Marie-Anne

De
Traduit de l'anglais par Florence Buathier
Marie-Anne Lagimodière est probablement l'une des femmes les plus extraordinaires du XIXe siècle. Son courage et sa fougue influenceront profondément son petit-fils préféré, le grand réformateur et martyr Louis Riel.
Aucune femme blanche n'avait jamais affronté le pays sauvage s'étendant à l'ouest du fleuve Saint-Laurent avant qu'elle ne décide d'accompagner dans ses aventures son mari Jean-Baptiste Lagimodière, un fameux coureur des bois. L'expédition traversera près de 3000 km en canot, affrontant de dangereux rapides, des portages fastidieux et de terribles tempêtes sur le chemin de la rivière Rouge... pour arriver au plus fort d'un conflit armé entre la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d'Hudson.
Marie-Anne connaîtra la famine des postes de traite et l'abondance des prairies; elle vivra au sein des communautés autochtones et apprendra à tanner le cuir et à préparer le pemmican, maîtrisant au passage les dialectes cri et ojibwé. Sa longue vie lui permettra d'être un témoin privilégié du progrès, en nombre et en puissance, de la colonie de l'Ouest, dont sa descendance peuple encore aujourd'hui le territoire.
Maggie Siggins est l'auteure de dix livres, parmi lesquels figurent Revenge of the Land. A Century of Greed, Tragedy, and Murder on a Saskatchewan Farm, qui a remporté le Prix du Gouverneur général, et Riel. A Life of Revolution. Madame Siggins est aussi vice-présidente de 4 Square Entertainment et a produit et écrit pour la télévision.
Publié le : lundi 21 novembre 2011
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896646661
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Maggie Siggins
MarieAnne La vie extraordinaire de la grandmère de Louis Riel
Traduit de l’anglais par Florence Buathier
S       Extrait de la publication
Extrait de la publication
         
Extrait de la publication
MàggIE SIggINs
M a r i e-a n n e Là vIE ExTRàoRdINàIRE dE là gRàNdmèRE dE LoUIs rIEl
Traduit de l’anglais par Florence Buatier
S 
Extrait de la publication
PoUR EffEcTUER UNE REcERcE lIbRE pàR moTclé â l’INTéRIEUR dE cET oUvRàgE, RENdEzvoUs sUR NoTRE sITE iNTERNET àU www.sEpTENTRIoN.qc.cà
LEs édITIoNs dU SEpTENTRIoN REmERcIENT lE CoNsEIl dEs aRTs dU CàNàdà ET là SocIéTé dE dévEloppEmENT dEs ENTREpRIsEs cUlTUREllEs dU QUébEc (SODeC) poUR lE soUTIEN àccoRdé â lEUR pRogRàmmE d’édITIoN, àINsI qUE lE goUvERNEmENT dU QUébEc poUR soN PRogRàmmE dE cRédIT d’ImpôT poUR l’édITIoN dE lIvREs. noUs REcoNNàIssoNs égàlEmENT l’àIdE fiNàNcIèRE dU goUvERNEmENT dU CàNàdà pàR l’ENTREmIsE dU FoNds dU lIvRE dU CàNàdà (FLC) poUR Nos àcTIvITés d’édITIoN.
CETTE TRàdUcTIoN à éTé RéàlIséE àvEc lE soUTIEN fiNàNcIER dU CoNsEIl dEs aRTs dU CàNàdà.
illUsTRàTIoN dE là coUvERTURE : BIblIoTèqUE ET aRcIvEs CàNàdà, C000427, dépàRT dU càmpEmENT àU lEvER dU solEIl.
CàRgéE dE pRojET : SopIE imbEàUlT
révIsIoN : SolàNgE DEscêNEs
MIsE EN pàgEs ET màqUETTE dE coUvERTURE : PIERRELoUIs CàUcoN
SI voUs désIREz êTRE TENU àU coURàNT dEs pUblIcàTIoNs dEs ÉDitiOnS Du SePtentriOn voUs poUvEz NoUs écRIRE pàR coURRIER, pàR coURRIEl â sEpT@sEpTENTRIoN.qc.cà, pàR TélécopIEUR àU 4 527497 oU coNsUlTER NoTRE càTàlogUE sUR iNTERNET : www.sEpTENTRIoN.qc.cà
ÉdITIoN oRIgINàlE : MàggIE SIggINs,Marie-Anne. he Extraordinary Life of Louis Riel’s Grandmoter, toRoNTo, McClEllàNd & STEwàRT LTd., 200.
© LEs édITIoNs dU SEpTENTRIoN 300, àv. MàgUIRE QUébEc (QUébEc) Gt Z3 DépôT légàl : BIblIoTèqUE ET aRcIvEs NàTIoNàlEs dU QUébEc, 20 iSBn pàpIER : 97294427 iSBn PDF : 9729429
DIffUsIoN àU CàNàdà : DIffUsIoN DImEdIà 539, boUl. LEbEàU SàINTLàURENT (QUébEc) H4n S2
VENTEs EN eURopE : DIsTRIbUTIoN dU noUvEàU MoNdE 30, RUE GàYLUssàc 75005 PàRIs
Extrait de la publication
À mon cer mari, Gerry Sperling,dont l’aide et l’inspiration m’ont été précieuses.
Extrait de la publication
i n t r O D u C t i O n
  ’ UNE bIogRàpIE dE LoUIs rIEl, jE pRIs T coNscIENcE d’UN pERsoNNàgE EN àRRIèREplàN, qUI, commE jE lE RéàlIsàI, àvàIT EU UNE pRofoNdE INflUENcE sUR lE gRàNd RéfoRmàTEUR ET màRTYR càNàdIEN. C’éTàIT sà gRàNdmèRE, MàRIEaNNE LàgImodIèRE, NéE GàboURY. aU fUR ET â mEsURE qUE mEs REcERcEs pRogREssàIENT, j’EN vINs â là coNsIdéRER commE là CàNàdIENNE là plUs ExcEpTIoNNEllE E dU  sIèclE. LEs RéàlIsàTIoNs dE LàURà SEcoRd, SUsàNNà MoodIE ET FRàNcEs aNN HopkINs pàRàIssàIENT fàdEs EN compàRàIsoN. MàRIE aNNE LàgImodIèRE fUT là pREmIèRE fEmmE d’oRIgINE EURopéENNE â vIvRE dàNs l’OUEsT càNàdIEN, lEs pRécédàNT dE pREsqUE qUàRàNTE àNs. ellE qUITTà soN QUébEc NàTàl EN 07 ET s’INsTàllà àU débUT dàNs là vàlléE dE là RIvIèRE roUgE, poUR s’éTàblIR ENsUITE dàNs lE noRd OUEsT. eN 2, EllE REvINT vERs l’EsT àvEc soN màRI ET lEURs cINq ENfàNTs (TRoIs dE plUs dEvàIENT àRRIvER plUs TàRd), ET sE TRoUvà ENTRàîNéE dàNs là pàgàIllE ET là TRàgédIE qUI màRqUèRENT l’ImplàN TàTIoN dE là coloNIE dE là RIvIèRE roUgE pàR loRd SElkIRk. JE pRévoYàIs évIdEmmENT d’écRIRE UNE bIogRàpIE dE cETTE fEmmE coURàgEUsE ET àTTàcàNTE, màIs là TAcE sEmblàIT dIfficIlE càR oN NE TRoUvàIT qUE pEU dE docUmENTs ET dE lETTREs sUR sà vIE. il ExIsTàIT cEpENdàNT plUsIEURs compTEs RENdUs, doNT lE plUs pRocE dE soN époqUE fUT RédIgé pàR lE pèRE GEoRgEs DUgàsT ET pUblIé EN 902 pàR là SocIéTé IsToRIqUE dU MàNITobà, vINgTUIT àNs àpRès là moRT dE MàRIEaNNE. CETTE bRocURE dE TRENTEdEUx pàgEs poRTE UN TITRE àssEz dENsE :La première Canadienne du Nord-Ouest ou Biograpie de Marie-Anne Gaboury, arrivée au Nord-Ouest en 1806, et décédée à Saint-Boniface à l’âge de 96 ans. CE compTE RENdU àINsI qUE d’àUTREs mE foURNIRENT UN sqUElETTE dE cRoNologIE sUR lEs voYàgEs

         
ET lEs àvENTUREs dE MàRIEaNNE, sUffisàNT poUR là REplàcER dàNs soN époqUE ET â sà plàcE. MoN màRI, GERRY SpERlINg, ET moI NoUs sommEs mIs EN RoUTE poUR sUIvRE là TRàcE dE cETTE fEmmE ExcEpTIoNNEllE. noUs lUI àvoNs EmboîTé lE pàs lE loNg dE là RIvIèRE dEs OUTàoUàIs ET pàRdElâ là bàIE GEoRgIENNE jUsqU’â SàUlTSàINTEMàRIE (EllE voYàgEàIT â là RàmE, NoUs éTIoNs moToRIsés). noUs àvoNs vIsITé PEmbINà, lE DàkoTà dU noRd où EllE doNNà NàIssàNcE â soN pREmIER ENfàNT, pUIs FoRT WIllIàm REcoNsTRUIT àUjoURd’UI dàNs lE sTYlE DIsNEY WoRld â hUNdER BàY, EN ONTàRIo. noUs àvoNs sUIvI soN ITINéRàIRE lE loNg dE là RIvIèRE SàskàTcEwàN ET NoUs sommEs àRRêTés plUsIEURs joURs â FoRT edmoNToN, où EllE vécUT TRoIs àNs. LE voYàgE s’EsT pàssé â vIsITER dEs mUséEs, dEs àRcIvEs ET dEs bIblIoTèqUEs, ET â foUIllER lEs TRàdITIoNs fàmIlIàlEs. CElà m’à pERmIs dE coRRIgER cERTàINEs ERREURs dE fàITs dàNs lE compTE RENdU dU pèRE DUgàsT ET d’àppoRTER UNE coNsIdéRàblE coNTRIbUTIoN â l’IsToIRE dE MàRIEaNNE. CàqUE foIs qUE jE lE poUvàIs, j’UTIlIsàIs dEs docUmENTs oRIgINàUx – REgIsTREs dE REcENsEmENTs, TEsTàmENTs, cRoNIqUEs dE NégocIàNTs EN foURRUREs, IsToIREs TRàNsmIsEs oRàlEmENT, compTEs RENdUs dE TémoINs ocUlàIREs pàRmI lEs coloNs dE SElkIRk ET commUNIqUés dE pERsoNNEs àYàNT àssIsTé â l’épIsodE TRàgIqUE dE SEvEN Oàks. J’àI EssàYé dE REcRéER, â pàRTIR dE cETTE docUmENTàTIoN, là vIE dE MàRIEaNNE àU QUébEc, dàNs lE noRdOUEsT ET sUR lE TERRIToIRE dE là RIvIèRE roUgE. aU fUR ET â mEsURE dE l’àvàNcéE dE mEs REcERcEs, jE sUIs dEvENUE dE plUs EN plUs scEpTIqUE qUàNT â là RéàlITé dE là bIogRàpIE dU pèRE DUgàsT, où Il décRIvàIT UNE MàRIEaNNE ENTIèREmENT soUmIsE ET obéIssàNTE, pRUdE ET d’UNE ExTRêmE fERvEUR RElIgIEUsE. LE boN sENs NoUs dIcTE qU’EllE N’àURàIT pàs pU sURvIvRE â sEs àvENTUREs sàNs àvoIR éTé UNE dURE â cUIRE. ON RàppoRTE qUE, dàNs lEs dERNIèREs àNNéEs dE sà vIE, MàRIE aNNE éTàIT TRès pRocE dE soN pETITfils pRéféRé, LoUIs rIEl. il N’Y à lâ RIEN d’éToNNàNT càR Ils éTàIENT sEmblàblEs.
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.