Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Les femmes dans le marronnage à l'île de la Réunion de 1662 à 1848

De
205 pages
Héva, Simangalove, Sarlave, Marianne, Raharianne, réelles ou mythiques, les noms de ces femmes marronnes se cachent sur les sommets de l'île de la Réunion aux côtés de leurs compagnons Cimandef, Mafate, Enchaing. Cet ouvrage offre une analyse de leur rôle dans la résistance à l'esclavage et témoigne de l'héritage qu'elles ont laissé.
Voir plus Voir moins
Historiques
Marie-Ange Payet
série Travaux
Les femmes dans Le marronnage à L’îLe de La réunion de 1662 à 1848
Historiques Travaux
Les femmes dans le marronnage à l’île de la Réunion de 1662 à 1848
Historiques Dirigée par Bruno Péquignot et Denis Rolland La collection « Historiques » a pour vocation de présenter les recherches les plus récentes en sciences historiques. La collection est ouverte à la diversité des thèmes d'étude et des périodes historiques. Elle comprend trois séries : la première s’intitulant « travaux » est ouverte aux études respectant une démarche scientifique (l’accent est particulièrement mis sur la recherche universitaire) tandis que la deuxième intitulée « sources » a pour objectif d’éditer des témoignages de contemporains relatifs à des événements d’ampleur historique ou de publier tout texte dont la diffusion enrichira le corpus documentaire de l’historien ; enfin, la troisième, « essais », accueille des textes ayant une forte dimension historique sans pour autant relever d’une démarche académique. Série Travaux Dernières parutions Lise Brossard-Gabastou,Auguste Salzmann (1824-1872), Pionnier de la photographie et de l’archéologie au Proche-Orient, 2013. Michel FERLET,Les testaments des rois français, L’art de transmettre le pouvoir, 2013.Jean-Yves CHAUVET,L’usage des maisons lorraines. Familles et maisons paysannes de e e la fin duXVIIau milieu duXXsiècle, 2013.André POLARD,Ecrire l’histoire de l’épilepsie, 2012. Claude COHEN-MATLOFSKY,Flavius Josèphe. Les ambitions d’un homme, 2012. Georgiy VOLOSHIN,Le nouveau Grand Jeu en Asie centrale. Enjeux et stratégies géopolitiques, 2012. Emmanuel de CHAMBOST,Histoire de la CSF sous l’Occupation, L’enfance de Thales, 2012. Armand AJZENBERG,L’abandon à la mort… de 76 000 fous par le régime de Vichy, 2012. Michel GRENON,Charles d’Anjou. Frère conquérant de Saint Louis, 2012. Thomas PFEIFFER,Marc Lescarbot : pionnier de la Nouvelle-France, 2012. Michel VANDERPOOTEN,3000 ans de Révolution agricole, Techniques et pratiques e agricoles de l’Antiquité à la fin du XIX siècle, 2012. Kilien STENGEL,L’aide alimentaire : colis de vivres et repas philanthropiques. Histoire de la Gigouillette 1934-2009, 2012. Donald WRIGHT,L’Antiquité moderne,2012. Georges ASSIMA,La France et la Suisse. Une histoire en partage, deux patries en héritage, 2012. François CHEVALDONNE,Rosa Bordas, rouge du Midi, mémoires, oublis, Histoire, 2012. Jean-Paul AUTANT,De la mobilisation à la victoire. 1939-1946. Un singulier parcours sous l’uniforme durant le second conflit mondial, 2012. Christian FEUCHER,Ali Bey, un voyageur espagnol en terre d’islam, 2012.
Marie-Ange Payet Les femmes dans le marronnage à l’île de la Réunion de 1662 à 1848
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01623-8 EAN : 9782343016238
A ma fille
INTRODUCTION
Le phénomène de marronnage à l’île Bourbon, véritable phé nomène de résistance au pouvoir colonial français en place à partir de 1662 et ce jusqu’en 1848, est source de mythes et de légendes dans les écrits divers et l’imaginaire des habitants de l’île. Du regard du colon aux écrits des voyageurs de passage, aux visions que don nent les documents de l’époque coloniale (mémoires, comptes rendus, rapports, déclarations, traités), les différentes littératures coloniale et contemporaine qui s’inspirent de ce fait historique réel dans leurs écrits poétiques et romanesques révèlent l’épopée mar ronne ainsi que les acteurs principaux de cette résistance à l’esclavage à travers quatre siècles. Essentiellement masculinisé, c’est en filigrane qu’apparaît l’élément féminin dans ce phénomène. Les femmes marronnes aux côtés des grands Marrons de l’île Bourbon mentionnées dans ces écrits divers, mais restées mysté rieuses et silencieuses, semblent participer à l’enracinement culturel et identitaire des communautés de Marrons à Bourbon. En effet, lorsqu’on se penche sur la présence des femmes dans le marron nage, cellesci dévoilent l’intimité d’un monde souterrain en jouant un rôle prépondérant. Cette étude des femmes dans le phénomène de marronnage porte principalement sur la période coloniale esclavagiste de Bour bon, c’estàdire à partir de 1662 (les débuts du peuplement de l’île) jusqu’au 20 décembre 1848 (date de la déclaration de l’abolition de l’esclavage). Cependant, pour comprendre les racines ethnohistoriques des acteurs du marronnage à l’île Bourbon, il est pertinent d’examiner les débuts de la colonisation française à Ma dagascar à partir de 1641 car l’histoire des deux îles est intiment liée. C’est donc à Madagascar que commence cette étude.