Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Lola Montez

De
29 pages

15mn d'Histoire : une nouvelle collection de textes courts pour apprendre et comprendre l'Histoire en 15 minutes.
Son nom est d'abord un symbole de beauté, mais aussi, inévitablement, d'impudence et d'esclandre dans toute l'Europe, et même au-delà des mers.
Chez Lola Montez, tout est mensonge, audace, hardiesse, énergie, arrogance, insolence et indécence. Elle cache mille et une vies et Alexandre Dumas père a dit d'elle : " Elle est fatale à tout homme qui ose s'éprendre d'elle. " Muse maudite du roi Louis Ier de Bavière, elle lui coûta son trône...



Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

couverture

Jean des Cars

Lola Montez

DU MÊME AUTEUR

Aux éditions Perrin

Louis II de Bavière ou le Roi foudroyé, couronné par l’Académie française.

Haussmann, la gloire du Second Empire, prix Historia.

La Princesse Mathilde, prix Napoléon III.

Sissi ou la Fatalité, prix des Ambassadeurs.

Eugénie, la dernière impératrice, Grand Prix de la Fondation Napoléon.

Rodolphe et les secrets de Mayerling.

La Saga des Habsbourg.

La Saga des Windsor.

La Saga des reines.

 

Albums illustrés de photographies de Jérôme da Cunha

Les Châteaux fous de Louis II de Bavière.

Sur les pas de Sissi.

Tapioca, cet inconnu.

Sur les pas de Mozart, en collaboration avec Frédéric Pfeffer.

À Saint-Pétersbourg sur les pas des tsars.

Collection « Tempus »

Malesherbes.

La Saga des Grimaldi.

Louis II de Bavière.

Sissi, impératrice d’Autriche.

Eugénie, la dernière impératrice.

Rodolphe et les secrets de Mayerling.

Le Roman de Vienne.

La Saga des Habsbourg.

Aux éditions Plon

Dictionnaire amoureux des trains.

La Saga des Romanov.

La Véritable Histoire des châteaux de la Loire.

Aux éditions de Fallois

Malesherbes, gentilhomme des Lumières, Grand Prix de la biographie d’histoire de l’Académie française.

Aux éditions Julliard

Sleeping Story, la fabuleuse épopée des wagons-lits.

Aux éditions Denoël

En collaboration avec Jean-Paul Caracalla :

L’Orient-Express, couronné par l’Académie française.

Le Transsibérien.

Le Train bleu et les grands express de la Riviera.

Les Trains des rois et des présidents.

La Tour Eiffel (album du centenaire).

Aux éditions du Rocher

SAS Rainier III de Monaco, 700 ans d’histoire des Grimaldi.

Inoubliable Grace de Monaco.

Colette et Monaco.

Le Roman de Vienne.

Aux éditions Flammarion

Mémoires d’un palace, photographies de Jérôme da Cunha.

Aux éditions Jean-Pierre Barthélemy/Caisse nationale des monuments historiques et des sites

Le Haut-Koenigsbourg (en collaboration), photographies de Robert César.

Aux éditions Chronique/Dargaud

Chronique de Paris (rédacteur en chef).

Chronique du XXe siècle (rédacteur en chef).

Aux éditions Pocket

La Saga des Romanov.

Petit dictionnaire amoureux des trains.

À ma première lectrice favorite.

Lola Montez

La muse maudite du roi Louis Ier de Bavière

images

Ce portrait, bien sage, de la fausse danseuse espagnole mais authentique aventurière est celui d’une femme scandalisant l’Europe et qui provoqua l’abdication du roi Louis Ier de Bavière, en écho à la révolution de 1848.

© MP/Leemage

Munich, château de Nymphenburg, à l’ouest de la capitale bavaroise.

Dans l’ancienne résidence d’été des princes électeurs puis rois de Bavière, le visiteur s’arrête devant la principale curiosité du pavillon sud. On l’appelle la « galerie des beautés du roi Louis Ier ». Autrefois exposés dans le palais de la Résidence, en centre-ville près de l’Opéra, ces portraits de femmes de la première moitié du XIXe siècle, ravissantes et d’âges différents, ont une première particularité : toutes ont été peintes par le même artiste, Joseph Karl Stieler (1781-1858), à la demande du souverain qui venait souvent admirer le résultat de sa commande. Seconde particularité : ces modèles sont de conditions sociales mélangées, l’archiduchesse Sophie, mère de l’empereur François-Joseph, côtoyant la fille d’un cordonnier ou l’épouse d’un marchand de volailles. « Qu’importe la naissance. Seule la beauté compte », estime le roi devant les sarcasmes. Un provocant brassage, insolite pour l’époque, et qui avait beaucoup choqué… Trente-six beautés, dont une seule fut le cauchemar de la Bavière où elle a joué un rôle politique si scandaleux qu’elle a entraîné l’abdication du roi Louis Ier dans le climat révolutionnaire de 1848. Mais qui pourrait deviner que la femme représentée ici, à hauteur des yeux, dans une sage robe noire à col de dentelle blanche, bouleversa le royaume créé par Napoléon en 1806 après que les Bavarois se furent judicieusement rangés à ses côtés lors de la bataille d’Austerlitz ? Cette créature à la chevelure noire ornée de fleurs rouges sur la tempe droite, c’est Lola Montez1. Elle ne regarde pas le peintre. Une fuite de la réalité ? Après l’avoir rencontrée, Alexandre Dumas père avait mis en garde ses amis : « Elle est fatale à tout homme qui ose s’éprendre d’elle. » Son nom est d’abord un symbole de beauté, mais aussi, inévitablement, d’impudence et d’esclandre dans toute l’Europe, et même au-delà des mers. Une jeune Bavaroise2 a fait d’elle un portrait qui la résume comme un instantané :

images

La « galerie des beautés du roi Louis Ier de Bavière » rassemble, au château de Nymphenburg, à Munich, des portraits de jolies femmes des années 1800-1850, célèbres ou non, de toutes conditions sociales, selon la volonté du roi Louis Ier. Toutes ont été peintes par ce même artiste, Joseph Stieler. Sur le panneau de gauche, en haut à droite, l’archiduchesse Sophie, mère de François-Joseph. En bas : la reine Marie, mère du roi Louis II. Sur le panneau de droite, en bas à gauche : Lola Montez.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin