Une vie au service des sourds-muets

De
Publié par

Enseignant, puis directeur des établissements de sourds-muets et d'aveugles de Poitiers et de Nantes, il fut aussi fondateur du journal pour les sourds, L'Echo de Famille, mais aussi de l'actuelle F.I.S.A.F. qui fédère plus d'une quarantaine d'institutions. Il fut à l'origine de nombreux congrès qui ont réuni les professionnels de la surdité depuis 1920 et de l'organisation du Cours normal puis des examens pour les professeurs de sourds et d'aveugles. Il consacra sa vie et son oeuvre au service des sourds-muets.
Publié le : mardi 1 décembre 2009
Lecture(s) : 272
EAN13 : 9782296243859
Nombre de pages : 123
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sommaire
Introduction ………………………….………... 9 I - Sa jeunesse ……………………………...… 13 II - Enseignant à Nantes, à Poitiers : 1873-1885 .. 17 III - Directeur à Poitiers : 1885-1918 …...………... 25 IV - Directeur à Nantes : 1918-1939 ………....…... 51 V - Fondateur de l’Echo de Famille ………..... 73 VI - Fondateur de la FISAF …………….……. 85 VII - Reconnaissance ………..…………...…. 101 VIII - Religieux ………………..………........ 107 Conclusion …………………..…..…….……. 119
7

Introduction
Alexandre Lemesle (en religion Frère Benoît) est né en 1856 en Loire-Inférieure. C’est dans le même département qu’il décèdera en 1939. Entré jeune dans la Congrégation des Frères de SaintGabriel, il a consacré toute sa vie active - et elle fut longue ! au service des sourds et des aveugles, d’abord à Poitiers, puis à Nantes. Présenter ici sa biographie est pour moi un devoir de mémoire. Comment oublier, comment ne pas chercher à mieux connaître celui qui a tant donné de lui-même, qui s’est tant investi pour que cette partie de la société soit mieux connue, reconnue, organisée ? Homme de caractère, homme d’action, homme de décisions, le F. Lemesle a essayé constamment de mettre ses capacités au service de ceux qu’il côtoyait, et qui ont ainsi pu l’apprécier. Le F. Lemesle est connu dans le monde des sourds à plusieurs titres : - Auteur d’une méthode d’apprentissage du français aux élèves sourds, parue en 1900 et 1901, puis rééditée entre 1925 et 1930 : Enseignement Logique de la Langue Française. Elle fut longtemps utilisée et appréciée dans différents établissements de la France ; - Directeur de l’Etablissement de Poitiers (1895-1918), puis de celui de la Persagotière à Nantes (1918-1939).
9

Pendant 44 ans il va donc assurer la bonne marche et l’évolution de ces deux écoles ; - Fondateur, en 1908, du Journal l’Echo de Famille qui paraît maintenant sous le titre Echo Magazine. Idée simple au départ, mais qui va se révéler être de génie puisque ce Journal continue toujours à paraître de nos jours, même s’il a pris un autre nom ; - Fondateur, en 1925, de l’Association des Institutions de Sourds et Aveugles de France (F.I.S.AF.). Il a pleinement réussit son projet de regrouper et ainsi de fortifier les établissements y qui ont adhéré ; - Animateur et fédérateur des Associations et Amicales des Anciens Elèves, spécialement celles des Institutions de Poitiers et de Nantes. Il a su donner un nouveau dynamisme à un mouvement qui avait quelque peine à s’organiser et à prendre pleinement sa place. Son engagement, son action, furent évidemment l’objet de diverses décorations. Il ne put les éviter ; elles n’étaient pas son but. Mais elles reconnaissaient le mérite et la compétence de celui qui les recevait. Le Frère Benoît était Frère de Saint-Gabriel, Congrégation fondée par St Louis-Marie Grignion de Montfort. Le Père Gabriel Deshayes, Supérieur général de 1821 à 1841 orienta les Frères et les Sœurs de la Sagesse vers l’enseignement des sourds. Comme religieux, le F. Benoît a toujours eu à cœur de nourrir sa vie spirituelle, fondement de toute son action. Supérieur de communauté, il veillait à ce que ses Frères soient heureux et puissent s’épanouir entre eux et dans leur travail. On le verra au long de ces pages, le F. Lemesle a vraiment été fidèle à sa devise : « Toujours à mieux ». Rétrograde ? Sclérosé ? Ou homme entreprenant, visionnaire, d’avenir ? Il
10

avait le sens du concret, du pratique, de l’utile, pourvu que les idées nouvelles s’appuient sur des bases solides, respectent le progrès des idées et des techniques. La réalisation de cette biographie a été possible grâce aux nombreux documents que j’ai pu consulter : * les Archives des Frères de Saint-Gabriel, à Nantes et à Rome : son courrier renferme des indications très intéressantes sur sa vie, sur son action ; des notices apportent d’utiles précisions ; * les revues propres à la Congrégation et spécialement Chroniques S.G. * la biographie réalisée par le F. Duguy, juste après le décès du F. Lemesle ; * différentes monographies du F. Coissard, son adjoint à Nantes et passionné par les recherches historiques ; * les carnets de notes des Frères Cariou et Allaire, ses adjoints puis ses successeurs ; * les Chroniques de Poitiers ; * le journal Echo de Famille et spécialement ses très nombreux éditoriaux, mais également d’autres rubriques ; * des journaux ou des revues qui lui consacrent bien des articles ; * beaucoup de photos ont été retrouvées. Elles me permettront d’illustrer au maximum ce travail.

11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.