le dos d’un gros livre orange ;
la tranche est usée, le nom de l’auteur disparaît sous les plis et les
déchirures : Adolf Hitler. Sur la page de garde, Mein Kampf se détache
en lettres gothiques orange sur bandeau noir. Trente euros. Pressentant
découvrir quelque chose d’important, je n’hésite pas une seconde ! Personne
autour de moi n’a lu ce livre. Quand je l’ouvre, une petite carte usée tombe
des pages centrales, avec ces mots désuets :
Veuillez nous excuser pour ce retard, mais nous rentrons
seulement de vacances. J’espère que vous vous remettez
doucement de votre chagrin. Nous regrettons sincèrement la
perte de Madame Brisson que nous estimions beaucoup pour
sa délicatesse et son bon voisinage. Recevez notre amical
souvenir et sans doute nous verrons-nous dans les jours
à venir.
Que fait cette lettre dérisoire dans le livre programme d’un des plus
grands criminels de l’histoire de l’humanité ? Et je ne suis qu’au début de
mes surprises… Un an après qu’Adolf Hitler soit devenu Chancelier du
18
CHAUVET_06.indd 18 20/01/2015 12:19Le poison Mein KaMpf aux yeux de tous
6Reich , les Nouvelles éditions latines justifent leur traduction française non
autorisée de Mein Kampf :
Hitler a jusqu’ici obstinément refusé de laisser publier en
français Mein Kampf, […] dont treize millions d’Allemands
avaient, bien avant le plébiscite de novembre 1933, adopté
les promesses et les prédictions. […] Répandu en Allemagne
7à plus d’un million d’exemplaires , il a eu sur tout un peuple
une infuence telle qu’il faut, pour en trouver l’analogue,
remonter au Coran […] Nous avons pensé qu’il était d’intérêt
national de passer outre à ce refus.
Qui a lu ou cherché à lire la bible nazie depuis sa traduction en France
en 1934 ? Bien peu de gens ! Ce détournement du regard des Français pour
un texte aussi central m’interpelle.
Le poison Mein Kampf aux yeux de tous
Je me plonge dans la lecture de Mein Kampf, à la recherche des ressorts
profonds d’un idéologue raciste et totalitaire. Et surprise… Quelle que soit
la page que j’ouvre, je découvre qu’il n’est pas, contrairement à ce que
beaucoup prétendent, un torchon indigeste et bâclé. Abstraction faite du
surgissement toutes les deux ou trois pages de diatribes écœurantes contre
la juiverie, les singes noirs, les handicapés, les Slaves ou les homosexuels,
Mein Kampf est un plaidoyer argumenté, structuré et cohérent où Adolf Hitler
expose tranquillement sa conception totalitaire du monde.
Dès le début, il formule une critique décapante du milieu parlementaire
autrichien, qu’il accuse de décadence ; quand il décrit de façon amusante
une séance agitée au Parlement de Vienne, on comprend que rien n’a
changé, que sa description vaut aujourd’hui encore pour une séance
des questions-réponses au gouvernement en France, quand un député
6. Le 30 janvier 1933, Von Hindenburg nomme Adolf Hitler Chancelier.
7. Treize millions de Mein Kampf ont été vendus ou donnés aux Allemands, et 80 millions ont été achetés
depuis 1926 dans le monde.
19
CHAUVET_06.indd 19 20/01/2015 12:19Le retour d’HitLer ?
invective un ministre ou le chef du gouvernement, et quand celui-ci dérape
et s’énerve dans sa réponse, provoquant l’ire des députés du camp adverse
dans la plus parfaite théâtralité ineffcace. Même impression lorsqu’il décrit
une triste séance du vote de nuit, quand quelques députés perdus au milieu
de sièges vides échangent tristement et votent pour les absents dans une
totale indifférence. En démagogue averti, Adolf Hitler dénonce avec des mots
simples l’impuissance de la Social-démocratie et du Parlement à rétablir les
équilibres en Allemagne et en Autriche, et en déduit que la Démocratie ne
vaut rien face au pouvoir absolu d’un homme providentiel… de quelqu’un
qui pourrait lui ressembler bien sûr ! Il évoque l’impuissance d’un Parlement
où l’on ne débat pas parce que les décisions sont déjà prises arbitrairement
et sans aucun contrôle dans les instances des partis. Mais il est loin de
trouver cette situation anormale :
Pourquoi élit-on 500 personnes quand quelques-uns
seulement ont assez de sagesse et de savoir pour prendre
8position sur les sujets les plus importants ?
Puis Adolf Hitler analyse la montée du totalitarisme communiste et les
faiblesses du capitalisme fnanciarisé ; s’il ne prédit pas la crise fnancière
qui couve quand il écrit son livre en 1924, il dénonce clairement la mainmise
d’un capitalisme fnancier prédateur sur la vie économique et politique en ce
début de siècle, accusant les banquiers d’être des juifs-suceurs-de-sang.
Ici aussi, la pertinence de l’analyse surprend. Cinq ans avant le krach
fnancier de Wall-Street qui déclenchera l’immense crise fnancière et
économique mondiale, il critique avec lucidité la mainmise de la fnance sur
l’ensemble de la vie économique, et déclare :
L’argent devint le dieu que tout devait servir et devant qui tout
devait s’incliner. […] La bourse commença à triompher et se
mit, lentement mais sûrement, à prendre la vie de la nation
9sous sa protection et sous son contrôle . La lutte contre la
fnance internationale et le capital de prêt est devenue le
8. Adolf Hitler, op. cit., p. 96.
9. Ibid., pp. 233-234.
20
CHAUVET_06.indd 20 20/01/2015 12:19Le poison Mein KaMpf aux yeux de tous
point le plus important de la lutte de la nation allemande pour
10son indépendance et sa liberté économique .
11Du Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot, Pierre Larrouturou ou
Marine Le Pen avant l’heure. Et on croit rêver quand il propose de séparer
les banques de dépôt des banques spéculatives, quatre-vingt-dix ans avant
que François Hollande ne reprenne cette promesse qui le ft élire dans son
fameux discours du Bourget, puis décide comme Adolf Hitler de ne pas la
respecter dès le premier jour de son mandat :
La séparation tranchée du capital boursier d’avec l’économie
nationale présentait la possibilité d’entrer en lutte contre
l’internationalisation de l’économie allemande, sans toutefois
menacer en même temps par le combat contre le capital les
12fondements d’une économie nationale indépendante .
En 2012, Marine Le Pen elle aussi avait fait cette promesse rêvée pour
un démagogue, et qui a traversé le temps ! Roosevelt, qui ne l’avait pas faite
lors de sa campagne pour devenir Président des États-Unis, la mit en œuvre
pendant son mandat pour le plus grand bien de l’économie américaine,
jusqu’à ce que Clinton l’annule et autorise à nouveau la fusion des banques
d’affaires et des banques de dépôt aux États-Unis, provoquant la spéculation
débridée et la crise fnancière des subprimes.
Mais le cœur de la démonstration d’Adolf Hitler est la critique du traité
de Versailles, imposé en 1918 à l’Allemagne dans une totale irresponsabilité
par la France, l’Angleterre et les États-Unis : les énormes réparations qui lui
seront imposées provoqueront son effondrement économique, politique et
culturel, et la colère de son peuple dont une majorité verra dans le projet de
colonisation nazie une vengeance salutaire. Il est facile d’imaginer ce qui se
passait en 1920 : l’Allemagne vivait ce que vit la Grèce en 2010 ! Et ce même
pays, qui domine sans prendre de gants tous ses partenaires Européens,
impose aujourd’hui au pauvre peuple grec inventeur de la démocratie
directe les mêmes châtiments et vexations que la France, l’Angleterre et les
10. Ibid., p. 212.
11. Pierre Larrouturou, homme politique français, fondateur du parti « Nouvelle Donne ».
12. Adolf Hitler, op. cit., p. 212.
21
CHAUVET_06.indd 21 20/01/2015 12:19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.