Pierre Millet en Iroquoisie au XVIIe siècle

De
LE JÉSUITE PIERRE MILLET est mort dans son lit à Québec le 31 décembre 1708. Il avait exercé son ministère pendant quarante ans en Nouvelle-France : d'abord en Iroquoisie et vers la fin de sa vie à Lorette et à Saint-Louis-du-Sault (Kahnawake).Missionnaire, diplomate et politicien, son habileté fut telle qu'une nation iroquoise, celle des Onnéiouts, plutôt que de l'immoler comme une victime de la guerre, fit de lui un de ses chefs civils. Ses écrits constituent un témoignage privilégié sur les rouages internes de la société iroquoise à une période particulièrement mouvementée de son histoire. Force nous est de constater que Pierre Millet joua un rôle historique dont l'importance nous était insoupçonnée. C'est le mérite de Daniel St-Arnaud de l'avoir tiré de l'ombre où l'avaient laissé, jusqu'à présent, les historiens. « Le principal mérite de Daniel St-Arnaud consiste à très bien mettre en évidence, à travers les différentes fonctions de son coureur de bois en soutane, les multiples facettes de la société iroquoise. » « L'ouvrage est fort bien écrit, comme tous ceux auxquels Septentrion nous a habitué... »« ...s'il [le lecteur] avait quelques soupçons sur la solidité de la structure sociale des ennemis de nos ancêtres, il en trouva ici une fort intéressante confirmation. » André JOYAL, L'Action Nationale.
Publié le : lundi 1 janvier 0001
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782896641956
Nombre de pages : 204
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pierre Millet en Iroquoisie au XVIIe siècle
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant