//img.uscri.be/pth/b27b0afac834bb26fae25c24cfbc2932e8d95285
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

RETOUR DE GUERRE ET AUTRES NOUVELLES

De
107 pages
Ce recueil de dix nouvelles est imprégné par les grands conflits du vingtième siècle. La première " Retour de guerre " est un souvenir de 1914. La troisième " Véra Brüner " évoque la Seconde Guerre mondiale et la dernière " Cicatrice " est un tableau frappant des guerres balkaniques récentes. Un ouvrage collectif a l'avantage de rassembler des styles multiples et de refléter des manières différentes de voir le monde.
Voir plus Voir moins

Retour de Guerre et autres nouvelles

Coordonné par

Gilbert SOUS SEN

Retour de Guerre et autres nouvelles

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Inc. 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) CANADA H2Y lK9

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3

1026 Budapest
HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

@ L'Harmattan, 2001 ISBN: 2-7475-0255-4

Préface

L
la première municipalité

e Prix Desnos

Littéraire du centre Robert (Ris-Orangis) est décerné pour année, sous l'égide de la par son maire: Thierry

fois cette représentée

Mandon et son adjoint pour les affaires culturelles: Denis Cerisy. Un petit et un grand jury se sont succédés pour sélectionner les meilleurs des soixante quinze envois, venant de tous les pays francophones. En outre, ceux ci ont été lus au cours d'une soirée culturelle, devant un public de connaisseurs dont la notation a été intégrée. Décerner un premier prix est parfois déchirant: comment se décider entre des écrivains de valeur sensiblement égale? Comment laisser sur la touche des personnes qui ont mis tout leur cœur dans l'élaboration de leurs récits? Cependant, en vertu de cet esprit de compétition il fallait

dont ne peut se passer la personnalité

humaine,

en choisir un. C'est Michel Naudin Guerre, » qui le fut. Mais, pour compenser cette

pour «Retour injustice,

de les

relative

promoteurs de ce prix ont demandé, au comité de lecture de l'Harmattan, s'il jugeait les dix premières nouvelles de la sélection dignes d'être publiées. La réponse fut positive ce qui vaut à ce recueil de voir le JOur. La ville de Ris-Orangis, depuis plusieurs années,

investit beaucoup dans l'activité culturelle, s'efforçant d'obtenir la participation du plus grand nombre possible de ses concitoyens. Cinés clubs, soirées théâtrales, cabarets littéraires, spectacles vivants sont promus constamment au sein de la cité. Le concours de nouvelles et de poésies du centre Robert Desnos complétera utilement ces actions. Devant la cruelle solitude des grands ensembles, que la télévision et l'informatique viennent encore accentuer, il est indispensable que, partout, des hommes de bonne volonté nouvelle convivialité. se lèvent pour créer une

Gilbert Soussen Président du jury

8

Michel Naudin

Retour de guerre

I
une fumée

l est content,

Pompon.

Il marche

d'un

bon pas et souffle de ses lèvres, comme de bulles, le friselis joyeux d'une chanson en

d'amour, car son cœur est de cristal pur et sonne carillon l'heure bleue des doux émois.

Il a en poche quarante-cinq francs, sur la tête un chapeau tout neuf, aux pieds de bons souliers de route et à la binette un sourire qui la lui fend d'une joue à l'autre parce qu'il est content d'un tas de choses, et d'abord qu'aujourd'hui soit cette belle journée de printemps, saison des cœurs qui aiment et des sèves qui se poussent. Il siffle, et son pas qui claque sur la route le rythme d'alerte façon la mélodie: il est amoureux, petit homme, et son cœur est tout parfumé.

C'est un chemin clair qui file entre des étendues dormant sous le soleil, bordé d'arbres en fleur et de haies d'aubépine, un grand ciel bleu piqué d'écumes où des oiseaux tournoient, des maisons basses au toit de chaume, aux murs de planches, flanquées de potagers où des formes s'activent, et bientôt sous ses pas la rue large d'une ville aux pavés qu'ils réveillent, qu'il traversera d'une traite comme 9 toutes celles qu'il a

rencontrées,

ne s'accordant

pas de repos. pour

Il n'est pas du

encore arrivé. De temps à autre, cœur aux jambes, poignée d'oignons

sans s'arrêter,

se donner

il tire du fond de sa poche une crus qu'il se fourre dans la bouche

et mastique à petits coups, posément, comme une friandise. Les pelures crissent entre ses dents, le jus piquant coule dans sa gorge, lui râpe le fond du nez de ses exhalaisons, fait monter des larmes à ses yeux. Alors il sort de sa musette une gourde d'eau-de-vie et s'en enfile une bonne lampée pour faire passer tout ça, et après ça va mieux. C'est le carburant qu'il faut pour que la machine roule, le voilà reparti, du coup, pour plusieurs pompette, lieues, toute fatigue envolée, guilleret, heureux comme un bossu qui a mangé du

miel. Devant lui les sourcils se lèvent, les yeux s'ouvrent plus grand. Lui sourit à ces gens et poursuit son chemin, hochant un peu la tête comme s'il les saluait tous, content de son chapeau neuf, des boutons astiqués de sa lourde capote qui scintillent au soleil, du bruit que font ses souliers en claquant sur la route, content de ce beau jour et d'avoir chaud au ventre, et que devant lui les gens s'écartent pour le laisser passer, comme s'ils lui faisaient une haie d'honneur. Il ne voit autour de lui que de la gentillesse, de la sympathie, de la compassion sur tous ces visages, et cela lui fait dans la tête la même quelque chose bonne chaleur qu'en son de très doux qui lui remue estomac, le cœur.

Alors il se remet à bourdonner 10

sa petite chansonnette,