A quelle heure meurent les enfants?

De
Publié par

C'était une de ces dernières belles journées de septembre. L'été commençait à lâcher prise, tentant de s'accrocher au moindre soupçon de douceur, à la plus infime parcelle de ciel bleu. Je roulais depuis une bonne heure quand je l'aperçus au détour du dernier lacet que la route esquissait avant le domaine. Recouverte de vigne vierge, rousse déjà, elle semblait vouloir se dissimuler aux regards indiscrets, au poids du passé. La maison de mon père. En descendant de voiture pour ouvrir le portail, les odeurs de mon enfance m'emplirent d'une étouffante mélancolie. Je me mis en pilote automatique pour tenir le coup. Seule l'indifférence pouvait me permettre d'avancer.
Publié le : jeudi 13 mars 2014
Lecture(s) : 38
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782342020731
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782342020731
Nombre de pages : 152
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Du même auteur
La Calanque Turquoise, Éditions Les 2 encres, 2004 Les notes qui s’aiment, Éditions Jacques André, 2007, puis Mon petit Éditeur, 2013 Lilla, Éditions Jacques André, 2008 L’Amertume du pamplemousse,Mon Petit Éditeur, 2012
Jean-Pierre Chiron À QUELLE HEURE MEURENT LES ENFANTS ?
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0119456.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Pour Lou, que son sourire bleu ne croise jamais la cruauté humaine ou alors le moins possible…
L’horreur est humaine. Coluche
Le hasard c’est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer.
Théophile Gauthier
Remerciements Merci à mes deux correctrices fétiches Mo et Mi, double la-me impitoyable de mon rasoir orthographique. Merci à mes «supporters »,lecteurs et lectrices, bienveil-lant(e)s. Il y en a…
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant