Une famille lorraine dans la Grande Guerre

De
Publié par

Ce journal de guerre est un beau témoignage du vécu quotidien de Lina Welter (née Kolb), où s'expriment la sensibilité et la détresse d'une femme contrainte à la solitude par les aléas de la vie et de la guerre. Conservé par Odette Marchet, il aurait pu être reproduit sous sa forme originale. Mais il a paru approprié de l'associer à une présentation de l'Alsace-Lorraine telle qu'elle était en 1914, de retracer une brève généalogie et d'insérer ce récit dans l'actualité de l'époque.
Publié le : mercredi 15 juin 2016
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782140012846
Nombre de pages : 348
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Odette Marchet, JeanPierre Duhard
Une famille lorraine dans la Grande Guerre Journal de Lina Welter (19141918)
Une famille lorraine dans la Grande Guerre
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09371-0 EAN : 9782343093710
2
Odette Marchet Jean-Pierre DuhardUne famille lorraine dans la Grande Guerre Journal de Lina Welter : 1914-1918
SOMMAIRE
PROLOGUE......................................................................................... 7 REMERCIEMENTS ............................................................................ 9 PREMIÈRE PARTIE 1. La double famille lorraine de Lina ................................................. 13 2. Metz et l'Alsace-Lorraine annexées ............................................... 21 DEUXIÈME PARTIE JOURNAL DE LINA 1. L'année 1914 .................................................................................. 57 2. L’année 1915 ................................................................................ 105 3. L'année 1916 ................................................................................ 179 4. L'année 1917 ................................................................................ 229 5. L’année 1918 ................................................................................ 253 ÉPILOGUE ...................................................................................... 275 TROISIÈME PARTIE DES DESTINS SINGULIERS 1. Gabriel Welter et l'espion d'Audun-le-Tiche ................................ 287 2. Timothée Welter, l'imprévisible.................................................... 295 3. Lina Welter, une femme éprouvée................................................ 315 4. Deux cousins, deux destins .......................................................... 327
PROLOGUE
Ce journal de la Grande Guerre d'une Lorraine, conservé par Odette Marchet, sa petite-fille, a été reproduit dans la forme retenue par sa grand-mère Caroline Kolb, dite Lina, épouse Welter. C'est un beau témoignage de son vécu quotidien dans Metz, capitale de la Lorraine annexée, où s'exprime toute la sensibilité et la détresse d'une femme contrainte à la solitude par les aléas de la vie et de la guerre. C'est aussi l'histoire de son fils Pierre, à qui est dédié le récit, enrôlé dans l'armée allemande comme médecin-auxiliaire, et celle de son mari Timothée, notaire et archéologue, soupçonné d'espionnage et exilé pendant plus de deux ans. Lina Welter fait référence à des personnes et à des événements connus de son fils et que seule sa petite-fille pouvait désormais expliciter. Aussi, a-t-il paru approprié de fournir une brève généalogie des familles Kolb et Welter et de présenter la situation de l'Alsace-Lorraine telle qu'elle était en 1914. La guerre et ses conséquences pour la population de Metz, et encore davantage pour les régions occupées, ne pouvaient être passées sous silence, sans occulter les violences faites aux civils ; la guerre peut parfois tout expliquer, mais jamais tout excuser. Près d'un siècle après les événements, pour rendre son récit lisible, on a choisi de l'insérer dans l'actualité du temps. Pour cela, plutôt que de faire un résumé de l'Histoire, cette construction élaborée après les faits et oublieuse des individus, il a semblé plus judicieux de recourir aux informations qu'apportait la presse de l'époque, en acceptant ce que pouvaient avoir de partial les comptes-rendus, inspirés des communiqués militaires, exagérant les victoires et travestissant les retraites en mouvements programmés. La facilité d'accès aux journaux français, que permet leur numérisation par la Bibliothèque nationale, explique leur recours presque exclusif. Ne pouvant tous les exploiter,Le Petit JournaletLe Matinont été privilégiés. Outre la narratrice, sujet central du récit, deux autres personnages l'animent : son mari Timothée et leur fils Pierre. Aussi, leur biographie sera-t-elle développée. On décrira aussi les déboires vécus par l'aïeul Gabriel-Joseph Welter en 1870-1871.
On essaiera de comprendre comment Timothée en arriva à être soupçonné d'espionnage, et fut contraint à l'exil pour ce motif. On découvrira qu'il fut un notaire passionné d'archéologie gallo-romaine, une passion qui le conduisit à la ruine. On tentera de dresser un portrait de son épouse Lina. Enfin, on mettra en parallèle le sort de Pierre, le futur médecin, et celui de son cousin Gabriel-François, le futur archéologue, en Grèce. Les leçons tirées de la Première Guerre mondiale ne purent empêcher la survenue de la Seconde, que les grandes nations n'eurent pas le courage de prévenir quand il en était encore temps. Odette Marchet
1 Écrivain et historien, auteur chez L'Harmattan de :- C'était un semblant de guerreet- Écrits de guerre et de captivité. T. I La guerre, T. II La captivité.
8
1 Jean-Pierre Duhard
REMERCIEMENTS
À Laurette et Jacques, les arrières-petits-enfants de Lina et Timothée Welter, pour leur relecture attentive et leurs conseils de présentation.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.