//img.uscri.be/pth/48200b490d0e4416ad3e8e5dab18186cb716480e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les racines de l'avenir

De
114 pages
L'auteur livre une analyse complète du régime, aussi bien aux plans politique, économique que social, une analyse objective bien que sans concession, en rétablissant les faits, en décryptant les mécanismes qui les ont engendrés, en dévoilant les méthodes et les pratiques en cours à l'époque, tout en veillant à faire la part des choses au moment de situer la ou les responsabilités de ce qui est arrivé à des hommes par des hommes...
Voir plus Voir moins
      
 
 
L ES RACINES D
 
E 
L
VANERI
 
 
 
 
  
 
Lamine Kamara        L ES RACINES DE L AVENIR  
Réflexions sur la Première République de Guinée  
Essai  
                    
 
                              
 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-96484-6 EAN : 9782296964846  
SOMMAIRE
AVANT-PROPOS..................................................................7 INTRODUCTION ..................................................................9  CHAPITRE I SEKOU TOURE...............................................................13 A / L'homme et son ascension .....................................13 B / Des facteurs externes qui ont favorisé l'accomplissement de son destin ...................................16  CHAPITRE II COMMENT DES NUAGES ASSOMBRIRENT LE CIEL............................................23 A / Du contexte après lindépendance .........................23 B / De l'orientation politique .......................................25 C / De ladministration ................................................26 D / De lenseignement .................................................34 E / De léconomie ........................................................37 F / Des arts et des sports ..............................................40 G / Du choix des hommes ............................................41
 CHAPITRE III LES COMPLOTS.............................................................43  CHAPITRE IV DES COMPLOTS REELS OU FICTIFS .........................53 A / Du phénomène des complots .................................54 B / De la structure de gestion des complots .................56 C / Des arrestations ......................................................57 D / Des interrogatoires, des dépositions et des preuves ...............................................................57
 
5
E / Du régime pénitentiaire ..........................................58 F / De la violation délibérée de la loi ...........................59 G / De la violation délibérée des droits de lhomme ...59 H / De la disproportion révolutionnaire .......................59 I / Des listes de détenus ...............................................61 K / Des interrogations ..................................................63 L / Une interrogation ...................................................65 M / Dautres interrogations ..........................................66
 CHAPITRE V DE LA REHABILITATION DES DETENUS POLITIQUES ...................................................................69  CHAPITRE VI DE LA PERIODE ET DES HOMMES............................77 A / Des compagnons de route du Président Sékou Touré ............................................77 B / Des hommes du conscient collectif ........................79 C / De la famille à lafricaine, au sens large du terme .86 D / De la région naturelle du Président Sékou Touré, la Haute Guinée ...............................................................88 E / De laprès 3 avril 1984 ...........................................91
 CHAPITRE VII DE DEUX CHOSES, LA PREMIERE ............................93  CHAPITRE VIII NOTRE OPINION .........................................................101  BIBLIOGRAPHIE..............................................................111  
 
6
AVANT-PROPOS
Lanalyse faite dans cet essai est la suite logique de : « La Guinée, Sous Les Verrous de la Révolution », une chronique autobiographique, qui paraît simultanément. Initialement, elle en constituait la deuxième partie. Jai pensé que cette manière de procéder en les séparant présenterait un double avantage : éviter dalourdir la narration des faits dans la chronique autobiographique sur les suites de lagression du 22 novembre 1970 en Guinée et sur les complots de Sékou Touré et de son régime, et me permettre danalyser plus distinctement et plus en profondeur ces événements sans avoir à revenir sur latmosphère suffocante dans laquelle baignait la première République de Guinée, sur la présentation de la révolution qui y sévissait, de son parti unique, de son Parti-Etat ou sur des expressions comme celles de Cinquième colonne , de S.S Nazi , de comités et sous-comités révolutionnaires, de dénomination comme « Voix de la Révolution » ou  « Horoya »  pour désigner la radiodiffusion nationale et le journal du Parti, déjà tous largement expliqués dans la chronique, et qui continueront à être abondamment utilisés dans cette analyse. Dans le même esprit, continueront à évoluer certains personnages qui vous sont devenus familiers. Ce sont comme deux tomes dun même livre parus sous deux titres différents. Lire lun implique la lecture de lautre. Dans lun, comme dans lautre, vous le constaterez, il est très souvent question du Parti, le Parti Démocratique de Guinée, et de la Révolution quil a engendrée. Il serait de ce fait anormal de ne pas réserver à leur créateur commun, le Président Sékou Touré, la place de choix qui lui revient, en sa qualité de leader incontesté après sêtre fait proclamer « Responsable Suprême de la Révolution » au 8 e  congrès de son parti en 1967 et appelé « Suprême » tout court depuis avec le temps. Non seulement il est présent tout au long des deux récits, mais cet essai lui sera presque entièrement consacrée ainsi quà son régime au moment dexpliquer ce qui est arrivé en Guinée pendant les 26 années de
 
7
son règne, car dans ce genre de récit, on ne saurait se contenter de décrire le déroulement des faits, il faut expliquer leur comment et leur pourquoi, et situer la ou les responsabilités.  
 
8
INTRODUCTION
Les épreuves et scènes décrites dans « La Guinée, Sous les Verrous de la Révolution » sont le résultat, vous laurez compris, de la politique menée pendant plus de 26 ans en République de Guinée par le Président Sékou Touré et son régime caractérisé par ce qui était communément appelé la « Révolution ». « Les Racines de lAvenir, Réflexions sur la Première République de Guinée » vise à expliquer pourquoi et comment sont arrivées la misère et la terreur, les drames et les tragédies que les Guinéens ont vécus dans leur chair et dans leur âme durant cette période. Aussi, après avoir ouvert dans «La Guinée, Sous les Verrous de la Révolution » la porte à lespoir par le Pardon vers un futur souriant pour les Guinéens, non sans avoir aiguisé leur vigilance et celle du lecteur, je commence par présenter le président Sékou Touré, sa personnalité, son parcours, son pouvoir dans toute son omnipotence et ses choix en matière de gouvernance. Je passe ensuite au crible les mécanismes du système de répression mis en place par son régime en essayant de répondre aux nombreuses interrogations que la dénonciation en cascade des complots a suscitées et continue de susciter. Après quoi, je tente doffrir une sépulture scripturale digne aux innombrables victimes, civiles et militaires, personnalités célèbres, dont jévoquerai certaines figures illustres, mais aussi aux anonymes voués à loubli dans lHistoire et généralement dans toute histoire. Enfin, tout en faisant la part des choses, je débouche sur linévitable et capitale question de la responsabilité où le Président Sékou Touré apparaît tel que le peuple de Guinée la connu, vécu et subi. Sans aucune intention polémique, même si vu sous un certain angle, cela peut prêter à controverse, en abordant la problématique du conscient collectif, je ne résiste pas à la tentation de vous faire traverser une galerie de portraits dacteurs politiques de ce temps,
 
9
qui sont restés dans la mémoire de leurs concitoyens en les marquant fortement, et à mon avis positivement, et que les nouvelles générations guinéennes, mais aussi les chercheurs de tous horizons senrichiraient à connaître dans leur vraie dimension humaine et historique Bien que lessentiel de la tranche dhistoire que couvre cet essai ne porte que sur la période du 28 septembre 1958 au 3 avril 1984, pour la faire bénéficier de léclairage du contexte historique, il est nécessaire de rappeler les conséquences des deux guerres mondiales - 1914-1918 et 1939-1945  tant en France métropolitaine que dans le vaste Empire colonial français de lépoque, particulièrement à partir du tournant amorcé dans la décennie 1955-1965. En France, cette période fut marquée par un homme : le Général Charles de Gaulle. En Guinée, elle le fut par Sékou Touré. Dans les colonies, elle scella le destin des territoires et de leurs populations.  Le Général de Gaulle, avec une alternance de francs succès et de temps difficiles, suivie dune longue mais fructueuse traversée du désert, après sêtre illustré autant par son ardeur sur les champs de bataille, son énergie débordante sur le terrain politique, que par ses écrits, et après plusieurs rendez-vous avec lHistoire dont son célèbre appel du 18 juin 1940, est désigné le 1er juin 1958 chef de gouvernement de la France à la suite de laggravation extrême de la situation militaire, politique et sociale en Algérie où un soulèvement populaire qui avait éclaté le premier novembre 1954 avait atteint son point culminant le 13 mai 1958. Une fois investi dans ses nouvelles fonctions, sur fond de tensions dans les milieux politiques et militaires dues en très grande partie à ce soulèvement, la première tâche à laquelle sattela le nouveau chef du gouvernement fut la réforme des institutions. Dans cet esprit, et pour accéder au sommet de lEtat, il soumit le projet dune nouvelle Constitution à la France métropolitaine et aux territoires doutre-mer. Approuvée par référendum le 28 septembre 1958, cette Constitution instaura en France la cinquième République. Dans la foulée, après la victoire de son parti, lUnion pour la Nouvelle République (UNR), aux élections législatives du
 
10