Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 €

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Mayn Lebns Rayze. Un demi-siècle de vie yiddish à Montréal

De
402 pages
Mayn Lebns Rayze signifie Le périple de ma vie. Ce livre relate les mémoires de Hirsch Wolofsky, un Juif polonais immigré à Montréal en 1900, il y a exactement un siècle. Publié à Montréal en yiddish en 1946, le texte a été intégralement traduit en français par Pierre Anctil. Ce dernier anime depuis plusieurs années l’Institut québécois d’études sur la culture juive et le groupe Dialogue Saint-Urbain. Mayn Lebns Rayze a l’intérêt de constituer la première autobiographie complète écrite par un Juif immigré lors de la vague migratoire est-européenne du début du XXe siècle à être publiée en français.Lorsqu’il débarque à Montréal, Hirsch Wolofsky bredouille quelques mots d’anglais et ignore tout de la vie au Canada. Il a cependant une idée très précise de la façon dont la culture juive doit se perpétuer en Amérique. Au cours des années suivant son arrivée, il participe activement à la formation d’un réseau institutionnel dans la communauté juive montréalaise, contribuant à y faire émerger une identité collective. Une de ses principales réalisations est d’avoir lancé en 1907 le premier journal yiddish d’envergure au Canada : le Keneder Odler. Les actions de Wolofsky ont jeté les bases et orienté l’avenir de la communauté juive de Montréal. Le caractère contemporain de cette dernière en témoigne.« Mayn Lebns Rayze est le récit de l’apparition et du développement de la communauté montréalaise d’origine est-européenne et yiddishophone par un de ses principaux animateurs communautaires », résume Pierre Anctil. Ce pan de l’histoire des Juifs immigrés à Montréal dans la première moitié du XXe siècle a de plus l’avantage d’être vu de l’intérieur. La communauté juive internationale y trouvera également un intérêt, car Wolofsky décrit de façon très colorée son enfance en Pologne, de même que ses voyages en Europe et en Palestine. Il en profite alors pour aborder des aspects méconnus de la vie juive entre les deux guerres, ce qui confère définitivement un caractère d’unicité à Mayn Lebns Rayze.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Mayn Lebns Rayze. Un demi-siècle de vie yiddish à Montréal
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin