Les Kondé et le Mandeng

De
Publié par

En étroite complicité avec le célèbre griot et principal inspirateur de cet ouvrage El Hadj Morissanda Kondé, l'auteur a voulu retracer l'épopée d'une grande famille mandingue, celle des Kondé. S'appuyant sur les œuvres de ses prédécesseurs Djibril Tamsir Niane avec son « Soundjata ou l'épopée mandingue » ou encore Carama Laye, il nous livre ici le fruit de ses nombreuses recherches ainsi que le résultat de son travail sur la tradition orale, recueillie avec soin au fil des ans auprès des griots et conteurs.

Publié le : dimanche 15 novembre 2015
Lecture(s) : 1
EAN13 : 9782336396460
Nombre de pages : 250
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
El Hadj Missa KONDÉ LES KONDÉ ET LE MANDENG Épopée d’une famille de HauteGuinée
LES KONDÉ ET LE MANDENG
El Hadj Missa KONDÉLes Kondé et le Mandeng Épopée d’une famille de Haute-Guinée
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05168-0 EAN : 9782343051680
PRÉFACE
D’ordinaire, je n’éprouve ni le désir, ni même la joie d’écrire des préfaces, surtout pour présenter des livres qui ne soient du domaine de la communication. Si j’ai fait une exception à la règle, c’est sûrement qu’à la première lecture, le manuscrit m’a arraché un vif intérêt et une grande fierté d’appartenance à cette Afrique glorieuse. Comme moi, j’espère que chaque lecture de cette œuvre pénètrera les secrets du Mandeng, lavés et rincés par un homme, qui s’est voulu modeste, en bâtissant une œuvre monumentale. Certes, avant l’auteur, d’autres avaient déjà évoqué la vie, les luttes fratricides, les heures de gloire et de déclin du Mandeng, mais jamais et personne n’avait eu la possibilité de conter cette histoire tumultueuse avec autant de réalisme et de simplicité. D’ailleurs, qui peut être indifférent à l’évocation des noms aussi prestigieux que ceux de Soundiata Kéita et de Soumangourou Kanté ? Qui peut aussi être indifférent à la description des rapports plutôt conflictuels entre frères qui ont enterré des liens consanguins pour un trône, parfois même pour un strapontin ? L’auteur de cette brillante évocation historique mérite admiration et respect, non pas parce qu’il est descendant de l’ancêtre Kondé, mais à cause notamment de ses recherches dans un monde de l’oralité où très souvent le vulgaire témoin se confond au héros, du moins dans la narration des faits et gestes. Le grand mérite de l’auteur, vétérinaire à la retraite, aura été surtout de pénétrer ce monde «obscur», afin de le
7
faire découvrir au profane, qui n’aurait jamais accédé à ce langage ésotérique des initiés du Mandeng légendaire. J’ose croire que ce livre, comme l’épopée du Mandeng de Djibril Tamsir Niane et «le maître de la parole» de Camara Laye sera une œuvre de référence pour nos écoles et nos quartiers, nos enfants et ceux du monde entier. «Les Kondé et le Mandeng» doit être un livre de chevet pour tous ! Boubacar Yacine Diallo Journaliste – essayiste guinéen
8
INTRODUCTION
L’homme se distingue de l’animal par la conscience qui, source de culture, reste la source des acquis. A travers leurs activités économiques et culturelles, il nous a été donné, après ce travail de recherches, l’occasion de mesurer le chemin tant varié parcouru par nos vaillants vieux parents. En effet, c’est à travers l’art et la culture que le peuple exprime ses profondes aspirations. Jadis, notre art et l’histoire ont toujours été transportés oralement de génération en génération. Cette méthode de transmission indirecte déformait le plus souvent l’esprit de conception du passé dans la tradition. Car, la disparition accidentelle d’un célèbre griot traducteur de l’art culturel et artistique en pleine évolution dans son milieu, pouvait compromettre la bonne transmission de la tradition sagement composée au préalable par le conseil des doyens. Ainsi, le cours de l’histoire perdait parfois considérablement sa valeur. Le Mandeng fut toujours le berceau de l’art culturel et artistique de nos ancêtres. La sauvegarde de cet important héritage fut l’œuvre indéniable de nos braves artistes griots. La tradition eut un effet considérable dans le développement socio-économique de l’Afrique. C’est d’elle que s’articulaient toutes les organisations traditionnelles. La monarchie constitutionnelle, le Gouvernement, le développement de l’Agriculture et l’Artisanat, l’art culturel et artistique, la chasse, la pêche, la cueillette, etc. Toutes les considérations suscitées justifient notre engagement à l’édification d’un ouvrage qui, nous l’espérons, sera désormais à la portée de nos enfants à travers la Guinée notre cher pays et hors de ses frontières. De nos jours, aucun écrit détaillé n’existe sur la vie de nos ancêtres. C’est pourquoi nous nous sommes inspirés des
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.