//img.uscri.be/pth/4d82f172ecd760d687a078b3c565b8b49dfa76ab
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Vietnam, les ethnies minoritaires des hauts plateaux du centre

De
266 pages
Cet ouvrage expose l'histoire et le mode de vie des ethnies minoritaires des hauts plateaux du centre du Vietnam. Ces populations qui fuyaient l'esclavage ont occupé des territoires par vagues successives de migrants Môn-Khmers et Malayo-Polyéniseins à partir de 3000 ans et 1000 ans avant J.-C. Dès 1850, les missionnaires commencent à approcher ces populations et découvrent des ethnies égalitaires entre époux et parfois la pratique du matriarcat avec des femmes chefs de village. Victimes de génocide lors de la guerre du Vietnam, ces populations insoumises ont été intégrées par l'État vietnamien, avec la victoire du communisme, au modèle "Viêt".
Voir plus Voir moins
Joël Giraud
Vietnam, les ethnies minoritaires des hauts plateaux du centre Histoire, mode de vie, avenir
Vietnam, les ethnies minoritaires des hauts plateaux du centre
Recherches Asiatiques Collection dirigée par Philippe Delalande Dernières parutions Alain RIQUIER,L’Indonésie. De la préhistoire à la présidence de Jokowi, 2016. Gregor MULLER,» du Cambodgemauvais français Les « colonial, Les débuts du protectorat français et la vie de Thomas Camaran, 1840-87, 2015 Avòunado Ngwâma,La cour d’amour. La galanterie dans les contreforts orientaux de l’Himalaya, 2014. Jean-José SEGERIC,La Chine et le traité de Versailles (1919), une trahison occidentale, 2014. Nguyên Ba Thiên,La Cochinchine. Histoire d’une colonie française en Asie extrême, 2014. Claude HELPER,La politique des USA en Corée du Nord : un fiasco, 2014. Olivier LOUIS,Histoire du Pakistan jusqu’à nos jours, 2014.Jacques MAÎTRE,Vicentral : t Nam renaissance de la vallée d’A Lưới après les bombes américaines et l’agent orange (1961-2011), 2013. Jean-José SÉGÉRIC,Le Japon militaire, 2013. Barbara VAILLANT,Boat people vietnamiens, Entre mémoire et diaspora, 2013. Jean-Claude PIVIN,Les semailles des Kurus. Extraits choisis du Mahābhārata, 2012. LI Hong,La renaissance des campagnes en Corée du Sud 1960-2012, 2012. Marion FROMENTIN-LIBOUTHET,L’image du Laos au temps de la colonisation française (1861-1914),2012. Philippe GENDREAU,Pierre-Marie Gendreau, un missionnaire vendéen au Tonkin, 2012. Gérard Gilles EPAIN,Indo-Chine, Découverte, évangelisation, colonisation ; Une histoire coloniale oubliée,Tome I, 2012. Gérard Gilles EPAIN,Indo-Chine, La guerre ; Une histoire coloniale oubliée,Tome II, 2012. Thach TOAN,Les Khmers à l’ère de l’hindouisme (20-1336 apr. J.-C.), 2012.
Joël Giraud Vietnam, les ethnies minoritaires des hauts plateaux du centre Histoire, mode de vie, avenir
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-12342-4 EAN : 9782343123424
PROLOGUE
Un rapport de M. Didier LALLOZ montre les difficul-tés rencontrées par les anciens combattants Moïs, engagés aux côtés de la France durant la guerre d’Indochine, entre er le 16 septembre 1945 et le 1 octobre 1957. En plus de leurs conditions de vie extrêmement rudes, ces anciens soldats qui sont actuellement entre 200 et 300 individus ne disposent d’aucune reconnaissance de la part de la République. En réponse à une question parlementaire, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, tout en rappelant les conditions permettant de prétendre à la carte du com-battant et au titre de reconnaissance de la Nation, précise que le Gouvernement est conscient des difficultés pra-tiques rencontrées par les anciens combattants Moïs, dans le cadre des démarches administratives leur incombant. (JO du17 janvier 2012 page 519). Ces difficultés sont à la fois d’ordre : linguistique (ne parlent plus le français) ; logistique (enclavement géographique) ; politique (crainte de revendiquer leur ancienne appartenance à l’armée française) ; et administratif (beaucoup d’entre eux ne détiennent plus aucun papier militaire).
7
Les hauts plateaux qui jouxtent le Laos et le Cambodge sont notamment peuplés de Proto-Indochinois (Môn-Khmers et Malayo-Polynésiens) appelés « Moïs » ou « Montagnards ». 1 Le terme Moï n’est ni le nom d’une race ni celui d’une tribu, c’est un vocable méprisant qui signifie « sauvage », employé par l’ethnie dominante Kinh (ou Viêt) qui repré-2 sente 85,7% de la population du Vietnamles 14,3% res-tants se déclinent en 53 ethnies. Le terme Moï a été remplacé par celui de « Montagnard » par les Français, pour désigner de façon respectueuse ces populations primitives. Il a ensuite été traduit, par les Viêts, sous le vocable « Mnông », nom également attribué à une importante ethnie des hauts pla-teaux du Centre du Vietnam (ex Annam). Chaque peuple dispose d’une appellation ethnique bien déterminée, complétée d’une information permettant de situer sa zone d’implantation. Cette étude concernera les ethnies situées sur les hauts ème plateaux du centre du Vietnam, localisées entre le 17 parallèleà proximité et au nord de la route n° 9 reliant Dong Ha à Lao Bao située à la frontière du Laos et le ème 11 parallèleà environ 40 kms au nord de Ho Chi Minh Ville, ex-Saigon.
1  Moï en vietnamien ; Kha en lao (Laos) ; Pnong en khmer (Cambodge). 2 Recensement de 2009.
8
Cartes des provinces concernées (Entre le 17ème et le 11ème parallèle Nord)