//img.uscri.be/pth/4f885e24adcfa6305e43181e1ab71ecfb436a2dc
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,13 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Nader Chah

De
259 pages
Nader Chah, le conquérant de l'Inde, a fasciné les Européens du milieu du 18è siècle. L'enquête historique et médicale qui sous-tend l'ouvrage a l'avantage, pour qui s'intéresse à la décadence de l'Empire mogol, de proposer une lecture nouvelle de témoignages inédits sur l'Inde et une remise en perspective de la carrière de Nader Chah dans ses dimensions sud-ouest asiatique, iranienne et turque. L'auteur donne des pistes originales de compréhension de cette période troublée de l'histoire de l'Iran.
Voir plus Voir moins
Foàd SàbéRàn
NaDEr Chahoulà folie àu pouvoiR dàns e l’IRàn du XVIIIsiècle
IranentransItIon
PRéfàce de FRàncis ricHàRd Postfàced’alàin DésoulièRes
Nader Chahou la folie au pouvoir e dans l’Iran du XVIIIsiècle
ColleCtion l’iran entransition DIrIGéE par ATa AYaTI
REZa MAMDouhi,L’Iran et le commerce mondial.PréfacE d’AZadEH KIaN, 2013. ALaIN BRunet,Rakhshan Bani Etemad.Une pasionaria iranienne, 2013. MOHsEN MottAghi,La pensée chiite contemporaine à l’épreuve de la Révolution iranienne.PréfacE dE FarHad KHOsrOkHavar, 2012. ALaIN ChAoulli,L’avènement des jeunesbassIdjI dela République islamique d’Iran. Une étude psychosociologique. PréfacE dE FarHad KHOsrOkHavar, 2012. DjamcHId ASSADi,La rente en République islamique d’Iran : Les mésaventures d’une économie confisquée, 2012. ALaIN ChAoulli,Les Juifs d’Iran à travers leurs musiciens. PréfacEdE PIErrE lafraNcE, 2012. L’Iran et les grands acteurs régionaux et globaux. Perceptions et postures stratégiques réciproques. SOUs La dIrEcTION dE MIcHEL MAKinSKy, 2012. BIjaN ghAlAMKARiPouR,L’univers mental des Iraniens : Approche sociologique des proverbes et des maximes persans. PréfacE dE CLaUdE JavEaU, 2012. MéLIssa leVAillAnt,La politique étrangère de l’Inde envers l’Iran. Entre politique de responsabilité et autonomie stratégique (1993-2010).PréfacE dE BErTraNd BadIE, 2012. DavId Rigoulet-Roze,L’Iran pluriel. Regards géopolitiques. PréfacEdE FraNçOIs géré, 2011. M. A. oRAizi,L’Iran : un puzzle? 2010. e hassaN PiRouzDJou,siècleL’Iran, au début du XVI. PréfacE FraNcIs RIcHard, 2010. L’IRAN sous la présidence de Mahmoud Ahmadinejad. Bilan et perspective. SOUs La dIrEcTION dE DjamcHId ASSADi, 2009.
FoàD SàbéRàn
Nader Chah
ou la folie au pouvoir e dans l’Iran du XVIIIsiècle
Préface de Francis Richard Postface d’Alain Désoulières
Couverture : la statue de Nader Chah à Machhad, construite par Abol-Hassan Sadighi. Photo : éditions Nazar de Téhéran
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École Polytechniue ; 75005 Paris http:/www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan@wandoo.fr ISBN : 978-2-343-01834-8 EAN : 9782343018348
à Shirine qui n’aimait guère les tyrans
La statue de Nader Chah. Photo : éditions Nazar de Téhéran.
PRéfàcE
Le livre du docteur Sabéran sur Nader Chah est fort bienvenu pour attirer à nouveau l’attention sur l’étonnante figure du conuérant e de l’Inde ui avait fasciné les Européens du milieu du XVIIIsiècle. Ceux-ci, nourris de lectures de récits de voyages en Perse, de Tavernier et de Chardin, avaient suivi avec intérêt l’épopée guerrière de Nader, ui bouleversait l’image u’ils s’étaient forgée d’un Iran pacifiue et policé. La conuête de Delhi par Nader Chah avait eu aussi une valeur symboliue ; l’effondrement de la puissance moghole semblait ouvrir la voie aux aventuriers et aux fondateurs d’empires : l’Inde fabuleuse était offerte aux appétits des Anglais ou des Français, puisu’elle n’avait pas résisté aux assauts du guerrier persan. Et pourtant sa victoire avait été éphémère… Le chah n’était resté ue uelues jours à Delhi, puis reparti comme un pillard ui s’enfuit avec son butin. Mais l’influence de cet épisode sur l’Iran adjar sera considérable. Toutefois, le docteur Sabéran n’a pas voulu faire œuvre d’historien au sens classiue du terme, mais, en retraçant la vie de Nader telle ue les sources persanes et occidentales nous la font connaître, il a observé en clinicien le comportement de l’aventurier. Il se trouve en outre ue plusieurs médecins ont été proches de Nader, ou ont été à son service, comme le frère jésuite Bazin et bien d’autres. Leurs témoignages de contemporains ont aussi été précieux pour le docteur Sabéran. L’extrême cruauté de Nader, ui tue ses adversaires et fait régner la terreur, s’oppose à sa capacité de séduction et à son talent pour grouper des partisans autour de lui. Sa méfiance à l’égard de ses proches est souvent cachée par son habileté. Au fil du déroulement de
la vie extraordinaire de Nader, chef de guerre, homme de confiance du Chah, pacificateur de l’Iran puis chah lui-même, le médecin psychiatre avance des explications avec beaucoup de prudence. Mais il discerne des symptômes d’un trouble psychiue ui va s’amplifier lors de la campagne contre Bagdad, de l’expédition vers l’Inde et de la tentative de conuête de l’Asie centrale. Le génie et l’habileté de Nader Chah contrastent, on en conviendra avec l’auteur, avec des actes inexplicables, des actions répréhensibles et des marues d’une cruauté extrême. L’attitude de Nader vis-à-vis de son fils aîné nous révolte et nous paraît incompréhensible. L’orgueil du conuérant semble souvent le pousser à se détruire lui-même. La démesure, l« ubris » des Grecs, paraît l’un des traits dominants du caractère du Chah, mais elle s’accompagne par ailleurs d’autres signes inuiétants ue détaille le docteur Sabéran en faisant appel aux témoignages les plus divers. Cependant il reconnaît avec insistance ue tout diagnostic fait en l’absence du patient reste hasardeux. C’est là tout ce ui fait l’originalité du livre. Une enuête minutieuse et honnête ui est en même temps une histoire complète d’un règne bref mais extrêmement riche en événements. Une tentative assez provocatrice d’explication psychiatriue d’un personnage ue beaucoup considèrent comme un génie et un héros, tout au plus « marué par les mœurs cruelles du temps ». On est frappé en tout cas par l’importance des recherches u’a menées l’auteur, pendant de longues années. On ne peut u’admirer la virtuosité dont il a fait preuve pour utiliser les sources les plus diverses et les confronter. Un tel portrait de Nader Chah, s’il avait déjà parfois été esuissé e par ses contemporains du XVIIIsiècle, peut-il aujourd’hui remporter l’adhésion ? Il contredit en partie ce ue les manuels scolaires ont enseigné aux écoliers sur l’histoire de l’Iran. Mais il éclaire beaucoup d’épisodes étonnants ou méconnus. Le génie militaire est-il compatible avec la maladie ? Quelle est la place de Nader dans la galerie des portraits des grands conuérants de l’histoire ? Pour notre part, nous souhaitons à ce beau livre, original et bien écrit, un grand succès. L’Iran moderne doit à Nader Chah un certain nombre d’acuis : il faut lui rendre justice sur ce point. Mais il est aussi
8
responsable de catastrophes et de massacres. Aussi c’est au lecteur, après avoir tiré profit des hypothèses avancées par le docteur Sabéran, de juger. Car le docteur Sabéran n’impose aucune conclusion : il suggère un diagnostic et indiue aux chercheurs à venir de très fructueuses pistes pour expliuer cette période si troublée de l’histoire de l’Iran u’ont été les années 1730-1750.
FRàncis ricHàRD Directeur scientifiue, BULAC, Paris
9