Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Une élite parisienne : les familles de la grande bourgeoisie juive (1870-1939)

De
552 pages

Voici la première étude de fond sur les élites juives parisiennes, de la fin du XIXe¿siècle au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. À partir de l'observation de familles auparavant dispersées sur le territoire français ou originaires d'Allemagne, d'Europe centrale, de Russie ou de l'Empire ottoman, Cyril Grange retrace leur constitution en dynasties à la faveur de leur rassemblement à Paris. Poids économique, stratégies d'alliances au sein de la société juive, ouverture matrimoniale aux élites chrétiennes, bourgeoises et nobles, investissements dans les arts et mode de sociabilité composent les thématiques de ce livre qui décrit avec précision le processus d'assimilation d'une minorité qui s'ouvre pleinement à la société de la Troisième République. Une réussite sociale et un rayonnement culturel associés aux noms des Bischoffsheim, Camondo, Deutsch de la Meurthe, Ephrussi, Fould, Halphen, Heine, Pereire, Rothschild, Stern... Ce mouvement d'inscription dans le paysage national sera violemment interrompu avec l'occupation de la France par l'Allemagne nazie et la politique antisémite du gouvernement de Vichy.


Voir plus Voir moins

Voici la première étude de fond sur les élites juives parisiennes, de la fin du XIXe siècle au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

À partir de l’observation de familles auparavant dispersées sur le territoire français ou originaires d’Allemagne, d’Europe centrale, de Russie ou de l’Empire ottoman, Cyril Grange retrace leur constitution en dynasties à la faveur de leur rassemblement à Paris.

Poids économique, stratégies d’alliances au sein de la société juive, ouverture matrimoniale aux élites chrétiennes, bourgeoises et nobles, investissements dans les arts et mode de sociabilité composent les thématiques de ce livre qui décrit avec précision le processus d’assimilation d’une minorité qui s’ouvre pleinement à la société de la Troisième République.

Une réussite sociale et un rayonnement culturel associés aux noms des Bischoffsheim, Camondo, Deutsch de la Meurthe, Ephrussi, Fould, Halphen, Heine, Pereire, Rothschild, Stern...

Ce mouvement d’inscription dans le paysage national sera violemment interrompu avec l’occupation de la France par l’Allemagne nazie et la politique antisémite du gouvernement de Vichy.

Directeur de recherche au CNRS, spécialiste de l’histoire sociale des élites françaises aux XIXe et XXe siècles, Cyril Grange a notamment publié Les gens du Bottin Mondain, Y être c’est en être (1996).

 

Cyril Grange

Une élite parisienne

Les familles de la grande bourgeoisie juive
(1870-1939)

CNRS ÉDITIONS
15, rue Malebranche – 75005 Paris

La publication de ce livre a bénéficié de l'aide des organismes suivants :

Le Fonds d'Intervention pour la Recherche de l'Université de Paris-Sorbonne
Le Centre Roland Mousnier, UMR 8596, CNRS-Université de Paris-Sorbonne
L'Association pour l'Histoire de BNP-Paribas
La Fondation pour la Recherche Économique et Financière

 

 

 

 

 

© CNRS Éditions, Paris, 2016

ISBN : 978-2-271-08954-0

Haute Banque et réseau familial

Les mutations du système de crédit dans la seconde moitié du XIXe siècle

« Banques nouvelles » et « vieilles banques »

Le devenir de la Haute Banque juive face à la nouvelle donne bancaire

Les juifs absents de la direction des banques d'affaires et de dépôts

Les banques juives à l'orée de la Seconde guerre mondiale

Le devenir des grandes dynasties bancaires

Les Bischoffsheim et les Camondo : deux exemples d'extinction de dynasties bancaires

Des maisons de banque se transforment ou disparaissent : Fould, Koenigswarter, Cahen d'Anvers...

Un établissement se maintient jusqu'aux années soixante : la maison de banque Raphaël

Chapitre 3. Négoce et industrie

Deux grandes entreprises de négoce : Worms et Louis-Dreyfus

Les Worms

Les Louis-Dreyfus

Des destinées industrielles : les Deutsch de la Meurthe, Ellissen, Pereire et Fould

Alexandre Deutsch et ses fils Henry et Émile

La dynastie des Ellissen

Les Pereire après les frères Pereire

Les Fould de l'Est

Chapitre 4. Le patrimoine des familles de la grande bourgeoisie juive parisienne

Remarques méthodologiques

Les montants de patrimoine au décès

Une population particulièrement dotée

Dispersion des fortunes juives

Composition des fortunes{393}

Biens immobiliers versus actifs mobiliers

Le poids croissant des valeurs mobilières

La question des valeurs mobilières étrangères (1) : des investissements étrangers largement présents qui concurrencent fortement les placements en valeurs françaises

La question des valeurs mobilières étrangères (2) : une multibancarisation internationale

La question des valeurs mobilières étrangères (3) : quelques grandes fortunes internationales

Patrimoine et famille : quelle égalité de traitement entre les héritiers ?

Les participations et les legs aux institutions et œuvres juives

La fortune des représentants de la branche française des Rothschild : les enfants de James de Rothschild

Des successions inégalitaires

La composition de la fortune de Mayer Alphonse, Gustave et Edmond de Rothschild

L'évolution d'un patrimoine familial au travers des générations : la dynastie des Camondo

Troisième partie – Les mariages intraconfessionnels de la bourgeoisie juive

Chapitre 5. D'un horizon matrimonial européen à un marché national

La proximité des conjoints : observation du lieu d'origine des familles des couples juifs mentionnés dans la liste mondaine 1899 du Livre d'or des Salons

Étude des lieux de naissance des couples juifs mentionnés dans la liste mondaine 1899 du Livre d'or des Salons

Étude des lieux de naissance des enfants des couples juifs mentionnés dans la liste mondaine 1899 du Livre d'or des Salons

Une illustration : la famille Gunzburg

Les mariages célébrés à la Victoire entre 1873 et 1939

L'horizon géographique des maris : étude de leur lieu de résidence au moment du mariage

Juifs sépharades et ashkénazes

Chapitre 6. Les temps du mariage{513}

Saisonnalité des mariages

Le jour du mariage religieux

L'âge au premier mariage

Évolution de l'âge au mariage 1870-1939 : population bourgeoise et classes moyennes et populaires

Chapitre 7. Les arrangements économiques et financiers : les contrats de mariage{545}

La conclusion d'un contrat : une pratique très largement répandue

Le choix du notaire

Les différents types de régimes

Régimes laïcs et régime religieux

Classification des contrats selon le régime matrimonial

Caractéristiques des contrats de mariage selon le régime choisi

Les contrats de communauté réduite aux acquêts et contrats de communauté réduite aux acquêts avec dotalisation partielle{565}

Les régimes séparatistes

Montants et composition des apports

Les montants des apports

Les actifs composant les apports

La signature du contrat de mariage : une cérémonie mondaine

Chapitre 8. Analyse des réseaux matrimoniaux

Le corpus d'alliances

Les alliances intraconfessionnelles de l'upper class juive parisienne : un réseau qui prend corps dans la seconde moitié du XIXe siècle pour se déliter par la suite

L'analyse des composantes principales

La proximité des dynasties

Les mariages intradynastiques

L'analyse des cliques

Les renchaînements d'alliances

Quatrième partie – Les alliances avec l'aristocratie{618}

Chapitre 9. Essai de radiographie des mariages mixtes

Le corpus

Évolution du nombre d'alliances « mixtes » : 1800-1950

Aristocratie et bourgeoisie face aux unions « mixtes »

Bourgeoisie versus aristocratie

Noblesse authentique versus noblesse d'apparence

Quelle l'aristocratie ? Milieu professionnel, principe de noblesse, rang de naissance

Quelques mariages

Les mariages de femme de l'aristocratie chrétienne avec des partis juifs

Les mariages de femmes de la bourgeoisie juive avec des partis masculins aristocrates

Chapitre 10. Débat religieux et arrangements financiers

La question religieuse

Des demandes de dispense d'empêchement pour disparité de culte

Des conversions

Les arrangements financiers

Le contrat de mariage d'Alexandre de Breteuil et de Charlotte Fould

Le choix d'un régime

Les contrats avec régime de séparation ou sans communauté

Les contrats signés sous le régime dotal avec société d'acquêts

Les régimes de communauté

La signature du contrat

Chapitre 11. Société parisienne et mariages mixtes

Cérémonies civiles et cérémonies religieuses

Le mariage civil : choix des témoins

Les témoins du mariage religieux

La cérémonie religieuse

Les mariages mixtes dans la presse mondaine

Mariage mixte, société aristocratique et société juive

Édouard Drumont et les mariages mixtes

Une société juive également critique

La fréquence des mariages mixtes : 1800-1950 : essai d'analyse

Quel devenir pour ces alliances ?

Le personnage de Gilberte Swann, fiction ou réalité

Cinquième partie – Dans l'intimité familiale

Chapitre 12. Témoins au mariage, fécondité, éducation, pratique religieuse

Les témoins au mariage

Transmission des prénoms et identité familiale

Les Rothschild et les prénoms dynastiques{899}

Quelques exemples à partir d'autres dynasties bancaires

Une pratique plus relative au sein des familles de la grande bourgeoisie israélite parisienne

Fécondité

Fécondité et croissance de la bourgeoisie juive parisienne

Éducation

Lycées, grandes écoles et université : à propos de la formation des garçons

L'éducation des filles

Pratiques religieuses

Sixième Partie – Habitat, pratiques culturelles et sociabilité

Chapitre 13. Inscription dans la ville
et ancrage local

La bourgeoisie juive à Paris, 1870-1939

La position résidentielle de la bourgeoisie juive dans les premières décennies de la Troisième République

Les quartiers de la bourgeoisie juive à la Belle Epoque

La bourgeoisie juive à Paris à la veille de la guerre de 1939

Les hôtels particuliers

Châteaux et villégiatures

Les choix architecturaux

Insertion locale et responsabilités politiques

La chasse

Chapitre 14. Les formes de l'insertion mondaine masculine : les cercles et clubs{1089}

Les juifs et le Jockey-Club

Les cercles et clubs, mode nouveau de sociabilité au XIXe siècle

Elites juives et élites chrétiennes dans les cercles et clubs parisiens : fréquence d'adhésions et multi-affiliations

Adhésions

Multi-affiliation

La haute société juive dans les cercles et clubs parisiens

Les mentions de cercles et clubs dans les annuaires mondains : étude comparée des populations juives et populations non-juives

Chapitre 15. Trois exemples de participation à la vie culturelle :
les salons littéraires et politiques,
la vie musicale et le collectionnisme

Les formes de l'inscription mondaine des femmes : les salons littéraires et politiques

Le salon de Flore Singer (1824-1915), quai Malaquais

Salonnières et écrivains : Elena Goldschmidt et Ernesta Stern

D'autres salonnières

Les conséquences de l'Affaire Dreyfus sur la vie mondaine

La vie musicale parisienne comme lieu de rencontre des élites aristocratiques et de l'upper class israélite : des salons aux institutions musicales

Salons et réceptions musicales

Les sociétés d'encouragement

L'Opéra

Les collectionneurs d'art : orientations artistiques et pratiques de donation

Les familles de l'upper class israélite parisienne et le collectionnisme

Conformisme ou caractère novateur des collections

Les collectionneurs juifs dans les institutions artistiques et les revues d'art

Les collectionneurs juifs, donateurs aux institutions artistiques publiques

Partie VII – Engagements citoyens et engagements communautaires : l'upper class israélite face à la société juive et face à la société civile

Chapitre 16. L'upper class israélite et la société juive

Les élites économiques juives au sein des instances dirigeantes du Consistoire

Élites juives et philanthropie

Les sociétés de bienfaisance

L'Alliance Israélite Universelle

Maurice de Hirsch et la Jewish Colonization Association

Les élites juives face aux immigrations allemande et autrichienne, 1933-1939

Les associations d'aide aux réfugiés

Le Centre de Documentation et de Vigilance

Chapitre 17. L'upper class israélite et la cité

Les engagements à l'égard des démunis

Les juifs au sein de la Société Philanthropique

Le logement social : les fondations Heine, Stern, Rothschild et Weill

Le mécénat médical et scientifique

La Fondation Rothschild

La souscription publique pour l'Institut Pasteur

La création de la Fondation Curie

Cécile Furtado-Heine, Louise Halphen, Marguerite Deutsch de la Meurthe : trois exemples de mécénat médical

Raphaël-Louis Bischoffsheim et l'astronomie

La fondation « Émile et Louise Deutsch de la Meurthe » (1920-1924), à l'origine de la Cité Universitaire Internationale

Suzanne Deutsch de la Meurthe, de la reconstruction du village de Moÿ de l'Aisne à l'aide aux aviateurs{1467}

Chapitre 18. L'inscription de l'upper class israélite dans la vie politique

L'affaire Dreyfus et la grande bourgeoisie juive

La guerre de 1914-1918

Engagement politique et mandats électoraux

Réussite économique et engagement politique, 1800-1870

Réussite économique et engagement politique sous la IIIe République

Conclusion

En guise d'épilogue. La famille Heilbronn de Fürth

Les Heilbronn à Fürth

Les fondateurs de la branche française des Heilbronn de Fürth

Johanna Heilbronn-Hellmann

Jules Heilbronn

Ernest Heilbronn et Claire Goldschmidt

Les frère et sœur de Claire : Lucie et Paul

Ernest Heilbronn et Claire Goldschmidt

La guerre de 1914-1918

L'entre-deux-guerres

La mort de Pierre Heilbronn pendant la campagne de 1940

La déportation d'Ernest, Claire et Marcelle Heilbronn

Annexes

Annexes du chapitre 2

Annexes du chapitre 7 – Les arrangements économiques : étude des contrats de mariage

Annexes du chapitre 8 – Une analyse des réseaux matrimoniaux

Annexes du chapitre 9 – Essai de radiographie sociodémographique des mariages mixtes

Annexe du chapitre 10 – Débats religieux et arrangements financiers

Annexes du chapitre 12 – Témoins au mariage, fécondité, éducation, pratique religieuse

Annexes du chapitre 13 – Quartiers de Paris

Sources et bibliographie

Sources

Centre historique des Archives nationales :

Archives de Paris

Greffe de l'Officialité de Paris – Archives historiques de l'Association Diocésaine de Paris{1589}

Archives du Consistoire de Paris

Archives de l'Alliance Israélite Universelle

Archives Paribas – Association pour l'histoire de la banque de Paris et des Pays-bas

Archives du château de Breteuil

Musée de l'Institut Pasteur

Presse

Entretiens

Bibliographie

Sources Imprimées – outils – méthode

Monographies – articles cités

Mémoires, Journaux intimes

Remerciements

Table des tableaux

Table des cartes et graphiques

Table des annexes

Introduction

« Dans la conservation de ce peuple, la famille a joué un rôle plus important que pour aucun autre groupe social ou politique occidental, exception faite de la noblesse. C'est notamment par des liens familiaux très forts et très persistants que le peuple juif résista à la dissolution et à l'assimilation. De même que la noblesse européenne, à son déclin, renforça ses lois matrimoniales et de lignage, de même les Juifs occidentaux devinrent d'autant plus conscients de l'importance de la famille que leur désintégration spirituelle et religieuse était proche. Ayant perdu l'antique espoir de la rédemption messianique et le support vigoureux des traditions populaires, les Juifs occidentaux ne cessèrent de penser au fait que leur survie s'était effectuée dans un milieu étranger et souvent hostile. Le milieu familial apparut comme une sorte de dernier rempart, et le groupe tout entier fut considéré comme une sorte de grande famille. Il y avait, en d'autres termes, une ressemblance entre l'image antisémite qui représentait le peuple juif comme une famille étroitement unie par les liens du sang, et l'idée que les Juifs se faisaient d'eux-mêmes ».

Hannah Arendt{1}

En invoquant l'importance de la famille dans le processus de conservation du peuple juif et son rôle de bouclier face au risque de dissolution ou d'assimilation, Hannah Arendt plaide en faveur d'une histoire des juifs s'inscrivant dans le champ de l'histoire de la famille, composante de l'histoire sociale. C'est dans cette perspective que s'inscrit ce livre qui présente un tableau de la haute société juive parisienne de la fin du XIXe siècle à 1939. À partir de l'observation de familles auparavant dispersées sur le territoire français ou originaires de pays européens, l'ouvrage analyse leur constitution en dynasties à la faveur de leur rassemblement à Paris, s'intéressant tout particulièrement à leur position économique, leur comportement matrimonial et leurs pratiques culturelles et de sociabilité.

Ainsi assiste-t-on à la naissance d'une véritable microsociété aux contours définissables : une élite juive parisienne dont l'empreinte s'affirme de plus en plus, non seulement dans le monde économique, mais aussi par un phénomène d'intégration sociale et d'acculturation. L'histoire de cette ascension avec son inscription très forte dans le paysage national sera violemment interrompue avec l'occupation de la France par les troupes de l'Allemagne nazie et la politique antisémite du gouvernement de Vichy.

La présence d'une haute société juive à Paris est l'aboutissement d'un long processus qui a fait de la ville-capitale le principal lieu d'implantation des juifs de France. En effet, lorsqu'en 1790 et 1791, les lois relatives à l'émancipation des Juifs sont votées par l'Assemblée Constituante, Paris ne se range pas parmi les zones d'installation privilégiées de ceux qui deviendront des Français de confession israélite. La population juive n'y dépasse pas 800 personnes{2}, effectif négligeable rapporté aux 40 000 Juifs recensés dans l'ensemble du Royaume à la fin de l'Ancien Régime. Cette situation change radicalement avec les lois d'émancipation. Dès les premières décennies du XIXe siècle, Paris connaît un afflux notable de juifs provinciaux, essentiellement de l'Est. Sous la Monarchie de Juillet et le Second Empire, on observe une accélération des arrivées : la population juive parisienne passe de 2 900 individus en 1809 à 9 000 en 1840{3}, 18 000 en 1853 et 30 000 en 1870{4}. À la suite de l'annexion de 1871, beaucoup de juifs alsaciens et lorrains rejoignent les territoires français limitrophes et très souvent la ville-capitale. Le chiffre de 15 000 personnes ayant choisi la France « pour des raisons économiques et patriotiques à la fois »{5} est avancé, parmi lesquelles 5 000 se seraient installées à Paris{6}. À la toute fin du XIXe siècle, la population juive parisienne atteint 42 000 personnes{7} pour une population totale de 2,7 millions d'habitants{8}.

Paris est aussi un pôle d'attraction pour les juifs étrangers. Autour des années 1850, on estime par exemple à 18 % la part des juifs parmi les 71 000 germanophones de la capitale{9}. Après 1870, les juifs étrangers continuent d'arriver en France, notamment les Juifs russes fuyant les pogroms des années 1880 et 1905{10}. Par la suite, le flux d'arrivées se maintient : on évalue à 100 000, le nombre de juifs, essentiellement originaires d'Europe centrale et orientale qui s'installent à Paris entre 1906 et 1939. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, les juifs étrangers constituent les deux tiers de la population juive parisienne{11}.

Paris voit ainsi éclore au XIXe siècle une société juive qui imprime sa marque dans l'espace urbain. La diversité de l'origine géographique de ses membres rend cet ensemble très hétérogène : il se compose de juifs du sud-ouest et de Provence, de juifs d'Alsace et de Lorraine mais aussi de juifs allemands, d'Europe centrale, de Russie et du Levant. Cette société est aussi hétérogène dans sa composition sociale. À la fin du XIXe siècle, l'éventail des positions sociales reste large, allant des modestes artisans du Pletzl{12}, aux familles de banquiers et de financiers, souvent d'origine étrangère. En 1939, cette société juive reste socialement tout aussi morcelée. Les israélites huppés du XVIe arrondissement ont peu de choses en commun avec les immigrés d'Europe centrale et orientale de l'est parisien dont le nombre n'a cessé d'augmenter dans l'entre-deux-guerres{13}.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin