Amanscale

De
Publié par

Le nom de la ville, Amanscale, viendrait dit-on du mot 'aisselle' en grec. Il faut en effet imaginer l'émerveillement des premiers marins grecs qui aperçurent la baie encore inhabitée ; émerveillement teinté de cette particulière mélancolie qui poigne le voyageur privé d'amante. Baie à la courbure aussi parfaite que celle que dessine le puissant mouvement d'une nageuse de crawl passant son bras au-dessus de la tête et découvrant ainsi son aisselle, ce nid infiniment émouvant appelé à donner ainsi naissance à Amanscale.
Linda Groote - un vrai nom de troll, si peu accordé à cette ville au bord de la mer - éprouve pour Amanscale, aujourd'hui malmenée, une fascination intacte. Linda Groote malmenée elle aussi par cette lumière et par cette baie resplendissante face à laquelle elle ressent trop continûment sa solitude et peut-être même sa perdition.
Linda Groote - insistons là-dessus - sait à peine qu'il y a au nord, au-delà du quartier méprisé par les habitants de cette ville-proue, un volcan éteint depuis toujours et qui est comme la nuit cachée d'Amanscale.
Publié le : mardi 1 septembre 2009
Lecture(s) : 28
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021007008
Nombre de pages : 124
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
F i c t i o n & C i e
M aryli
A M A
27, r
,
lles
L E
Extrait de la publication
C H E
oductions destinées à une u partielle faite par quelque cause, est illicite et constitue de la propriété intellectuelle.
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Extrait de la publication
brusque, le miau-s’efface instanta-e moins, tout est t mais on ne sait el on est allongé lque chose qu’on e (mais elle n’est un peu au-dessus re ni homme ni es deux ou peut-’un ni de l’autre) l, cet effarement t une telle bruta-lle qui se goinfre ent effarée, tout à fait elle cepen- dont le miaule-ibule, ses yeux se
Extrait de la publication
Extrait de la publication
sait que de son r, elle ne baisse être, elle n’aime nstitue sous ses l et la mer. Elle e verrait les pre-égèrement puis  mer. Elle aime n des premiers n garde infailli-ube, un insom- à peine et qui mière jaune. Il pleine nuit, elle ent de voir la lle avec la nuit. entre le ciel et la sage pour parta-
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Un homme ébranlé

de editions-du-mercure-de-france

Le Goinfre

de le-seuil