Pierre Fauchard, ce génie de l'épistémologie en art dentaire

De
Publié par

Se fondant sur l'analyse consciencieuse et systématique du Traité des dents, l'auteur propose de suivre le parcours épistémologique de Fauchard, d'étudier sa méthode et de découvrir la fertilité de sa pensée. Ce parcours se caractérise par une alliance de la science et de la technique, par l'inscription résolue de l'art dentaire dans le paysage médical et donc par son entrée dans les temps modernes.

Publié le : dimanche 1 mai 2016
Lecture(s) : 16
Tags :
EAN13 : 9782140008047
Nombre de pages : 298
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Gilles G
Pierre Fauchard, ce génie de l’épistémologie en art dentaire
Préface de Roger Teyssou
Acteurs de la Science Fondée par Richard Moreau, professeur honoraire à l’Université de Paris XII Dirigée par Claude Brezinski et Roger Teyssou La collection Acteurs de la Science est consacrée à des études sur les acteurs de l’épopée scientifique moderne ; à des inédits et à des réimpressions de mémoires scientifiques anciens ; à des textes consacrés en leur temps à de grands savants par leurs pairs ; à des évaluations sur les découvertes les plus marquantes et la pratique de la Science. Dernières parutions Robert LOCQUENEUX, L’électricité au Siècle des lumières.Nollet, Franklin & les autres,2016.Jean PERDIJON,Les physiciens sont-ils des intellectuels ? Petit traité (illustré) de culture physique, 2016. Francis WEILL,: mémoires d’unFolie du monde et vertige des religions vieux médecin,2016. Jean Dominique BOURZAT,Une dynastie de serruriers à la cour de Versailles. Les Gamain, 2016. François TRON,Maladies auto-immunes. Quand notre système de défense nous trahit, 2015 Roger TEYSSOU,Orfila. Le doyen magnifique et les grands procès criminels au XIXè siècle. El decano magnifico, 2015 Gilles GROS,Histoire et épistémologie de l’anatomie et de la physiologie en e art dentaire, de l’Antiquité à la fin du XX siècle, 2015 Simon BERENHOLC,L’Homme social, à son corps dépendant. Analogies comportementales entre les cellules biologiques et les sociétés humaines, 2015.Robert LOCQUENEUX,Baromètres, machines pneumatiques & thermomètres, Chez & autour de Pascal, d’Amontons & de Réaumur,2015. Pierre de FELICE,Mille ans d'astronomie et de géophysique. D'Aristote au Haut Moyen Age,2014. Charles BLONDEL,La psychanalyse, 2014. Philippe LHERMINIER,La valeur de l’espèce. La biodiversité en questions, 2014.Roger TEYSSOU,Freud, le médecin imaginaire… d’un malade imaginé, 2014.
2
Pierre Fauchard, ce génie de l’épistémologie en art dentaire
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09010-8 EAN : 9782343090108
4
Gilles GROS Pierre Fauchard, ce génie de l’épistémologie en art dentaire
Du même auteur
Histoire et épistémologie de l’art dentaire (pp.51-60) Gilles Gros, (Contribution à une œuvre collective, sous la direction de Gilles Freyer) Santé, Société, Humanité - Manuel de sciences humaines en médecine -PACES Collection « Sciences humaines en médecine », e Paris, Editions Ellipses, 2 édition, 2012.
Le clou de girofle en médecine bucco-dentaire Gilles Gros, Collection « Médecine à travers les siècles » Paris, 2013, Editions l’Harmattan,
Histoire des liaisons épistémologiques entre l’art dentaire et la chimie e de l’Antiquité à la fin du 20 siècle Gilles Gros, Collection « Epistémologie et Philosophie des Sciences » Paris, 2013, Editions l’Harmattan
Ecrits épistémologiques sur l’anatomie e e du 16 au 19 siècle Gilles Gros, Collection « Acteurs de la science » Paris, 2014, Editions l’Harmattan
Histoire et épistémologie de l’anatomie et de la physiologie en art dentaire e de l’Antiquité à la fin du 20 siècle Gilles Gros, Collection « Acteurs de la science » Paris, 2015, Editions l’Harmattan
6
A mes parents,
A tous ceux qui me sont chers.
PREFACE
Pierre Fauchard (1678-1761) exerçait l’art dentaire il y a plus de trois cents ans. Certes, il utilisa pour construire son œuvre les matériaux épars accumulés par ses prédécesseurs mais il eut le génie de les assembler, de les trier, de les classer pour en faire un ensemble cohérent. Pour reprendre une expression qui voulait expliquer que les sciences de l’avenir s’appuyaient sur celles du passé, Fauchard réalisa exactement le contraire et l’on peut dire que son œuvre fût celle d’un géant monté sur les épaules d’un nain. Avant lui, il y avait des charlatans itinérants à la pratique empirique et dangereuse, et des professionnels plus ou moins bien formés puisque la réglementation de la profession datait seulement de 1699. Et encore, le certificat permettant d’exercer le métier de dentiste était-il délivré par une commission de trois chirurgiens n’ayant aucune qualification en odontologie.
Esprit réaliste et ingénieux, Fauchard allait utiliser pour la fabrication de prothèses et d’instruments, des techniques empruntées à la joaillerie, à l’émaillerie, à la mécanique, à l’horlogerie, à la coutellerie et à laclinquaillerie.
Il était très vraisemblable qu’il s’intéressât à la pathologie bucco-dentaire du fait de son expérience de médecin de marine, familier des lésions gingivales dues au scorbut. Dans la préface de son livre,Le chirurgien dentiste:, il écrivait Destiné dans ma jeunesse à la chirurgie, les autres Arts que j’ai pratiquez, ne me l’ont jamais fait perdre de vuë. Je fus l’Elève de M. Alexandre Poteleret, Chirurgien Major des Vaisseaux du Roi, très expérimenté dans les maladies de la bouche : Je lui dois les premières teintures de connoissances que j’ai acquises dans la chirurgies que j’exerce ; & les progrès que je fis avec cet habile homme me donnèrent l’émulation qui m’a conduit dans la suite à des découvertes plus considérables. J’ai recueilli ce qui m’a paru le mieux établi dans les auteurs : J’en ai souvent conféré avec les médecins et les chirurgiens de mes amis les plus habiles … l’expérience que m’a donné une pratique sans relâche de plus de quarante ans, m’a conduit insensiblement à de nouvelles connaissances, & à corriger ce qui m’a paru défectueux dans 1 mes premières idées .
1  P. Fauchard,Le chirurgien dentiste ou traité des dents, Paris, 1746, 1, XIV-XV.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.